cheek_contributions_habillage_desktop

contributions

Par Tatyana Razafindrakoto, des Aliennes

“Je suis une Alienne. Et vous?”


Muni.e.s de loupes anti-stéréotypes et armé.e.s d’idées laser éradiquant le sexisme ordinaire, Les Aliennes débarquent sur Terre! Leur principale mission? Développer des actions culturelles, ludiques et tout public pour faire progresser l’égalité entre les genres aux quatre coins de la planète! Leur mode opératoire? Organiser chaque année un grand festival pour propulser les femmes artistes sur le devant de la scène et promouvoir les droits et l’émancipation des femmes.

L’histoire a commencé en juin 2015, avec un constat simple mais préoccupant: essayez de dire que vous êtes féministe en France, en ce début de XXIème siècle, et on vous regardera comme un.e extraterrestre! Bien décidée à m’approprier ce rôle de créature venue d’ailleurs, j’ai décidé de créer le festival Les Aliennes et d’embarquer dans l’aventure le collectif d’artistes La Formule. La première édition du festival a eu lieu en mars 2016, à la Flèche d’Or dans le 20ème arrondissement. Et ce fut une chouette réussite! Près de 1200 personnes réunies, une cinquantaine d’artistes au programme et une équipe de super bénévoles… Toute cette humanité rassemblée pour célébrer les femmes artistes et faire progresser l’égalité! Pas de doute, les Aliennes sont bien arrivé.e.s et ne comptent pas repartir de sitôt!

 

Les Aliennes poursuivent leur mission optimiste pour l’égalité entre les genres et l’émancipation des femmes.

L’arme secrète des Aliennes, c’est de faire rimer féminisme et optimisme! Les membres de cette toute nouvelle association, créée à l’issue du premier festival, partagent les mêmes envies et les mêmes valeurs: engagement, enthousiasme et intelligence collective! Les Aliennes sont convaincu.e.s que le sexisme peut être renversé en chatouillant les vieux réflexes structurels de la société, avec art et détermination. Ce qu’elles ont en commun, c’est une même vision pour demain: celle d’un monde qui repose sur l’égalité et qui offre à chacun.e les mêmes possibilités.

 

Festival Les Aliennes #2

Un festival c’est bien, deux festivals c’est mieux… Alors Les Aliennes reviennent en mars prochain! Elles poursuivent leur mission optimiste pour l’égalité entre les genres et l’émancipation des femmes. Elles redescendent sur Terre avec de nouveaux objectifs mais sans changer leur mode opératoire: la deuxième édition du festival sera une grande fête proposant concerts, spectacles mais aussi une exposition, un village associatif, des stands de créatrices, des ateliers ludiques et des conférences pas barbantes pour faire progresser l’égalité. 

Ils font vendre des brosses à dents mais filent des constellations de complexes à leur propriétaire…

Cette année le nom de code de la mission, c’est BODY PRIDE. Parce que les sondes Aliennes sont formelles: il y a des corps de femmes partout! Dans les médias, les publicités, les fantasmes, les colères, dans la rue, sur les murs, au foyer, au travail… Partout! Tout nus ou très habillés, avec ou sans tête, réel ou inventé, ils prolifèrent. Ils envahissent l’espace sans être jamais vraiment à leur place. Ils font vendre des brosses à dents mais filent des constellations de complexes à leur propriétaire… On les admire autant qu’on les critique et, selon les analyses télépathiques réalisées par les expertes Aliennes, les occupantes de ces vaisseaux corporels ne parviennent pas toujours à se les approprier… Pour un peu, on croirait que ce ne sont que des objets! Bref. Il était temps d’intervenir!

 

Plan de vol de la mission 

Les Aliennes vous donnent rendez-vous les 11 et 12 mars prochains à la Serre du Grand Parc de Saint-Ouen. Au programme: beaucoup de concerts, des spectacles, une expo, à boire et à manger, des stands associatifs et, grâce à la collaboration du collectif Les Chahuteuses, un parcours body positive absolument cosmique! 

 

Serre du Grand Parc de Saint-Ouen
32 rue Albert Dhalenne
93400 Saint-Ouen
Métro : Mairie de Saint-Ouen
Entrée libre et gratuite de 12h à 18h30
Tarif plein: 10€ / Tarif réduit: 8€* pour les concerts et les spectacles du soir (sur présentation des justificatifs pour les demandeurs.uses d’emploi, étudiant.e.s et habitant.e.s de Saint-Ouen)

Retrouvez toute la programmation et les liens vers la billetterie ici.


1. On ne naît pas porc, on le devient

Ces derniers jours, beaucoup de personnes ont sursauté à la vue du hashtag #balancetonporc et se sont largement épanchés sur leurs doutes et leurs critiques. Peut-être parce qu’en France, nous adorons discuter de la forme, du registre de langage, des mots avant de discuter du…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

2. Mon année sabbatique: un voyage à la rencontre de moi-même

Au départ, l’idée a suscité l’hilarité. De quoi pouvais-je donc vraiment me plaindre? Je faisais un métier passionnant, j’avais un salaire correct, de nombreux et fidèles amis. Mais depuis quelques semaines, je la sentais, la boule qui montait. L’envie de tout envoyer valdinguer. La difficulté…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

3. Combat capillaire d’une femme métisse en 17 rounds

Je m'appelle Émilie, je suis née en 1982. Mon père est noir (du Mali), ma mère est blanche (de Loire-Atlantique). Je suis née toute blanche avec pleins de cheveux raides, noirs et droits sur la tête. Dès le départ, je ne ressemble ni à mon…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

4. Réhabilitons la connasse!

Les gens qui me connaissent peu ou Proust s’attendaient à un roman trapu et grave comme un rugbyman le soir d’une finale du XV de France. C’est un livre de cuisine que je leur ai tendu, intitulé: Les Recettes d’une connasse, et édité par Hachette Cuisine.…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

5. La grossesse vous va si bien

Faire un enfant est, chacun en conviendra à peu près, un acte déterminant et réellement impactant pour un couple. Il semble que ce constat fasse l'unanimité ou presque. Mon expérience personnelle de la grossesse ne va pas contredire cette vérité. En revanche, beaucoup d’autres  postulats …
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

6. Le VIH, si proche et si lointain

“Je ne vais pas pouvoir venir avec toi en voyage”, m’a-t-il dit. Je vivais à l’époque au Vietnam et nous avions prévu de nous retrouver au Cambodge quelques semaines plus tard, un pays qu’il connaissait bien, et moi aussi. C’est par ces mots, si pudiques et…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

7. Lettre à mon stérilet

Cher Mimi, Cinq années de cohabitation intra-utérine nous attendent, alors tu permets que je t’appelle Mimi, n’est ce pas? Un surnom presque affectueux pour éviter un nom qui fait peur. Mirena. On dirait le nom d’une gorgone grecque. Ou d’un monstre de l’Odyssée. Certaines vont de Charybde…