contributions

Par Tatyana Razafindrakoto, des Aliennes

“Je suis une Alienne. Et vous?”


Muni.e.s de loupes anti-stéréotypes et armé.e.s d’idées laser éradiquant le sexisme ordinaire, Les Aliennes débarquent sur Terre! Leur principale mission? Développer des actions culturelles, ludiques et tout public pour faire progresser l’égalité entre les genres aux quatre coins de la planète! Leur mode opératoire? Organiser chaque année un grand festival pour propulser les femmes artistes sur le devant de la scène et promouvoir les droits et l’émancipation des femmes.

L’histoire a commencé en juin 2015, avec un constat simple mais préoccupant: essayez de dire que vous êtes féministe en France, en ce début de XXIème siècle, et on vous regardera comme un.e extraterrestre! Bien décidée à m’approprier ce rôle de créature venue d’ailleurs, j’ai décidé de créer le festival Les Aliennes et d’embarquer dans l’aventure le collectif d’artistes La Formule. La première édition du festival a eu lieu en mars 2016, à la Flèche d’Or dans le 20ème arrondissement. Et ce fut une chouette réussite! Près de 1200 personnes réunies, une cinquantaine d’artistes au programme et une équipe de super bénévoles… Toute cette humanité rassemblée pour célébrer les femmes artistes et faire progresser l’égalité! Pas de doute, les Aliennes sont bien arrivé.e.s et ne comptent pas repartir de sitôt!

 

Les Aliennes poursuivent leur mission optimiste pour l’égalité entre les genres et l’émancipation des femmes.

L’arme secrète des Aliennes, c’est de faire rimer féminisme et optimisme! Les membres de cette toute nouvelle association, créée à l’issue du premier festival, partagent les mêmes envies et les mêmes valeurs: engagement, enthousiasme et intelligence collective! Les Aliennes sont convaincu.e.s que le sexisme peut être renversé en chatouillant les vieux réflexes structurels de la société, avec art et détermination. Ce qu’elles ont en commun, c’est une même vision pour demain: celle d’un monde qui repose sur l’égalité et qui offre à chacun.e les mêmes possibilités.

 

Festival Les Aliennes #2

Un festival c’est bien, deux festivals c’est mieux… Alors Les Aliennes reviennent en mars prochain! Elles poursuivent leur mission optimiste pour l’égalité entre les genres et l’émancipation des femmes. Elles redescendent sur Terre avec de nouveaux objectifs mais sans changer leur mode opératoire: la deuxième édition du festival sera une grande fête proposant concerts, spectacles mais aussi une exposition, un village associatif, des stands de créatrices, des ateliers ludiques et des conférences pas barbantes pour faire progresser l’égalité. 

Ils font vendre des brosses à dents mais filent des constellations de complexes à leur propriétaire…

Cette année le nom de code de la mission, c’est BODY PRIDE. Parce que les sondes Aliennes sont formelles: il y a des corps de femmes partout! Dans les médias, les publicités, les fantasmes, les colères, dans la rue, sur les murs, au foyer, au travail… Partout! Tout nus ou très habillés, avec ou sans tête, réel ou inventé, ils prolifèrent. Ils envahissent l’espace sans être jamais vraiment à leur place. Ils font vendre des brosses à dents mais filent des constellations de complexes à leur propriétaire… On les admire autant qu’on les critique et, selon les analyses télépathiques réalisées par les expertes Aliennes, les occupantes de ces vaisseaux corporels ne parviennent pas toujours à se les approprier… Pour un peu, on croirait que ce ne sont que des objets! Bref. Il était temps d’intervenir!

 

Plan de vol de la mission 

Les Aliennes vous donnent rendez-vous les 11 et 12 mars prochains à la Serre du Grand Parc de Saint-Ouen. Au programme: beaucoup de concerts, des spectacles, une expo, à boire et à manger, des stands associatifs et, grâce à la collaboration du collectif Les Chahuteuses, un parcours body positive absolument cosmique! 

 

Serre du Grand Parc de Saint-Ouen
32 rue Albert Dhalenne
93400 Saint-Ouen
Métro : Mairie de Saint-Ouen
Entrée libre et gratuite de 12h à 18h30
Tarif plein: 10€ / Tarif réduit: 8€* pour les concerts et les spectacles du soir (sur présentation des justificatifs pour les demandeurs.uses d’emploi, étudiant.e.s et habitant.e.s de Saint-Ouen)

Retrouvez toute la programmation et les liens vers la billetterie ici.


1. Les réseaux sociaux vont-ils libérer le corps des femmes?

Patatras! Lors de la Fashion week de New York la semaine dernière, le génial créateur américain Michael Kors faisait défiler la mannequin Ashley Graham, dite mannequin plus size (mais qui, selon nous, est tout simplement une femme aux mensurations dans la moyenne).      MICHAEL MICHAEL…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

2. Marine Le Pen et la stratégie d’une “femme comme les autres”

Marine Le Pen a choisi l’angle de sa campagne: les femmes. Et pour ce faire, elle a décidé de les cibler et de jouer sur les soi-disant particularités de sa “féminité”. Elle proclame donc qu’elle est “une femme” et “une mère”, à la fois dans…

3. “RAID dingue”: sexisme, stéréotypes, pourquoi la dernière comédie de Dany Boon m'a rendue dingue

RAID Dingue m’a rendue complètement dingue (la drôlerie de ce jeu de mot est à la hauteur de celle du film). Malgré mon sens de l’humour et mon second degré à toute épreuve, difficile de décrocher un sourire en regardant le dernier film de Dany Boon. Au…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

4. Pourquoi faire du business peut être la meilleure des thérapies

Et si faire du business était bien plus qu’un moyen de gagner de l’argent? Et si cela pouvait être une forme de thérapie, un moyen d’apprendre à avoir confiance en soi et à ne plus craindre l’échec? C’est en tout cas ce que j’ai pu…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

5. En Chine, le féminisme fait son chemin doucement mais sûrement

La Chine a toujours été une société patriarcale. Mao a eu beau œuvrer pour l’égalité des genres en faisant figurer de jeunes ouvrières sur ses affiches de propagande, les femmes ne sont toujours pas les égales des hommes dans la Chine actuelle. En 2016, le…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes

6. J'ai été violée, et je n’ai plus envie d’avoir honte

Nous sommes le lundi 2 janvier 2017, et je suis en train d’écrire ce texte dans un café. Car -surprise- j’ai pris des résolutions pour la nouvelle année. Parmi celles-ci: arrêter de jouer à Pokémon Go (je suis accro depuis l’été dernier), ou faire une…

7. Mes résolutions féministes pour 2017

1. Définir ses propres objectifs Premier écueil: définir un objectif qui n’est pas le mien. Exemple typique: manger sainement. Marronnier des bonnes résolutions par excellence, rabâché par les magazines à la même période, et exacerbé par une période d’excès de fin d’année. Coup de bol…
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes - Cheek Magazine
Tatyana Razafindrakoto de l'association Les Aliennes