contributions

Par Les Glorieuses

Cultivons l'entraide et l'amitié entre femmes!


Les amitiés entre femmes font l’objet de tous les fantasmes. Entre la bataille de polochons, le crêpage de chignons, les commérages et les indispensables pestes, les préjugés sur l’absence d’entraide entre les femmes ne sont pas en reste.

D’où viennent-ils? Sheryl Sandberg, la numéro 2 de Facebook, et Adam Grant, ont souligné dans le New York Times que le mythe de la “femme méchante” reposait sur une série de clichés complètement faux. Il y aurait quelque chose d’inhérent dans le genre féminin qui pousserait les femmes à être constamment en compétition. L’autre mythe est celui de la femme puissante qui, au lieu d’aider les autres femmes, utiliserait son pouvoir pour les déstabiliser:

– “Elles sont trop portées sur les émotions” (c’est vrai que les émotions sont problématiques).

– “Elles sont sournoises” (il a pourtant été démontré que les hommes s’adonnaient plus facilement aux agressions indirectes, telles que le commérage ou l’exclusion sociale).

– “Elles font toujours des problèmes” (pour vérifier cette dernière affirmation, nous vous conseillons d’ouvrir un livre d’histoire).

Si la fraternité est un concept inhérent à celui de citoyenneté ou encore de démocratie, celui de la sororité a été quelque peu (et c’est un euphémisme) laissé à la marge. Sororité? Encore un nouveau mot? Effectivement, quand Ségolène Royal avait prononcé le mot dans l’un de ses discours en 2007, elle avait été attaquée par des journalistes pour sa manie de ne pas s’en tenir à la langue française. Mais il n’en était rien! Le mot “sororité” existe bien (même si Google s’évertue à le souligner comme une faute d’orthographe) et vient du latin soror, qui signifie “sœur”. La sororité (ou “sisterhood” en anglais) est une communauté de femmes liées ensemble par un intérêt commun. Nous ajouterons que la sororité est la capacité de toutes les femmes à s’entraider et à reconnaître que chacune vit différemment sa condition selon son milieu social, sa religion, ses origines…

Femmes de toutes origines, de toutes sexualités, de toutes convictions, nous sommes des sœurs. Nous sommes là pour nous entraider. Peu importe si nous n’avons pas le même visage, la même religion, le même mode de vie. Si nous nous tournons le dos, si nous ne nous ne soutenons pas chaque jour, personne ne sera là pour le faire.  


1. J’ai retiré mon voile, et le sexisme m’a immédiatement rattrapée

Après avoir longtemps été considérée comme un voile sur pattes, une “fille d’immigrés” et une “jeune des quartiers”, on a enfin fini par comprendre que j’étais une femme le jour où j’ai retiré mon hijab, il y a quelques mois. Malheureusement, le premier à l’avoir…
J’ai retiré mon voile, et le sexisme m’a immédiatement rattrapée - Cheek Magazine

2. Les réseaux sociaux vont-ils libérer le corps des femmes?

Patatras! Lors de la Fashion week de New York la semaine dernière, le génial créateur américain Michael Kors faisait défiler la mannequin Ashley Graham, dite mannequin plus size (mais qui, selon nous, est tout simplement une femme aux mensurations dans la moyenne).      MICHAEL MICHAEL…
Les réseaux sociaux vont-ils libérer le corps des femmes? - Cheek Magazine

3. “Je suis une Alienne. Et vous?”

Muni.e.s de loupes anti-stéréotypes et armé.e.s d’idées laser éradiquant le sexisme ordinaire, Les Aliennes débarquent sur Terre! Leur principale mission? Développer des actions culturelles, ludiques et tout public pour faire progresser l’égalité entre les genres aux quatre coins de la planète! Leur mode opératoire? Organiser chaque…
“Je suis une Alienne. Et vous?” - Cheek Magazine

4. Marine Le Pen et la stratégie d’une “femme comme les autres”

Marine Le Pen a choisi l’angle de sa campagne: les femmes. Et pour ce faire, elle a décidé de les cibler et de jouer sur les soi-disant particularités de sa “féminité”. Elle proclame donc qu’elle est “une femme” et “une mère”, à la fois dans…

6. Pourquoi faire du business peut être la meilleure des thérapies

Et si faire du business était bien plus qu’un moyen de gagner de l’argent? Et si cela pouvait être une forme de thérapie, un moyen d’apprendre à avoir confiance en soi et à ne plus craindre l’échec? C’est en tout cas ce que j’ai pu…
Pourquoi faire du business peut être la meilleure des thérapies - Cheek Magazine

7. En Chine, le féminisme fait son chemin doucement mais sûrement

La Chine a toujours été une société patriarcale. Mao a eu beau œuvrer pour l’égalité des genres en faisant figurer de jeunes ouvrières sur ses affiches de propagande, les femmes ne sont toujours pas les égales des hommes dans la Chine actuelle. En 2016, le…
En Chine, le féminisme fait son chemin doucement mais sûrement - Cheek Magazine