contributions

Par Les Glorieuses

Cultivons l'entraide et l'amitié entre femmes!


Les amitiés entre femmes font l’objet de tous les fantasmes. Entre la bataille de polochons, le crêpage de chignons, les commérages et les indispensables pestes, les préjugés sur l’absence d’entraide entre les femmes ne sont pas en reste.

D’où viennent-ils? Sheryl Sandberg, la numéro 2 de Facebook, et Adam Grant, ont souligné dans le New York Times que le mythe de la “femme méchante” reposait sur une série de clichés complètement faux. Il y aurait quelque chose d’inhérent dans le genre féminin qui pousserait les femmes à être constamment en compétition. L’autre mythe est celui de la femme puissante qui, au lieu d’aider les autres femmes, utiliserait son pouvoir pour les déstabiliser:

– “Elles sont trop portées sur les émotions” (c’est vrai que les émotions sont problématiques).

– “Elles sont sournoises” (il a pourtant été démontré que les hommes s’adonnaient plus facilement aux agressions indirectes, telles que le commérage ou l’exclusion sociale).

– “Elles font toujours des problèmes” (pour vérifier cette dernière affirmation, nous vous conseillons d’ouvrir un livre d’histoire).

Si la fraternité est un concept inhérent à celui de citoyenneté ou encore de démocratie, celui de la sororité a été quelque peu (et c’est un euphémisme) laissé à la marge. Sororité? Encore un nouveau mot? Effectivement, quand Ségolène Royal avait prononcé le mot dans l’un de ses discours en 2007, elle avait été attaquée par des journalistes pour sa manie de ne pas s’en tenir à la langue française. Mais il n’en était rien! Le mot “sororité” existe bien (même si Google s’évertue à le souligner comme une faute d’orthographe) et vient du latin soror, qui signifie “sœur”. La sororité (ou “sisterhood” en anglais) est une communauté de femmes liées ensemble par un intérêt commun. Nous ajouterons que la sororité est la capacité de toutes les femmes à s’entraider et à reconnaître que chacune vit différemment sa condition selon son milieu social, sa religion, ses origines…

Femmes de toutes origines, de toutes sexualités, de toutes convictions, nous sommes des sœurs. Nous sommes là pour nous entraider. Peu importe si nous n’avons pas le même visage, la même religion, le même mode de vie. Si nous nous tournons le dos, si nous ne nous ne soutenons pas chaque jour, personne ne sera là pour le faire.  


1. À quand une pilule de testostérone micro-dosée pour les femmes ?

Tous les êtres humains produisent de la testostérone -et des œstrogènes- à des taux différents. La graisse transforme la testostérone en œstrogènes. La première de ces deux hormones est une alliée de la libido, de la production de muscle, du brûlage des graisses, et est…
À quand une pilule de testostérone micro-dosée pour les femmes ? - Cheek Magazine

2. Du problème de la visibilité dans la littérature jeunesse

Il y a 15 ans, quand j'ai écrit Dis mamanS -un livre qui s'adresse aux tout-petits et qui raconte les réactions des copains de classe de Théo qui a deux mamans à la maison-, AUCUN éditeur de jeunesse généraliste n'en avait voulu. Les réponses (négatives)…
Du problème de la visibilité dans la littérature jeunesse - Cheek Magazine

3. Il faut arrêter avec le fantasme du “vrai mec”

J’avais prévu de bricoler cet après-midi -de bricoler vraiment: j’adore monter des trucs et percer des murs, or mon plan de travail ne va pas s’installer tout seul*. Après un mois passé à bosser tous les jours, même les lendemains de gueule de bois, pour…
Il faut arrêter avec le fantasme du “vrai mec” - Cheek Magazine

4. Vos préférences sexuelles sentent-elles bon le racisme?

“Je suis désolé·e mais je ne sors pas avec des noir·es”, “Moi j’adore parce que vous avez des trop belles formes (sous-entendu des grosses fesses / des gros seins)”, “J’ai jamais essayé avec une noire”, “tu es tellement exotique”, “panthère”, “lionne”, “tigresse”, sont autant de…
Vos préférences sexuelles sentent-elles bon le racisme? - Cheek Magazine

5. Les femmes doivent apprendre à draguer, et les hommes à se laisser draguer

J’ai toujours dragué les hommes avec lesquels j’ai eu des histoires d’amour et/ou de cul, depuis l’époque où l’amour consistait à se rouler des pelles aussi métalliques qu’interminables sous le préau du lycée jusqu’à aujourd’hui. Cette particularité jugée peu féminine est moins due à un féminisme…
Les femmes doivent apprendre à draguer, et les hommes à se laisser draguer - Cheek Magazine

7. Endométriose: lettre ouverte à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

A l’attention de Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé Madame la Ministre, Nous venons par la présente vous interroger à propos d’une situation, qui étonnamment, est absente des débats publics sur la santé, et plus particulièrement celle des femmes. Depuis quelques…
Endométriose: lettre ouverte à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé - Cheek Magazine