contributions

Par Georgette Sand

#TamponTax: Bientôt la fin de règles inutiles?


Après la taxe rose, la “tampon tax”. Visiblement, user de sa calculatrice n’est pas un luxe. Le nouveau lièvre? La TVA sur les protections périodiques, utilisées par quelques 14,7 millions de Françaises. En effet, ces produits -dont les femmes ne peuvent se passer- sont aujourd’hui taxés au même niveau que le caviar: 20%. À l’instar du dentifrice, alors que les produits d’absolue première nécessité – comme le Coca-Cola (sic)- le sont à 5,5%.

En France, la dépense en protections périodiques représenterait en moyenne 1500 euros dans une vie pour chaque femme… Soit une fortune, notamment pour les personnes les plus précaires qui optent souvent pour des solutions alternatives non adaptées. En interpellant directement le ministère des finances et des comptes publics, nous posons deux questions.

Voici la première: qui compose le bureau qui fixe ces taux de taxation? De notre côté, on parie sur de vieux hommes blancs qui voient cela comme un luxe: eux-mêmes n’en ont jamais acheté, voici donc la preuve de leur caractère accessoire! La seconde question est un brin plus lyrique: de simples impératifs économiques doivent-ils faire oublier l’importance de la santé publique et du bien-être des femmes, et en premier lieu bien sûr des femmes en situation de précarité?

Nous demandons que la TVA sur les tampons, serviettes et coupes menstruelles passe a minima de 20% à 5,5%, comme pour d’autres produits “de première nécessité”.

L’initiative initiale est anglaise et Laura Coryton a en quelques mois provoqué 200 000 signatures et un rendez-vous le 11 mars à Downing Street. En France, le sujet perce doucement, sans doute dû au tabou que représentent encore les règles. Et l’amitié franco-anglaise de rêver donc à une révolution européenne, où le législateur pourrait lancer un signal fort en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, mais aussi en matière de santé et d’hygiène à l’heure où la crise bat si fort. Dans ces moments-là, même le dentifrice devient un sujet sérieux.

Georgette Sand appelle à une action collective transnationale, afin que le Parlement européen puisse être saisi, et demande que la TVA sur les tampons, serviettes et coupes menstruelles passe a minima de 20% à 5,5%, comme pour d’autres produits “de première nécessité” tels que l’eau, les denrées alimentaires ou les préservatifs.

Vous pouvez signer la pétition ici.


1. La langue française n'a pas toujours été machiste

Le magazine Lire publiait dans son numéro n°461 une chronique intitulée La confusion des genres, qui portait sur l’écriture inclusive. Sous couvert de présenter le débat relatif à la démasculinisation de la langue avec la plume objective d’un expert de la linguistique -Bruno Dewaele-, cette…

2. Pourquoi la tribune de Catherine Deneuve and co a-t-elle fait tant de bruit?

Depuis une semaine, on ne parle que de ça. En effet, la tribune Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle a suscité depuis sa publication le mardi 9 janvier un certain émoi. En cause, des propos jugés outranciers par une bonne partie des Français·e·s, dont…
DR - Cheek Magazine
DR

3. “Chères Catherines”: notre réponse à la tribune du Monde

Chères Catherines, Dans cette tribune que l’on soupçonne d’avoir été sponsorisée par un grand groupe pétrolier tant elle est inflammable, vous vous émouvez du tsunami de puritanisme qui a déferlé sur le monde sous l’impulsion de #metoo et #balancetonporc, vous vous inquiétez pour les hommes…

4. En Belgique, la garde alternée égalitaire existe depuis plus de 10 ans et tout va bien!

La semaine dernière, Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) a demandé le retrait immédiat de la proposition de loi sur la résidence alternée systématique. Ai-je bien compris? Le HCE voudrait empêcher que les deux parents soient -de manière systématique- reconnus comme…
DR - Cheek Magazine
DR

5. Pourquoi je veux lire des contes pour enfants où la princesse ne fait pas le ménage

Le 30 octobre dernier, Le Monde concluait son éditorial, intitulé #metoo ou #balancetonporc, le flot ne s’arrêtera pas, sur cette phrase: “Ce qui se passe depuis quelques semaines est un profond bouleversement, qu’il faut d’abord chercher à comprendre, puis sur lequel hommes et femmes doivent…
DR - Cheek Magazine
DR

6. On ne naît pas porc, on le devient

Ces derniers jours, beaucoup de personnes ont sursauté à la vue du hashtag #balancetonporc et se sont largement épanchés sur leurs doutes et leurs critiques. Peut-être parce qu’en France, nous adorons discuter de la forme, du registre de langage, des mots avant de discuter du…
DR - Cheek Magazine
DR

7. Mon année sabbatique: un voyage à la rencontre de moi-même

Au départ, l’idée a suscité l’hilarité. De quoi pouvais-je donc vraiment me plaindre? Je faisais un métier passionnant, j’avais un salaire correct, de nombreux et fidèles amis. Mais depuis quelques semaines, je la sentais, la boule qui montait. L’envie de tout envoyer valdinguer. La difficulté…
DR - Cheek Magazine
DR