culture

10 bonnes raisons de (re)voir “10 bonnes raisons de te larguer”

Le film 10 bonnes raisons de te larguer fête ses 20 ans. Féministe, drôle et émouvante, on ne se lasse pas de cette comédie romantique à l’énergie riot grrrl.
DR
DR

DR


C’était il y a 20 ans et celles et ceux qui l’ont vu s’en rappellent encore: le sourire de Heath Ledger, sa danse dans les gradins sur le morceau Can’t Take My Eyes off of You, le monologue de Julia Stiles, les chemises de Joseph Gordon-Levitt, la playlist… Cette comédie romantique de Gil Junger raconte la tentative du bad boy du lycée de séduire la féministe anti-capitaliste du lycée pour se faire un peu de thunes sur le dos du beau gosse du lycée. 10 bonnes raisons de te larguer, c’est le film qui a donné envie à une génération de filles de lire La Femme mystifiée, d’écouter des “angry women in rock” et qui a convaincu une génération de garçons qu’on pouvait être “bad boy” et foncièrement gentil. Voici 10 bonnes raisons de célébrer les 20 ans de ce classique.

 

1. Le sourire de Heath Ledger

Ai-je besoin d’en dire plus? Non. Heath Ledger, tu nous manques.

via GIPHY

 

2. Le refus de Kat de se conformer aux attentes de la société

Kat (alias Katarina Stratford, interprétée par l’actrice Julia Stiles) se fiche bien de plaire aux garçons, Kat se fiche bien qu’on puisse penser qu’elle n’est pas suffisamment féminine ou gentille ou souriante. Kat ne veut pas faire des choses qu’elle risque de regretter (comme coucher avec un garçon) par pression sociale. Kat veut vivre selon ses envies, ses standards.

Julia Stiles Love GIF - Find & Share on GIPHY

 

3. Le génie des looks.

Crop tops, baggys et cardigans, voici le style “nostalgie des années 90” dont on a vraiment besoin.

10 Things I Hate About You Dance GIF - Find & Share on GIPHY

 

4. La critique de l’appropriation culturelle.

10 bonnes raisons de te larguer ne serait rien sans le prof de littérature afro-américain qui se moque à la fois du privilège de Kat, des rasta blancs et du manque d’auteurs et autrices noir·e·s dans le programme scolaire. C’est un peu Dear White People à lui tout seul.

10 Things I Hate About You Rasta GIF - Find & Share on GIPHY

 

5. Joseph Gordon-Levitt qui essaie de parler français.

Avec une réplique complètement WTF.

via GIPHY

 

6. La bande-son

La bande originale du film est un parfait mélange de pop, funk, ska et rock féminin énervé des années 90. Letters to Cleo, Joan Jett… difficile de ne pas danser sur cette playlist qui ne semble pas vieillir.

10 Things I Hate About You GIF - Find & Share on GIPHY

 

7. La critique du patriarcat

En moins de cinq phrases, Kat réussit à dénoncer la misogynie des artistes mis sur un piédestal, l’oubli des femmes dans l’histoire et le sexisme dans l’éducation. On n’a pas revu d’exposé sur l’invisibilisation des femmes aussi efficace depuis.

10 Things I Hate About You Hemingway GIF - Find & Share on GIPHY

via GIPHY

 

via GIPHY

10 Things I Hate About You Feminism GIF - Find & Share on GIPHY

 

8. La virilité non-toxique de Patrick

Malgré son nom ringard, Patrick est le bad boy qui fait craquer tout le monde. Il est ponctuel (quand cela compte), aime les filles qui ont des choses à dire, est là pour ses amis, aide sa famille, et surtout il s’assure que les filles soient sobres et consentantes avant de les embrasser.

Heath Ledger Love GIF - Find & Share on GIPHY

 

9. La mise en scène de la colère féminine

Dans 10 bonnes raisons de te larguer, les femmes veulent en finir avec les prédateurs sexuels. Kat écrase la voiture de Joey, et Bianca le frappe en public: deux fois au visage, un fois dans l’entrejambe, alors qu’elle porte une robe rose. Les femmes ne sont pas là pour être gentilles. Il n’y aura plus d’impunité. Passez le mémo.

via GIPHY

 

10. Les références féministes.

Le film est truffé de références féministes. On y voit Kat qui lit Sylvia Plath, Patrick qui cherche La Femme mystifiée à la librairie et on apprend que Kat adore les Raincoats et Bikini Kill. Oui!

Heath Ledger GIF - Find & Share on GIPHY

Aline Mayard 


1. 7 BD Cheek à découvrir cet automne

La rentrée littéraire côté romans graphiques recèle de nombreuses pépites. Nous avons sélectionné pour vous quelques lectures incontournables.
DR - Cheek Magazine
DR

2. Pourquoi les femmes vampires font-elles aussi peur?

Alors que la Cinémathèque rend hommage au mythe des vampires avec son exposition Vampires, de Dracula à Buffy, on a voulu comprendre pourquoi cette figure effrayait particulièrement au féminin. Décryptage.
DR - Cheek Magazine
DR

5. “Newport Beach”, brûlot féministe et anti-capitaliste des années 2000?

Sororité, empouvoirement, masculinité non-toxique, déclassement social volontaire et militantisme écolo… Et si Newport Beach, dont on fête cette année les 15 ans de la diffusion française, était une critique du mode de vie des 1% californiens?
DR - Cheek Magazine
DR

6. Le porno du futur est éthique et vient de Berlin

A Berlin, on croque de la techno et du sexe chaque soir. 80% des clubs de la capitale de l’électro sont “sex positive” et, depuis 2006, s’ajoute à l’obligatoire pèlerinage au Berghain (la cathédrale techno de la ville), une visite au plus grand festival porno d’Europe: le Porn Film Festival.
DR - Cheek Magazine
DR

7. Avec “Les Testaments”, Margaret Atwood imagine la victoire des luttes féministes

Près de trente-cinq ans après la parution de La Servante écarlate, l’autrice canadienne Margaret Atwood publie Les Testaments (ed. Robert Laffont, traduit de l’anglais par Michèle Albaret-Maatsch), une suite qui explore la chute de la République de Galaad. Un appel à faire tomber le système établi.
DR - Cheek Magazine
DR