culture

Vidéo

“1994”, le flashback 90's hallucinogène de Maud Geffray

Maud Geffray, moitié féminine du duo Scratch Massive, a édité et mis en musique des images de rave datant des années 90. Résultat, 1994 est l’un des plus beaux hommages à cette décennie en plein retour de hype. 
© Alexia Cayre
© Alexia Cayre

© Alexia Cayre


Si le retour en force des années 90 a déjà largement été officialisé, en voici peut-être le plus beau témoignage. Des images d’époque -celles d’une rave dans les dunes de Carnac-, filmées en super 8 et montées vingt ans après pour ce projet initié par Maud Geffray, moitié féminine du duo Scratch Massive

La musicienne, qu’on peut d’ailleurs apercevoir au détour de certains plans, s’est remémoré ce moment et a retrouvé celui qui l’avait immortalisé sur pellicule, le réalisateur Christophe Turpin. “La première fois que j’ai enfin eu entre les mains un Dvd où avait été transférée la petite heure d’images tournées et montées de manière assez brute, j’ai été très émue par ce que je voyais pour la première fois depuis quasiment 20 ans, depuis 1994 en fait… Curieusement, ce n’est pas la nostalgie qui émanait de ces images qui m’a interpellée, mais plutôt l’incroyable sensation de liberté qui s’échappait de ces visages, de ces corps, mais aussi de ce lieu abandonné, presque irréel…”, explique-t-elle dans le communiqué de presse. 

 

 

Après avoir remanié le montage à sa façon et ramené la durée du film à une petite dizaine de minutes, Maud Geffray en a composé le thème principal, qui renforce le potentiel surréaliste de ces images. Un voyage dans le temps qui prend aux tripes, à visionner d’un œil halluciné. 

F.K.

Édition Dvd + vinyle en vente sur le site de Pan European Recordings.


2. Weinstein, Polanski, Louis CK…: Que peut-on encore regarder à l'heure des scandales?

Indifférence, malaise, dégoût, indignation: les affaires Weinstein, Polanski ou Louis C.K. sèment parfois le trouble chez le public. Entre tri et auto-censure, comment s’y retrouver et savoir ce qu’on peut ou doit regarder? Difficile de donner un mode d’emploi, tant le choix est personnel. Témoignages.
© Alexia Cayre  - Cheek Magazine
© Alexia Cayre

5. Quand les doyennes américaines parlent du sexisme dans l’art

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait ce court métrage dans lequel les pionnières américaines de l’art parlent du sexisme dans leur profession.
© Alexia Cayre  - Cheek Magazine
© Alexia Cayre

7. Brigitte: “Trop de femmes, c'est bien!”

De retour avec Nues, un troisième album enregistré à Los Angeles, le duo Brigitte s’est installé avec nous le temps d’une interview. 
© Alexia Cayre  - Cheek Magazine
© Alexia Cayre