culture

Cinéma

50 Nuances de Grey: Anastasia Steele est-elle irrécupérable?

“Alors, c’est vraiment chaud?” Voilà la question que posent tous les curieux à propos de 50 Nuances de Grey. La réponse est: “Bof.” Pour pouvoir passer au cinéma, la réalisatrice Sam Taylor-Johnson a édulcoré les scènes de sexe et certains propos. Au passage, la très lisse Anastasia Steele, jouée par Dakota Johnson, perd aussi en épaisseur. On a passé son personnage au crible et en prime, on ne spoile (presque pas) le film!
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures

Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures


C’est le film le plus attendu de ce début d’année, qui a déjà fait beaucoup parler avant sa sortie en salles. Records de ventes pour les trois livres, de visionnages pour les bandes-annonces sur YouTube, de réservations dans les salles de cinéma pour ce mercredi… 50 Nuances de Grey suscite un engouement sans précédent. Mais aussi de nombreuses critiques. L’histoire d’une jeune fille inexpérimentée qui tombe amoureuse d’un richissime beau gosse et succombe à ses pratiques SM nous hérisse autant qu’elle fascine les fans. Alors, au fond, Anastasia Steele, l’héroïne, est-elle irrécupérable, ou mérite-t-elle qu’on lui trouve des excuses? 

Elle est irrécupérable…

 

Sa naïveté la perdra

Dans le film, la jeune étudiante a de longs cheveux châtains emmêlés, les joues roses, un sac à dos et des jupes à fleurs. Bref, Dakota Johnson apparaît comme une version moderne de Laura Ingalls. Sans doute une façon d’insister sur son innocence/sa fraîcheur/sa virginité. Le visage mangé par sa frange mal coupée, elle mordille sa lèvre nue, parle tout bas et rougit beaucoup. Mais en fait, c’est Cécile de Volanges dans Les liaisons dangereuses!

 

Elle est lisse et polie

Anastasia semble aussi plus superficielle au cinéma que sur papier. Difficile pour l’équipe du film de retranscrire le récit à la première personne des livres. On passe donc à côté de ses états d’âme, qui donnaient du relief au personnage. L’Anastasia du cinéma ne jure pas intérieurement, ni quand Christian la surprend sur son lieu de travail, ni même quand elle jouit.

La lecture du livre a horrifié certains lecteurs, pas convaincus qu’une jeune femme inexpérimentée trouve du plaisir à se faire fouetter les fesses.

 

Elle est 100% soumise

Vierge à 21 ans, Anastasia va tout apprendre de Christian Grey. Les scènes de sexe, c’est le gros morceau des livres d’E.L. James, qui leur a valu le qualificatif de “mommy porn”, soit du porno pour mamans. Dans le film, comme dans les livres, Christian prend Anastasia par la main et l’emmène dans sa chambre -puis sa “chambre rouge”, à savoir sa pièce dédiée au SM- et l’initie à la sexualité. Passant du rapport conventionnel dans un lit au bondage avec fouet et cravache. La lecture du livre a horrifié certains lecteurs, pas convaincus qu’une jeune femme inexpérimentée trouve du plaisir à se faire fouetter les fesses, et effrayés par le message que cela renvoie. Pourtant, elle est encore plus soumise dans le film. Contrairement au livre, elle ne prend aucune initiative sur le plan sexuel. La soumise de Christian se laisse passivement embrasser, caresser, attacher et pénétrer sans sourciller…

 

Elle ne travaille pas

On assiste à la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes de l’étudiante à la fin de ses études de littérature. Et après? Elle semble trop occupée à se faire fesser pour faire autre chose. Le film oublie totalement sa vie professionnelle -alors que, dans le livre, elle cherche du travail dans l’édition.

 

Elle se fait entretenir 

Pourquoi travaillerait-elle, après tout, puisque Christian la couvre de cadeaux? Ordinateur, vêtements de luxe, voiture… Elle lui dit bien qu’il “ne fallait pas”. Mais on est loin de la Anastasia de la version papier, qui reproche à Christian de la traiter “comme une pute”.

Dakota Johnson Jamie Dornan

Dakota Johsnon et Jamie Dornan, alias Anastasia Steele et Christian Grey © Universal International Pictures

 

… Mais, à sa décharge

 

Son Christian est attirant

Le héros du film, joué par Jamie Dornan, est moins borderline que son alter ego des romans. Ses goûts sexuels sont moins violents, on insiste peu sur son enfance difficile et presque pas sur sa relation perverse avec une femme plus âgée. Son psychiatre, présent dans les livres, passe ici à la trappe. Enfin, si, dans le livre, Christian travaille de temps en temps, il met à peine les pieds au bureau dans le film. Ce grand patron qui crame son quota de RTT pour passer ses journées avec sa copine, c’est assez craquant. 

“Ok pour les vibromasseurs, mais le fisting anal, c’est non.” 

 

Elle sait ce qu’elle (ne) veut (pas) 

Anastasia est timorée dans la chambre rouge, mais sait parfois prendre le pouvoir. Dans une scène qui ne figure pas dans le livre, la jeune femme impose les conditions de négociation du contrat qu’elle s’apprête à lier avec Christian. Puisqu’il veut définir leur relation dominant/soumise par écrit, elle débarque à son bureau habillée en femme d’affaires, avec robe suggestive et talons aiguilles. Anastasia s’installe à la table de réunion et évoque avec aplomb les termes du contrat: “Ok pour les vibromasseurs, mais le fisting anal, c’est non.”

Julie Coste


2. “Battle of the sexes”: comment Billie Jean King a changé l'histoire du tennis féminin

Les réalisateurs de Little Miss Sunshine s’attaquent au match historique qui a opposé la joueuse lesbienne Billie Jean King au joueur misogyne Bobby Riggs. Une histoire qui a changé à jamais la face du tennis féminin. 
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures  - Cheek Magazine
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures

3. Weinstein, Polanski, Louis CK…: Que peut-on encore regarder à l'heure des scandales?

Indifférence, malaise, dégoût, indignation: les affaires Weinstein, Polanski ou Louis C.K. sèment parfois le trouble chez le public. Entre tri et auto-censure, comment s’y retrouver et savoir ce qu’on peut ou doit regarder? Difficile de donner un mode d’emploi, tant le choix est personnel. Témoignages.
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures  - Cheek Magazine
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures

5. Avec la fanfare 30 nuances de noir·es, l'afroféminisme descend dans la rue

La fanfare afroféministe 30 nuances de noir·es se produira ces samedi et dimanche 18 et 19 novembre à la Villette. On a assisté à une répétition. 
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures  - Cheek Magazine
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures

6. Quand les doyennes américaines parlent du sexisme dans l’art

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait ce court métrage dans lequel les pionnières américaines de l’art parlent du sexisme dans leur profession.
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures  - Cheek Magazine
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures

7. Notre nouveau groupe de rock préféré a 11 ans de moyenne d'âge

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Beer Fear des Honey Hahs, c’est notre clip du jour. 
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures  - Cheek Magazine
Dakota Johnson alias Anastasia Steele © Universal International Pictures