culture

Festival

9 raisons de ne jamais mettre les pieds à Coachella

Chaque année, on nous rebat les oreilles avec Coachella, dont beaucoup s’accordent à dire qu’il s’agit du “meilleur festival du monde”. Chaque année, vous vous demandez si vous êtes la dernière des truffes, vu que vous n’y avez jamais mis les pieds. Bonne nouvelle, la réponse est non. 
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine

© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine


Tous les ans au mois d’avril, la ville d’Indio, Californie, devient le théâtre du festival le plus couru du monde, Coachella. Concerts événements, people à gogo -Los Angeles n’est pas loin, ceci explique cela-, grosse chaleur, palmiers, défilé de looks, rarement l’expression “voir et être vu” n’aura eu autant de sens que dans cet événement musical lancé en 1999. Si vous n’y avez jamais mis les pieds, pourtant, il n’y a pas de quoi se morfondre. On vous explique pourquoi. 

 

1- C’est hors de prix

Le pass lambda pour Coachella coûte 375 dollars, soit 355 euros environ. Comme vous et moi habitons plus près de La Mer de sable que du désert de Palm Springs, ajoutez au moins 600 euros de billets d’avion. Sur place, plusieurs options s’offrent à vous. Par exemple, louer une maison à 900 dollars la nuit auprès d’un couple de “hippisters” (un sombre mélange entre hippies et hipsters), ou dormir dans un tipi sur le site du festival -jouer à Pocahontas vous coûtera environ 1000 euros par personne.

“Quitte à être ruinée, vous aimeriez bien, au moins, ne pas finir comme une tomate séchée.”

Sans compter la voiture, les sandwiches à la merguez de tofu et les pintes de bière au thé matcha, vous voilà déjà à 2000 euros de frais minimum. Pour 3 jours. Si vous ne savez vraiment plus quoi faire de votre argent, écrivez à magazinecheek@gmail.com. 

 

2- Il fait trop chaud

Vous n’avez pas écouté nos conseils et vous avez décidé de casser la tirelire. Ok. Vous voilà donc dans le désert, il fait 45 degrés. Les musiciens se crament les pieds sur scène, car la chaleur du sol traverse même les semelles de leurs chaussures -véridique-, mais au moins ils sont payés pour ça. Quant à vous, quitte à être ruinée, vous aimeriez bien, au moins, ne pas finir comme une tomate séchée. Et vous mettre à l’ombre. Dommage, il n’y a pas d’ombre (on est dans le désert, allô!). Seule solution, ne voir aucun concert avant le coucher du soleil sur la scène principale -totalement en extérieur- et en attendant, voir des groupes sous l’une des tentes -où il y a de l’ombre, mais où il fait 70 degrés. Là, des types vous attendent avec des grands fusils à eau pour vous asperger. Si vous vous êtes toujours demandé quel effet ça fait, d’être une Twingo chez Elephant Bleu, vous avez la réponse.

Coachella Eau OK

© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine  

3- On ne peut pas boire de bière devant les concerts

Si vous voulez vous défoncer à la Cristaline en regardant FKA Twigs, pas de problème. Mais boire une bière devant un concert? Sérieusement? This is Coachella, gals, not les Vieilles Charrues! Un “beer garden” (comprendre “un enclos à murge”) est réservé à cet effet. Merci de faire votre coma éthylique là où c’est indiqué.

 

4- On a l’impression d’être en prison

Pour circuler entre l’enclos à murge et l’Elephant Bleu, vous allez devoir bipper, encore et encore. À Coachella, le bracelet inamovible que vous avez autour du poignet est muni d’une puce électronique et vous permet de passer les portiques de sécurité auxquels vous avez accès selon votre statut. Bref, c’est Orange is the New Black avec un décor à la Zabriskie Point.

“Ces dernières années, on parle tellement plus de Coachella pour la mode que pour la musique, que H&M a même lancé une collection dédiée au festival.”

 

5- Ce n’est pas un festival de musique, c’est un défilé de mode

Soyons honnêtes, vous avez déjà lu un seul compte-rendu de concert sur Coachella? Je ne pense pas. En revanche, à force de voir passer des diaporamas très variés intitulés “Les meilleurs looks de Coachella”, “Les meilleurs looks du festival de Coachella” ou encore “Nos 20 meilleurs looks repérés à Coachella”, vous savez pertinemment qui a porté quoi à Indio depuis quatre générations. Ces dernières années, on parle tellement plus de Coachella pour la mode que pour la musique, que H&M a même lancé une collection dédiée au défilé, euh, au festival. Déprimant.

 

6- Et vous ne serez jamais la mieux habillée

Car Beyoncé est dans la place. Et qu’elle ne s’habille pas chez H&M, elle.

Beyonce Coachella

© Instagram.com/Beyonce

7-  Vous contribuerez à une catastrophe écologique de moins

On le sait, les gros festivals ont un impact catastrophique sur l’environnement, qu’il s’agisse des déchets ou de l’empreinte carbone qu’ils génèrent. Comme la plupart des grands rassemblement musicaux désormais, Coachella essaie de minimiser les dégâts grâce, notamment, au covoiturage et au recyclage. Mais le meilleur moyen de les aider à ne pas trop polluer, c’est encore de rester chez vous (et, si possible, d’arrêter de respirer).

 

8- David Guetta est à l’affiche

Et c’est loin d’être la première fois, notre Dj “sans les mains” préféré faisant figure d’habitué. Coachella, le nouveau Woodstock? Warf!

 

9- Car on a des tonnes de bons festivals en France

De We Love Green à Rock en Seine, en passant par La Route du Rock ou le très pointu Villette Sonique, vous aurez des dizaines d’occasions de traîner dans les festivals cet été, sans pour autant risquer de croiser la route de Shaka Ponk.  

Martine Maqueflaille 


1. Cinq séries Cheek qui vont faire votre hiver

Vous êtes en panne d’inspiration? On a sélectionné pour vous cinq séries à binger ces prochaines semaines.
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine  - Cheek Magazine
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine

3. Les 8 clips à ne pas manquer cette semaine

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: de Lous and the Yakuza à Meryem Aboulouafa en passant par Joanna, on vous présente les huit clips qu’il ne faut pas manquer cette semaine. 
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine  - Cheek Magazine
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine

5. La Cheek List 2019 des livres à offrir à Noël

En panne d’idées pour votre liste de cadeaux? On vous file un coup de main avec cette liste de livres qui font notre hiver.
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine  - Cheek Magazine
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine

6. 4 humoristes à suivre sans faute sur Instagram

Instagram est désormais un tremplin pour les humoristes qui veulent se lancer sans forcément passer par la scène. Notre sélection de Cheek comptes à suivre. 
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine  - Cheek Magazine
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine

7. Elles ont lancé “Censored”, un magazine féministe où l'intime est politique

La revue papier artistique et féministe Censored vient de fêter sa première année d’existence. Retour, en compagnie de l’une de ses cofondatrices, sur une expérience qui va de l’intime au politique. 
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine  - Cheek Magazine
© Martine Maqueflaille pour Cheek Magazine