culture

Le Cheek Point

Cannes 2018: Mais où sont les actrices de plus de 50 ans?

On a lu pour vous cet article des Terriennes de TV5 Monde sur le jeunisme du cinéma français et les rôles attribués aux actrices de plus de 50 ans et on vous le recommande.  
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam

Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam


Une femme majeure sur deux a plus de cinquante ans aujourd’hui, soit un quart de la population majeure totale, mais cette majorité réelle dans la vie est traitée comme une minorité invisible dans les fictions! Or, les films transportent des normes, des valeurs, fournissent matière à l’inconscient collectif. Que veulent dire ces films qui racontent un monde où la femme peut être mère jusqu’à 40/45 ans puis elle disparaît pour revenir, parfois, en tant que grand-mère?  […] 

Pas de problème de chômage [pour l’actrice Sylvie Guichenuy, 54 ans] mais un ras le bol bien senti. ‘Lors des castings, où nous croyons être la personne recherchée, c’est à dire une femme d’environ 50 ans, on évoque notre date de naissance et l’on nous répond: ‘Il nous faut quelqu’un qui a trois ans de moins!’ ou bien, alors que notre profil correspond parfaitement, c’est: ‘Mais j’ai demandé une femme de 55 ans! Nous rétorquons alors que c’est précisément notre âge. Et l’on s’entend répondre: Oui, mais vous ne les faites pas!’ Ils attendent la mamie du film La Boum!’”

Dans un article intitulé Cinéma: après 50 ans, les femmes disparaissent, les Terriennes de TV5 Monde dressent un portrait du cinéma français et de la place attribuée aux actrices de cinquante ans et plus. On découvre un monde artistique marqué par un jeunisme qui cantonne les actrices, passé la barre du demi-siècle, à des rôles de mères ou de grand-mères. Quid des Catherine Deneuve, Nathalie Baye ou Agnès Jaoui, aux CVs bien fournis? Des “arbres-stars qui cachent la forêt”, d’après la comédienne Marina Tomé, interrogée par le journaliste Frantz Vaillant. Comme vient de nous le rappeler le coup de gueule des actrices noires,  il est temps que le cinéma français diversifie ses personnages féminins.

À lire le plus vite possible sur le site de TV5 Monde.

 


1. 4 podcasts afroféministes à écouter sans modération

Créés par et pour des femmes noires, ces podcasts afroféministes offrent un espace de discussion sur les questions raciales et permettent une vraie prise de conscience sur ces sujets. À vos casques! 
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam - Cheek Magazine
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam

3. 6 séries à binger sous la couette cet hiver

On a sélectionné pour vous six séries à binger sous la couette ces prochaines semaines.
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam - Cheek Magazine
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam

4. “Les Chatouilles”: un film poétique et réaliste sur la reconstruction d'une femme violée dans son enfance

En salles le 14 novembre, Les Chatouilles raconte la reconstruction d’Odette, une trentenaire violée à plusieurs reprises par un ami de ses parents, à l’âge de huit ans. Le scénario est très inspiré du parcours d’Andréa Bescond, coréalisatrice du film avec Éric Métayer, qui y interprète son propre rôle, après avoir raconté son histoire sur les planches. Rencontre.
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam - Cheek Magazine
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam

5. 3 temps forts à ne pas manquer au festival Inrocks 2018

Retour du festival Inrocks dès le 21 novembre. De Lolo Zouaï à Oh Mu en passant par la conférence sur les nuits lesbiennes organisée par Cheek Magazine, 3 temps forts à ne pas manquer.    
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam - Cheek Magazine
Juliette Binoche dans “Un beau soleil intérieur”, ©Ad Vitam