culture

Le clip du jour

Avec le clip de “Sisters”, Flèche Love célèbre la sororité

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Sisters, de Flèche Love, c’est notre clip du jour. 
Avec le clip de “Sisters”, Flèche Love célèbre la sororité

C’est une ode à la sororité qui dit son nom en lettres capitales: Sisters, nouveau morceau de la musicienne Amina Cadelli, alias Flèche Love, célèbre l’entraide et la solidarité entre femmes. 

Qui aura un peu suivi le parcours d’Amina Cadelli ne sera pas étonnée par ce fort message féministe, elle qui a largement pris la parole pour raconter son expérience de sexisme en tant que musicienne, lorsqu’elle officiait dans le groupe suisse Kadebostany. “Lorsque les femmes se rassemblent, elles deviennent hors d’atteinte”, écrit-elle dans le communiqué qui accompagne la vidéo. Dans Sisters, la sororité est mise en scène en mode rite initiatique car, d’après la musicienne, “la sororité n’est pas facile parce que non apprise, alors il faut déconstruire pour tout mieux reconstruire, et ce passage ne se fait pas dans la douceur.” 

Exemplaire par la diversité des visages et des corps qu’il montre, le clip de Flèche Love appuie cette envie d’inclusion déjà à l’œuvre dans le morceau, qui s’ouvre par la lecture d’un extrait du livre Sister Outsider d’Audre Lorde. Et pour mettre en pratique ce beau discours sur la sororité, Amina Cadelli s’est entourée d’une équipe entièrement féminine pour réaliser ce clip, “des maquilleuses à la cheffe électro, en passant par la production.” 

 


3. 7 BD Cheek incontournables de la rentrée

Si vous êtes perdu·e·s dans les sorties BD, pas de panique. Nous avons sélectionné sept romans graphiques 100% Cheek à dévorer.
7 BD Cheek incontournables de la rentrée - Cheek Magazine

6. Alexandra Badea: la metteuse en scène engagée pour qui tout est politique

En remuant les débris enfouis de notre histoire collective, Alexandra Badéa ravive une mémoire douloureuse, dans un effort salutaire pour donner la parole à celles et ceux que l’on n’entend pas. Sa dernière pièce, Points de non-retour [Thiaroye], premier volet d’une trilogie en représentation au théâtre national de la Colline du 19 septembre au 14 octobre prochain, revient sur le massacre des tirailleurs sénégalais de Thiaroye.
Alexandra Badea: la metteuse en scène engagée pour qui tout est politique - Cheek Magazine