culture

Le podcast du jour

La comédienne Clotilde Hesme aimerait bien que le cinéma français se débarrasse des gros machos

On a écouté pour vous cette émission avec l’actrice Clotilde Hesme autour de son rapport au genre, et on vous la recommande. 
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films

Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films


En novembre dernier, l’actrice française Clotilde Hesme a fait parler d’elle en incarnant à l’écran une mère porteuse dans le formidable film Diane a les épaules. Alors qu’elle s’apprête aujourd’hui à monter sur les planches pour jouer dans Le Jeu de l’amour et du hasard, aux côtés de Vincent Dedienne et Laure Calamy, elle se confie à la journaliste des Inrocks Géraldine Sarratia dans ce nouvel épisode du podcast Dans le genre diffusé sur Nova.

De son enfance “non genrée” à sa vision de l’affaire Weinstein -la comédienne ne comprend pas pourquoi les Weinstein français ne tombent toujours pas- en passant par son rapport à son corps et sa définition d’un féminisme “conquérant”, Clotilde Hesme répond à toutes les questions sans langue de bois et fait définitivement partie de ces femmes qu’on aimerait avoir comme copines. 

À écouter absolument sur la page de Dans le genre


1. Comment la série “Sex Education” met en scène une masculinité non toxique

Otis est le héros de la série Netflix Sex Education. Il a 16 ans, il est hétéro, s’habille assez banalement et plaît parfois aux filles. Ah, et il se déguise une fois par an en drag queen pour aller voir le film Hedwig and the Angry Inch.
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films - Cheek Magazine
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films

2. Comment Violette Leduc est devenue une icône féministe et queer

Le 2 février prochain, la mairie du 11ème arrondissement de Paris inaugurera la nouvelle médiathèque Violette Leduc. Une reconnaissance tardive, pour une figure féministe du XXème siècle, protégée par Simone de Beauvoir. Enquête sur une écrivaine redécouverte par les jeunes féministes et queers.
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films - Cheek Magazine
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films

3. Avec “Hunger”, Roxane Gay signe un récit féministe sur le traumatisme et la grossophobie

Un peu moins d’un an après la sortie en français de Bad Feminist, Denoël publie l’essai autobiographique de Roxane Gay Hunger, une histoire de mon corps. Dans ce récit puissant et nécessaire, elle aborde son agression sexuelle, son rapport à son corps, son féminisme et son expérience quotidienne de la grossophobie.
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films - Cheek Magazine
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films

4. 3 films musicaux à découvrir au festival F.A.M.E

Pour sa cinquième édition, le festival de films musicaux F.A.M.E affiche une programmation ultra excitante, où les femmes tiennent le haut de l’affiche. 
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films - Cheek Magazine
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films

6. Nicole Kidman méconnaissable dans “Destroyer”, un thriller en salles en février

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait la bande-annonce de Destroyer, un film réalisé par Karyn Kusama, dans lequel Nicole Kidman, méconnaissable, incarne une détective de police plus badass que jamais. 
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films - Cheek Magazine
Clotilde Hesme dans “Diane a les épaules” © Petit Films