culture

Le clip du jour

Dans “Devil's Calling”, la musicienne Roni Alter évoque son agression sexuelle

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Devil’s Calling, de Roni Alter, c’est notre clip du jour. 
Dans “Devil's Calling”, la musicienne Roni Alter évoque son agression sexuelle

La musicienne Roni Alter, que nous avait présentée Keren Ann il y a quelque temps, vient de publier un nouveau clip qui marque une étape cruciale dans sa vie de femme et d’artiste. Dans Devil’s Calling, l’autrice et compositrice évoque avec pudeur un traumatisme -que l’on devine être une agression sexuelle-, dont elle a été victime alors qu’elle était enfant. Elle y parle d’un “diable”, tandis que la vidéo montre un homme, professeur de gymnastique, qui tente d’attirer de très jeunes filles dans sa voiture. “Je l’ai entendu marmonner quelque chose à propos d’un chien, et d’une morsure, qui l’inquiétait / et que si je montais dans sa voiture, juste pour un moment, je l’aiderais à résoudre le problème”, chante-t-elle. 

Pour accompagner la sortie de ce titre et de cette vidéo hautement personnelles, Roni Alter a rédigé un texte que nous reproduisons ici dans son intégralité: “J’avais 8 ans lorsque j’ai rencontré ce diable. Son visage, sa voix, ce moment en dehors du temps sont restés pendant des années refoulés dans un coin de ma mémoire. Avec le mouvement #MeToo, avec la conscience de notre époque et la force inspirante de toutes les personnes qui font entendre leurs voix, cet éveil collectif a créé chez moi un éveil personnel. Ma propre histoire a refait surface. Alors j’ai écrit. Musique et paroles sont venues ensemble, comme un monologue
de la fille que j’étais, de la femme que je suis. Devil’s calling est une histoire vraie, je l’ai écrite pour ne plus la cacher. Pour m’en guérir. Pour que d’autres personnes comme moi, puissent, je l’espère, savoir qu’elles ne sont pas seules.

 


2. Avec “Poupée Russe”, Natasha Lyonne prend sa revanche

Après une adolescence sous les projecteurs, Natasha Lyonne a galéré. Problèmes de drogue, personnalité atypique: pendant 20 ans, elle a été cantonnée aux pages people et aux rôles secondaires. Avec Poupée russe, elle prouve son talent et signe son grand retour.  
Avec “Poupée Russe”, Natasha Lyonne prend sa revanche - Cheek Magazine

4. Eric Rohmer: le plus féministe des réalisateurs de la Nouvelle Vague?

Depuis le 9 janvier dernier et jusqu’au 11 février prochain, la cinémathèque française propose une rétrospective du célèbre réalisateur de la nouvelle vague Eric Rohmer. L’occasion de redécouvrir les chefs d’oeuvres d’un cinéaste féministe jusque dans sa façon de tourner. 
Eric Rohmer: le plus féministe des réalisateurs de la Nouvelle Vague? - Cheek Magazine

5. Rappeuses et slut-shaming, le stigmate qui a la dent dure

Nicki Minaj, Cardi B, Liza Monet ou Shay, ces rappeuses “hardcore” se voient régulièrement slut-shamées en raison de leur image hypersexualisée et de leurs textes crus. Pourquoi ces artistes se retrouvent-elles encore confrontées à ces préjugés sexistes?
Rappeuses et slut-shaming, le stigmate qui a la dent dure - Cheek Magazine

6. Marina Rollman: du flop au top, comment l'humoriste suisse a trouvé sa voie

Savant mélange de gouaille et de douceur, Un Spectacle drôle de Marina Rollman fait souffler un vent d’air frais sur le stand-up français. Auréolée d’un succès grandissant, cette Franco-suisse est à l’image de ses blagues: marrante, sincère et captivante.
Marina Rollman: du flop au top, comment l'humoriste suisse a trouvé sa voie - Cheek Magazine