culture

Vidéo

L'EVJF vu par Nora Hamzawi

Nora Hamzawi est allée à un EVJF à la Baule, elle le raconte et c’est très drôle.
Nora Hamzawi au micro de France Inter
Nora Hamzawi au micro de France Inter

Nora Hamzawi au micro de France Inter


Je me suis fait chier à La Baule, j’y étais pour un EVJF […], enterrement de vie de jeune fille, déjà l’expression qui me dégoûte, dégueulasse, enfin cela dit, c’était une bonne idée d’enterrer une vie de jeune fille dans une ville où la moyenne d’âge hors saison est d’environ 93 ans. Le soir, au resto, on n’arrivait pas à s’entendre, les clients s’étranglaient un peu partout avec leurs miettes de pain aux algues, ils toussaient tellement fort qu’à un moment tu te disais, si y en a pas un qui crève avant la fin du dîner, on a de la chance”: Hier, sur France Inter, dans l’émission de Nagui, La Bande OriginaleNora Hamzawi a évoqué avec talent -et pas mal de dégoût- l’enterrement de vie de jeune fille, le fameux EVJF

Les “témouines”, les mignonettes de rosé dans le TGV, les 320 mails groupés qui ont précédé l’EVJF, l’hôtel thalasso, le strip-teaser René, les galettes complètes, tout y passe et c’est extrêmement drôle.

 

Julia Tissier


2. Avec “Poupée Russe”, Natasha Lyonne prend sa revanche

Après une adolescence sous les projecteurs, Natasha Lyonne a galéré. Problèmes de drogue, personnalité atypique: pendant 20 ans, elle a été cantonnée aux pages people et aux rôles secondaires. Avec Poupée russe, elle prouve son talent et signe son grand retour.  
Nora Hamzawi au micro de France Inter - Cheek Magazine
Nora Hamzawi au micro de France Inter

4. Eric Rohmer: le plus féministe des réalisateurs de la Nouvelle Vague?

Depuis le 9 janvier dernier et jusqu’au 11 février prochain, la cinémathèque française propose une rétrospective du célèbre réalisateur de la nouvelle vague Eric Rohmer. L’occasion de redécouvrir les chefs d’oeuvres d’un cinéaste féministe jusque dans sa façon de tourner. 
Nora Hamzawi au micro de France Inter - Cheek Magazine
Nora Hamzawi au micro de France Inter

5. Rappeuses et slut-shaming, le stigmate qui a la dent dure

Nicki Minaj, Cardi B, Liza Monet ou Shay, ces rappeuses “hardcore” se voient régulièrement slut-shamées en raison de leur image hypersexualisée et de leurs textes crus. Pourquoi ces artistes se retrouvent-elles encore confrontées à ces préjugés sexistes?
Nora Hamzawi au micro de France Inter - Cheek Magazine
Nora Hamzawi au micro de France Inter

6. Marina Rollman: du flop au top, comment l'humoriste suisse a trouvé sa voie

Savant mélange de gouaille et de douceur, Un Spectacle drôle de Marina Rollman fait souffler un vent d’air frais sur le stand-up français. Auréolée d’un succès grandissant, cette Franco-suisse est à l’image de ses blagues: marrante, sincère et captivante.
Nora Hamzawi au micro de France Inter - Cheek Magazine
Nora Hamzawi au micro de France Inter