culture

Bande dessinée

Festival d'Angoulême: le coup de gueule féministe de Riad Sattouf

© Mila Deth
© Mila Deth

© Mila Deth


On l’aimait déjà beaucoup, on l’aime encore plus après ce message féministe. L’auteur de BD Riad Sattouf vient de publier sur son compte Facebook un post en forme de coup de gueule contre les nominations exclusivement masculines pour le grand prix du festival d’Angoulême, qui se tiendra du 28 au 31 janvier. “J’ai découvert que j’étais dans la liste des nominés au grand prix du festival d’Angoulême de cette année. Cela m’a fait très plaisir! Mais il se trouve que cette liste ne comprend que des hommes. Cela me gêne car il y a beaucoup de grandes artistes qui mériteraient d’y être”, écrit-il.

Riad Sattouf, qui a déjà prouvé son engagement en faveur des femmes, notamment au cinéma, rappelle que des personnalités talentueuses comme Marjane Satrapi ou Catherine Meurisse, méritaient elles aussi d’êtres sélectionnées. On est bien d’accord avec lui, le monde de la BD ne manque pas de talents féminins. Pour instaurer davantage de mixité, il propose donc une solution toute simple: leur céder sa place. Beau gosse.

 

 

le coup de gueule féministe de riad sattouf


3. Comment Frida Kahlo est devenue un argument marketing

Représentée sur tous types d’objets, l’image de l’artiste, plus que jamais tendance, est devenue un réel argument de vente. Une Fridamania à mille lieues de l’œuvre et du parcours de la peintre mexicaine mais qui paradoxalement participe à diffuser son message.
© Mila Deth  - Cheek Magazine
© Mila Deth

4. 5 séries à streamer cet été

Petite sélection de séries estivales pour décompresser du sexisme de l’année. 
© Mila Deth  - Cheek Magazine
© Mila Deth

6. Les Cheek films de l'été 2019

Drôles, poétiques ou révoltants, voici les trois films qu’on vous recommande cet été.
© Mila Deth  - Cheek Magazine
© Mila Deth

7. Comment l’illustratrice Nicholle Kobi réinvente la Parisienne

Frustrée de voir les femmes noires sous-représentées dans les médias, l’illustratrice et entrepreneure Nicholle Kobi s’engage à les montrer dans leur diversité à travers ses dessins. Rencontre.
© Mila Deth  - Cheek Magazine
© Mila Deth