cheek_culture_habillage_desktop

culture

Festival

Festival de Hyères: les 9 finalistes mode et photo sur lesquelles on mise

Demain, le festival de mode et de photographie de Hyères 2017 ouvre ses portes. On vous présente nos coups de cœur féminins de cette 32ème édition. 

Elles viennent de France, de Finlande ou de Roumanie et représentent la nouvelle génération de photographes et de créatrices, qu’il s’agisse de mode ou d’accessoires. Du 27 avril au 1er mai, à l’occasion du 32ème festival de mode et de photographie de Hyères, elles présenteront leur travail -tout comme leurs homologues masculins-, devant un jury qui devra les départager.

Parmi les jurés, on trouve cette année la journaliste et écrivain Sophie Fontanel, le créateur Pierre Hardy, la journaliste Alexandra Golovanoff, le photographe Tim Walker ou le mannequin Edie Campbell, tous réunis au sein de la splendide Villa Noailles avec la lourde tâche de désigner les vainqueurs de cette nouvelle édition. En attendant de connaître leur verdict, on vous présente nos coups de cœur. 

 

MODE

Vanessa Schindler

Vanessa Schindler festival de Hyères 2017 © Louise Desnos

© Louise Desnos

Ce qu’on retient de son texte de présentation:Puisant son inspiration chez les architectes et les décorateurs, elle compose chaque silhouette de sa collection comme l’arrangement d’un intérieur, avec des contrastes de matières, des plantes, des espaces de circulation et se tourne vers une matière inattendue dans son domaine, un polymère liquide; l’uréthane.”

Ce qu’on aime dans ses créations: leur modernité, leur élégance, leur aspect organique. 

Son pays d’origine: la Suisse. 

 

Marine Serre

Marine Serre Hyères 2017 © Louise Desnos

© Louise Desnos

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “La styliste compose des silhouettes dynamiques en combinant des tissus précieux à des jerseys du sportswear. Elle associe les volumes généreux à des images de l’Orient et de robes d’apparat du XIXème grâce au sportswear, comme une réinterprétation raffinée de ce que la rue a déjà engagé.”

Ce qu’on aime dans ses créations: leur optimisme, leur ouverture d’esprit, leur iconoclasme. 

Son pays d’origine: la France. 

 

Fuhong Yang

Fuhong Yang Hyères 2017 © Louise Desnos

© Louise Desnos

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “La collection de Fuhong Yang naît d’un moment qu’elle apprécie particulièrement et qui stimule sa créativité: l’essayage des modèles en cours de réalisation puis le montage du tissu autour du corps. Chaque silhouette forme un tableau dans lequel le vêtement est d’abord déconstruit puis relu: c’est un collage de pans de tissus que la créatrice décale, agrandit et replie afin d’en révéler l’anatomie.”

Ce qu’on aime dans ses créations: leur aspect conceptuel, leur côté ludique, leur géométrie. 

Son pays d’origine: la Chine. 

 

PHOTO

Cordula Heins et Caroline Speisser

Cordulas Heins Caroline Speisser Hyères 2017

© Cordula Heins et Caroline Speisser

Ce qu’on retient de leur texte de présentation: “La série présentée ici, Ali, met en scène les stratégies de répression subies par les réfugiés. Elle place le spectateur devant l’absurdité des politiques d’asile et leurs conséquences: une forme d’empêchement, d’amoindrissement des personnes. Dans ces portraits tragicomiques, les protagonistes font figure de métaphores du système.”

Ce qu’on aime dans leurs photos: leur absurdité, leur engagement, leur sens. 

Leur pays d’origine: l’Allemagne. 

 

Lucie Khahoutian

Lucie Kahoutian Hyères 2017

© Lucie Kahoutian

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “Plus que jamais dans un contexte global de troubles identitaires et de flou géopolitique, je pense qu’il est primordial de célébrer nos différentes origines […]. Je suis fière de rendre par mon travail la richesse d’une migration culturelle et d’apporter un peu d’Arménie sur une scène artistique qui semble depuis trop longtemps bouder cette région du monde.”

Ce qu’on aime dans ses photos: leur lumière, leur mystère, leur féérie. 

Son pays d’origine: l’Arménie. 

 

Sofia Okkonen

Sofia Okkonen Hyères 2017

© Sofia Okkonen

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “Artiste trentenaire établie à Helsinki, j’élabore des mises en scène photographiques, examinant notamment la diversité des masques revêtus par la féminité et les manières dont s’expriment la sexualité et le genre féminin. […] Rose est la représentation d’une performance féminine. Je m’intéresse aux qualités que l’on attribue de manière stéréotypée à la femme […].”

Ce qu’on aime dans ses photos: leur texture, leurs couleurs, leur féminité décalée. 

Son pays d’origine: la Finlande. 

 

ACCESSOIRES

Wendy Andreu

Wendy Andreu Hyères 2017 DR

DR

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “Plus qu’une série d’accessoires de mode, la créatrice conçoit un outil et développe un matériau. Tous les objets qu’elle imagine sont produits sans couture ni coupe ni assemblage. Ils sont modelés d’après une interminable cordelette de coton blanc qu’elle enroule autour d’une contre-forme en acier découpé au laser.”

Ce qu’on aime dans ses créations: leur technicité, leur accessibilité, leur rendu graphique. 

Son pays d’origine: la France. 

 

Marina Chedel

Marina Chedel Hyères 2017 DR

DR

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “Le point de départ de ce projet se situe dans les Alpes suisses, la région d’origine de la créatrice. Elle propose une collection urbaine, pour faire un pas de côté et retrouver les sensations de la montagne au milieu du rythme saturé de la ville. […] La designer reprend le vocabulaire formel des équipements montagnards (lacets, œillets, sangles) et utilise les matériaux locaux comme le frêne, le daim, la fourrure de lapin ou de chèvre dans un camaïeu de beiges.”

Ce qu’on aime dans ses créations: leur design fou, leur dualité, leur mélange de tradition et de modernité. 

Son pays d’origine: la Suisse. 

 

Emma Montague

Emma Montague Hyères 2017 DR

DR

Ce qu’on retient de son texte de présentation: “La collection est née lors d’une résidence en Toscane. […] [Emma Montague] dessine une collection de lunettes et de bijoux unisexes, directement inspirés par cette échappée champêtre, dans laquelle les détails discrets poétisent le classicisme des lignes en bronze doré.”

Ce qu’on aime dans ses créations: leur légèreté, leur fantaisie, leur minimalisme.

Son pays d’origine: le Danemark et l’Australie.

Faustine Kopiejwski 


1. Weinstein, Polanski, Louis CK…: Que peut-on encore regarder à l'heure des scandales?

Indifférence, malaise, dégoût, indignation: les affaires Weinstein, Polanski ou Louis C.K. sèment parfois le trouble chez le public. Entre tri et auto-censure, comment s’y retrouver et savoir ce qu’on peut ou doit regarder? Difficile de donner un mode d’emploi, tant le choix est personnel. Témoignages.
© Louise Desnos - Cheek Magazine
© Louise Desnos

4. Quand les doyennes américaines parlent du sexisme dans l’art

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait ce court métrage dans lequel les pionnières américaines de l’art parlent du sexisme dans leur profession.
© Louise Desnos - Cheek Magazine
© Louise Desnos

6. Brigitte: “Trop de femmes, c'est bien!”

De retour avec Nues, un troisième album enregistré à Los Angeles, le duo Brigitte s’est installé avec nous le temps d’une interview. 
© Louise Desnos - Cheek Magazine
© Louise Desnos

7. Courez voir “Grande”, un spectacle hors norme avec Vimala Pons

Inclassables, les funambules Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel vont faire un petit tour en France avec GRANDE, une revue extraordinaire qui parle d’amour mais pas que, qui nous embrasse tous avec sa poésie, ses élucubrations et ses numéros bouleversants. 
© Louise Desnos - Cheek Magazine
© Louise Desnos