culture

La vidéo du jour

François Morel dénonce le jeunisme dont souffrent les actrices

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette chronique de François Morel sur l’absence des comédiennes de 50 ans à l’écran.
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer

Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer


Pour sa chronique hebdomadaire du vendredi sur France Inter, l’humoriste François Morel s’est attaqué à la pression de l’âge dont souffrent les comédiennes, qui, une fois la cinquantaine passée, ne trouvent presque plus de rôles, contrairement à leurs homologues masculins. S’amusant à inventer des sœurs aux Frères Lumière, il imagine ce qu’aurait été leur destin au début du XXème siècle: “Je profite qu’on parle de cinéma pour évoquer Jeanine et Paulette Lumière, les sœurs Lumière, qui sont quand même moins connues que leurs illustres frangins. Les sœurs Lumière ont inventé le cinématographe mais quand elles pouvaient, à leurs heures perdues, car en plus, on leur demandait de s’occuper de la maison, de la lessive, du repassage, de l’éducation des enfants, de faire à manger, de repriser les chaussettes, de raccommoder des pantalons, sans compter les accouchements, les allaitements, les fausses couches, et le jeudi après-midi, le catéchisme pour les enfants de la paroisse.”

François Morel raccroche ensuite ces débuts fictifs des femmes dans l’industrie du cinéma à une initiative toute récente baptisée Le Tunnel de la comédienne de 50 ans. “Les sœurs Lumière viennent de suivre avec intérêt la démarche des actrices membres de l’AAFA -actrices et acteurs de France associés- qui posent pertinemment la question suivante: dans les fictions, elles sont où, les femmes de 50 ans? C’est vrai ça, elles sont où, à la télévision, au cinéma, les femmes de 50 ans?”

Une bonne question, à laquelle François Morel répond par une description grinçante des duos formés à l’écran, sur petit comme sur grand écran, au sein desquels la protagoniste féminine est systématiquement plus jeune que son partenaire masculin. “La femme qui est à l’écran vient à peine de passer son baccalauréat et de résoudre ses problèmes acnéiques, quand l’homme qui est devant la caméra, lui, la bouche usée par les baisers, le teint blafard malgré le fard, commence déjà à réunir tous ses bulletins de salaires depuis 40 ans afin de pouvoir toucher une petite retraite complémentaire.” Les signataires du Tunnel de la cinquantaine applaudissent certainement des deux mains, et nous aussi.

 

Myriam Levain


2. “Battle of the sexes”: comment Billie Jean King a changé l'histoire du tennis féminin

Les réalisateurs de Little Miss Sunshine s’attaquent au match historique qui a opposé la joueuse lesbienne Billie Jean King au joueur misogyne Bobby Riggs. Une histoire qui a changé à jamais la face du tennis féminin. 
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer - Cheek Magazine
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer

3. Weinstein, Polanski, Louis CK…: Que peut-on encore regarder à l'heure des scandales?

Indifférence, malaise, dégoût, indignation: les affaires Weinstein, Polanski ou Louis C.K. sèment parfois le trouble chez le public. Entre tri et auto-censure, comment s’y retrouver et savoir ce qu’on peut ou doit regarder? Difficile de donner un mode d’emploi, tant le choix est personnel. Témoignages.
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer - Cheek Magazine
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer

5. Avec la fanfare 30 nuances de noir·es, l'afroféminisme descend dans la rue

La fanfare afroféministe 30 nuances de noir·es se produira ces samedi et dimanche 18 et 19 novembre à la Villette. On a assisté à une répétition. 
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer - Cheek Magazine
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer

6. Quand les doyennes américaines parlent du sexisme dans l’art

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait ce court métrage dans lequel les pionnières américaines de l’art parlent du sexisme dans leur profession.
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer - Cheek Magazine
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer

7. Notre nouveau groupe de rock préféré a 11 ans de moyenne d'âge

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Beer Fear des Honey Hahs, c’est notre clip du jour. 
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer - Cheek Magazine
Karin Viard et Noémie Lvovsky dans “Week-ends” © Céline Nieszawer