culture

BD

140 dessinatrices appellent au boycott du Grand prix d'Angoulême 2016

Le collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme appelle au boycott du Grand prix d’Angoulême. 
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu

“California Dreamin'” © Penelope Bagieu


Suite à la publication de la liste des nominés pour le Grand Prix d’Angoulême 2016 pour lequel nous, autrices et auteurs sommes appelé.e.s à nous prononcer, le couperet est tombé: 30 noms, 0 femme. […]

Nous nous élevons contre cette discrimination évidente, cette négation totale de notre représentativité dans un médium qui compte de plus en plus de femmes. […]

En effet, quel est donc le message envoyé aux autrices de bande dessinée et à celles en voie de le devenir? On voudrait les décourager à avoir de l’ambition, à poursuivre leurs efforts, que l’on ne s’y prendrait pas autrement. On en revient à la notion de plafond de verre, toujours aussi désastreux: on nous tolère mais pas en haut de l’affiche. Les femmes en bande dessinée, doivent rester des ‘auteurs confidentiels’ par usage? […]

Pour l’ensemble de ces raisons, le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme en appelle au boycott du Grand Prix 2016. Nous ne voterons pas.

Dans un communiqué publié mardi, le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme -qui rassemble 140 dessinatrices dont Pénélope Bagieu, Diglee ou encore Julie Maroh – a dénoncé l’absence de femmes dans la liste des nommés au Grand prix d’Angoulême 2016. Elles n’ont pas été les seules à réagir puisqu’hier, Riad Sattouf a affirmé sur Facebook qu’il se retirait de la liste pour leur céder [s]a place, et Joann Sfar a fait de même quelques heures plus tard. 

 

 

Angoulème: Je ne peux pas répondre à tous les courriers reçus suite à l’initiative de Riad Sattouf. Bien entendu, je…

Posté par Joann Sfar sur mardi 5 janvier 2016

 

J.T.


2. “Vénus”: cette nouvelle websérie LGBT+ a besoin de vous

En cours de développement mais déjà prometteuse, la websérie LGBT+ Vénus a besoin de votre contribution pendant sa campagne de crowdfunding. 
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu  - Cheek Magazine
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu

4. Comment Sally Rooney est devenue l’autrice préférée des millennials

La diffusion sur la BBC de l’adaptation en série de son second roman Normal People donne un nouveau coup de projecteur sur l’œuvre de la jeune autrice de 29 ans Sally Rooney, souvent dépeinte comme “la voix des millennials”.  
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu  - Cheek Magazine
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu

6. “Hollywood”: la nouvelle série utopique, féministe et inclusive de Ryan Murphy

Dans la nouvelle série Netflix Hollywood, un groupe de femmes, de personnes racisées et de LGBTQ+ réussissent à imposer leur voix dans le Hollywood de l’âge d’or. Une fiction, oui, mais aussi un appel à la convergence des luttes.
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu  - Cheek Magazine
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu

7. Comment les célébrités tentent de rester connectées en confinement

Les célébrités sont assignées à résidence et la quarantaine due au Covid-19 les oblige à se réinventer, pour continuer à exister sur les réseaux sociaux.
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu  - Cheek Magazine
“California Dreamin'” © Penelope Bagieu