culture

Le Cheek Point

Jennifer Aniston dénonce le sexisme: “Il est temps d’arrêter de penser la beauté en termes de taille 36”

On a lu pour vous cette interview de Jennifer Aniston publiée sur le site du magazine américain InStyle et on vous la conseille fortement. 
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH


La plupart du temps, je ne réagis pas et je me moque des gros titres de magazine car ils deviennent de plus en plus absurdes. […] On peut entendre ‘Jen ne peut pas garder un homme’, et ‘Jen refuse d’avoir un bébé car elle est égoïste et trop engagée dans sa carrière’. Ou que je suis triste, que mon cœur est brisé. D’abord, avec tout votre respect, je n’ai pas le cœur brisé. Ensuite, ce sont des affirmations dangereuses. Personne ne sait ce qu’il se passe derrière les portes closes. Personne ne se demande combien ce sujet peut être sensible pour mon partenaire et moi. […]

J’ai clairement eu ma part de sexisme dans les médias. Les femmes sont séparées et opposées les unes aux autres sur leur apparence, leurs vêtements et d’autres choses superficielles. Quand un couple se sépare à Hollywood, c’est la femme qui est méprisée. La femme est laissée seule et malheureuse. C’est une ratée. Avez-vous déjà lu qu’un homme divorcé et sans enfant était une ‘vieille fille’?

Dans cette interview publiée sur le site du magazine américain InStyle, la scénariste Molly McNearney interroge l’actrice et réalisatrice Jennifer Aniston. Régulièrement à la Une de magazines qui composent inlassablement sur ses ruptures et son absence d’enfant, la star de 49 ans préfère en rire et se focaliser sur sa carrière. À l’affiche du film Dumplin’, elle rappelle avec fierté qu’il a été produit et réalisé par des femmes. Au détour de la conversation, Jennifer Aniston n’hésite pas non plus à exprimer ses coups de gueule, avec en première ligne le sexisme à Hollywood. “Il est temps d’arrêter de penser la beauté en terme de taille 36, de bonne taille de fesses, de bon tour de poitrine et de bonne mesure. C’est juste dépassé. Passons à autre chose.” Elle se dit d’ailleurs rassurée de voir que les Miss America n’auront plus besoin de défiler en maillot de bain. 

À lire le plus rapidement possible en VO sur le site de InStyle.


3. Les pauses café avec Catherine et Liliane, c'est bientôt fini

Catherine et Liliane ne reviendront pas sur nos écrans à la rentrée, mais sont toujours aussi drôles quand elles préparent la fête des pères de ce 16 juin.
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

4. Avec son roman, Sara Collins a imaginé une Jane Eyre noire

Quand elle était jeune, Sara Collins dévorait les romans des sœurs Brontë et de Mary Shelley. Aujourd’hui, elle vient de sortir son premier roman, Les Confessions de Frannie Langton, inspiré de ces classiques. Avec pour héroïne une ancienne esclave embarquée de la Jamaïque à Londres.
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

5. Avec “Hors la loi”, elles rejouent le procès de Bobigny sur l’IVG

La pièce Hors la loi de Pauline Bureau, met en scène à la Comédie Française l’histoire de l’ado Marie-Claire Chevalier, jugée pour avoir avorté en 1971 alors que c’était encore illégal en France. Trois bonnes raisons de prendre sa place avant le 7 juillet.
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

6. “Big Little Lies”, saison 2: le retour post #MeToo des Monterey five

On a vu les trois premiers épisodes de la deuxième saison très attendue de la série HBO Big Little Lies, diffusée en France par OCS. On vous raconte.
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

7. “Gentleman Jack”, le biopic lesbien qui révolutionne le genre

Actuellement diffusée sur OCS city, la série Gentleman Jack raconte l’histoire de la première “lesbienne moderne”, Anne Lister. Exploratrice en haut-de-forme, elle a ouvert la voie à des futurs féministes.
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH