culture

Le Cheek Point

Jennifer Aniston dénonce le sexisme: “Il est temps d’arrêter de penser la beauté en termes de taille 36”

On a lu pour vous cette interview de Jennifer Aniston publiée sur le site du magazine américain InStyle et on vous la conseille fortement. 
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH


La plupart du temps, je ne réagis pas et je me moque des gros titres de magazine car ils deviennent de plus en plus absurdes. […] On peut entendre ‘Jen ne peut pas garder un homme’, et ‘Jen refuse d’avoir un bébé car elle est égoïste et trop engagée dans sa carrière’. Ou que je suis triste, que mon cœur est brisé. D’abord, avec tout votre respect, je n’ai pas le cœur brisé. Ensuite, ce sont des affirmations dangereuses. Personne ne sait ce qu’il se passe derrière les portes closes. Personne ne se demande combien ce sujet peut être sensible pour mon partenaire et moi. […]

J’ai clairement eu ma part de sexisme dans les médias. Les femmes sont séparées et opposées les unes aux autres sur leur apparence, leurs vêtements et d’autres choses superficielles. Quand un couple se sépare à Hollywood, c’est la femme qui est méprisée. La femme est laissée seule et malheureuse. C’est une ratée. Avez-vous déjà lu qu’un homme divorcé et sans enfant était une ‘vieille fille’?

Dans cette interview publiée sur le site du magazine américain InStyle, la scénariste Molly McNearney interroge l’actrice et réalisatrice Jennifer Aniston. Régulièrement à la Une de magazines qui composent inlassablement sur ses ruptures et son absence d’enfant, la star de 49 ans préfère en rire et se focaliser sur sa carrière. À l’affiche du film Dumplin’, elle rappelle avec fierté qu’il a été produit et réalisé par des femmes. Au détour de la conversation, Jennifer Aniston n’hésite pas non plus à exprimer ses coups de gueule, avec en première ligne le sexisme à Hollywood. “Il est temps d’arrêter de penser la beauté en terme de taille 36, de bonne taille de fesses, de bon tour de poitrine et de bonne mesure. C’est juste dépassé. Passons à autre chose.” Elle se dit d’ailleurs rassurée de voir que les Miss America n’auront plus besoin de défiler en maillot de bain. 

À lire le plus rapidement possible en VO sur le site de InStyle.


1. Cherie Dimaline, l'autrice qui donne une voix aux Natifs Américains

À 43 ans, cette écrivaine amérindienne a publié cinq romans dont le dernier en date, Pilleurs de rêves, sera bientôt disponible en France. Rencontre. 
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

2. Avec “Poupée Russe”, Natasha Lyonne prend sa revanche

Après une adolescence sous les projecteurs, Natasha Lyonne a galéré. Problèmes de drogue, personnalité atypique: pendant 20 ans, elle a été cantonnée aux pages people et aux rôles secondaires. Avec Poupée russe, elle prouve son talent et signe son grand retour.  
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

4. Eric Rohmer: le plus féministe des réalisateurs de la Nouvelle Vague?

Depuis le 9 janvier dernier et jusqu’au 11 février prochain, la cinémathèque française propose une rétrospective du célèbre réalisateur de la nouvelle vague Eric Rohmer. L’occasion de redécouvrir les chefs d’oeuvres d’un cinéaste féministe jusque dans sa façon de tourner. 
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

5. Rappeuses et slut-shaming, le stigmate qui a la dent dure

Nicki Minaj, Cardi B, Liza Monet ou Shay, ces rappeuses “hardcore” se voient régulièrement slut-shamées en raison de leur image hypersexualisée et de leurs textes crus. Pourquoi ces artistes se retrouvent-elles encore confrontées à ces préjugés sexistes?
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH

6. Marina Rollman: du flop au top, comment l'humoriste suisse a trouvé sa voie

Savant mélange de gouaille et de douceur, Un Spectacle drôle de Marina Rollman fait souffler un vent d’air frais sur le stand-up français. Auréolée d’un succès grandissant, cette Franco-suisse est à l’image de ses blagues: marrante, sincère et captivante.
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH - Cheek Magazine
Jennifer Aniston dans “Joyeux Bordel!” © Constantin Film Verleih GmbH