culture

Le Cheek Point

Sur tapis rouge, Jennifer Lawrence se réjouit qu'on lui parle d'Amy Schumer et pas de fringues

On a lu ça pour vous et on vous le conseille. 
Instagram / JenniferLawrencePX
Instagram / JenniferLawrencePX

Instagram / JenniferLawrencePX


“Jennifer Lawrence fait actuellement la tournée des tapis rouges et des talk-shows pour la promo du film Joydont la sortie est imminente, mais aussi d’un autre projet intitulé ‘L’amitié de Jennifer Lawrence et Amy Schumer’.  (…) ‘Les questions que l’on me pose le plus souvent en tournée promotionnelle sont à propos d’Amy. Ce qui est génial, parce que des endorphines sont libérées dans mon cerveau lorsque je parle d’elle’. 

 

“Voila pourquoi, en posant aux actrices des questions qui concernent leur passions, on aboutit à des réponses plus intéressantes. L’un des chevaux de Troyes du mouvement The Representation Project -qui vise à dénoncer les injustices créées par les stéréotypes de genre via le cinéma-, est la campagne #AskHerMore, lancée en février 2014 après la cérémonie des Oscars, dans l’espoir de pousser les journalistes à poser des questions plus intéressantes aux femmes qui s’arrêtaient pour leur répondre sur les tapis rouges. Plutôt que de leur demander quel couturier elles portent, qu’ils cherchent à savoir ce qu’elles considèrent comme leurs réussites, quelles sont leurs sources d’inspiration. Qu’ils leur parlent du corps de leur travail, pas de leur corps. Le genre de questions que l’on pose toujours aux hommes parce que tout le monde se fout de ce qu’ils portent.”

Cet article de Bustle semble percevoir d’un œil positif l’engouement d’Hollywood pour l’amitié naissante entre Jennifer Lawrence et Amy Schumer, et son auteure se réjouit qu’on interroge la star sur autre chose que ses amours et ses vêtements.

À lire le plus vite possible dans sa version originale sur le site de Bustle.

 


1. Désirantes et endeuillées: quand les héroïnes cannoises naviguent entre sexe et mort

Journaliste, enseignante et autrice de l’essai Sex and the Series, Iris Brey interroge les représentations genrées dans les films du festival de Cannes 2019. Cette chronique est réalisée en partenariat avec Les Inrockuptibles.   
Instagram / JenniferLawrencePX - Cheek Magazine
Instagram / JenniferLawrencePX

2. Céline Sciamma, Monia Chokri: à Cannes, l’avortement comme vous ne l’avez jamais vu

Céline Sciamma dans sa romance lesbienne de la fin du XVIIIème, Portrait de la jeune fille en feu, et Monia Chokri dans son Bridget Jones québécois La Femme de mon frère dépeignent toutes les deux l’avortement comme nous ne l’avons jamais vu.
Instagram / JenniferLawrencePX - Cheek Magazine
Instagram / JenniferLawrencePX

3. Cowboys femmes, cowboys noirs: Cannes réinvente une vieille figure de la virilité

Journaliste, enseignante et autrice de l’essai Sex and the Series, Iris Brey interroge les représentations genrées dans les films du festival de Cannes 2019. Cette chronique est réalisée en partenariat avec Les Inrockuptibles. 
Instagram / JenniferLawrencePX - Cheek Magazine
Instagram / JenniferLawrencePX

5. Les 10 films les plus Cheek de Cannes 2019

Presque tous réalisés par des femmes, ces 10 films présentés au festival de Cannes 2019 nous font très, très envie. 
Instagram / JenniferLawrencePX - Cheek Magazine
Instagram / JenniferLawrencePX

7. “Il fallait que je vous le dise”: Aude Mermilliod raconte son IVG en bande dessinée

Dans Il fallait que je vous le dise (éditions Casterman), l’autrice et dessinatrice Aude Mermilliod raconte avec honnêteté et sensibilité son expérience de l’IVG. Elle espère briser le silence qui règne toujours autour de ce sujet.
Instagram / JenniferLawrencePX - Cheek Magazine
Instagram / JenniferLawrencePX