culture

Lou Reed: 7 femmes qui ont marqué sa vie

Lou Reed aimait les hommes -adolescent, on lui a d’ailleurs administré des électrochocs pour “soigner” son homosexualité-, mais il aimait aussi les femmes. De Maureen Tucker, batteuse du Velvet Underground, à Laurie Anderson, artiste et dernière épouse en date, certaines ont marqué favorablement -ou pas- la vie de Lou Reed et lui ont inspiré quelques-unes de ses plus belles chansons. 
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons

Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons


Maureen Tucker

Son lien avec Lou Reed: Elle était la batteuse du Velvet Underground.

C’est Sterling Morrison, le guitariste du Velvet Underground, qui a présenté Maureen Tucker au reste du groupe. En plus de jouer de la batterie, elle chante aussi sur certaines chansons, comme sur After Hours, qui referme le troisième album du Velvet. Elle a quitté le groupe au début des années 70 mais a continué la musique en solo ou avec d’autres formations jusqu’au début des années 2000. En 2010, sa participation à un rassemblement du Tea Party entraîne la stupeur des fans du Velvet

C’est peut-être un détail pour vous: Elle jouait de la batterie debout.

Nico

Son lien avec Lou Reed: Elle a été sa maîtresse et a participé au premier album du Velvet Underground.

Née à Cologne, Nico a commencé sa carrière comme mannequin à l’adolescence. Après un passage par la France, elle s’installe à New York, prend des cours d’art dramatique et fait quelques apparitions dans des films, dont La Dolce Vita de Federico Fellini. En 1962, elle donne naissance à un fils, Christian Aaron, dont elle clame que le père est Alain Delon (ce dernier l’a toujours nié). Elle rejoint le Velvet Underground au milieu des années 60 sur insistance d’Andy Warhol qui manage le groupe à l’époque. Juste après l’album avec le Velvet, elle démarre une carrière solo qui dure jusqu’à la fin des années 80. En 1988, elle meurt d’une hémorragie cérébrale, suite à une chute de vélo à Ibiza.

C’est peut-être un détail pour vous: Elle était sourde d’une oreille.

NicoLouReed2WEB

DR

Holly Woodlawn

Son lien avec Lou Reed: Il parle d’elle dans le morceau Walk On The Wild Side.

Holly était l’une des Superstars d’Andy Warhol, ces personnages que l’artiste filmait et dont il était entouré au quotidien. Tout comme les autres Superstars Candy Darling, Joe Dallesandro, Sugar Plum Fairy et Jackie Curtis, Holly Woodlawn est citée dans la chanson Walk On The Wild Side de Lou Reed. Née à Porto Rico, elle a grandi à Miami Beach, qu’elle a quittée en 1962. Le morceau démarre comme ça: “Holly came from miami F.L.A. / Hitch-hiked her way across the U.S.A” (“Holly est venue de Miami, Floride” / “a traversé les Etats-Unis en auto-stop”).

C’est peut-être un détail pour vous: Holly Woodlawn, alias Haroldo Santiago Franceschi Rodriguez Danhakl pour l’état civil, est née de sexe masculin. Elle a choisi son nom d’actrice d’après Holly Golightly, le personnage d’Audrey Hepburn dans Breakfast At Tiffany’s.

Rachel

Son lien avec Lou Reed: Elle a partagé sa vie pendant trois ans.

Au milieu des années 70, Lou Reed rencontre Rachel dans un club: “C’était dans un night club de Greenwich Village. (…) Je suis entré et il y avait cette personne fabuleuse, cette tête incroyable, qui se détachait de la pièce par ses vibrations”, aurait-il confié au magazine Bambi au sujet de son coup de foudre. Rachel deviendra sa muse et lui inspirera la grande majorité des chansons de l’album Coney Island Baby. Mais malgré son importance dans l’histoire de l’artiste et de la musique en général, Rachel reste un mystère. Bien qu’elle apparaisse sur les photos noir et blanc qui émaillent la pochette du best-of Walk On The Wild Side paru en 1977, on ne connaît pas son nom de famille et toute trace d’elle a été perdue. La rumeur la prétend morte dans les années 90, mais l’information n’est pas confirmée.

C’est peut-être un détail pour vous: Rachel aussi est née homme. L’histoire ne dit pas si elle était transgenre ou transexuelle.

Walk On The Wild Side Best Of

La pochette du best-of Walk On The Wild Side:
Rachel y figure en haut à gauche

Sylvia Morales

Son lien avec Lou Reed: Elle a été sa première femme, de 1980 à 1994.

C’est dans un club SM que Lou Reed a rencontré cette designeuse anglaise qui allait devenir sa femme un jour de Saint-Valentin 1980. Sous son influence, les albums du début des années 80 de Lou Reed se font plus posés. Lui-même réussit enfin à venir à bout de son addiction à la drogue, se met au Tai Chi et à la nourriture saine. En plus de lui faire du bien, Sylvia lui a inspiré plusieurs chansons, comme Think It Over sur l’album Growing Up In Public et Heavenly Arms sur l’album The Blue Mask.

C’est peut-être un détail pour vous: En novembre 1984, Lou Reed était à Los Angeles pour les besoins d’une émission de télé. Bob Dylan était dans le public, assis à côté de Morales. Au milieu du morceau Doing Things We Want To, Dylan a dit à Morales: “La vache, c’est une super chanson. J’aurais bien aimé l’écrire.”

Valerie Solanas

Son lien avec Lou Reed: Il parle d’elle dans la chanson I Believe

Dédié à son ami Andy Warhol, Songs For Drella est un album co-écrit par Lou Reed et John Cale au lendemain de la mort de Warhol suite à une opération anodine de la vésicule biliaire en 1987. Le morceau I Believe fait référence à Valerie Solanas, intellectuelle féministe et auteure de SCUM Manifesto, violent pamphlet contre la gent masculine. En juin 1968, Valerie Solanas tire trois coups de feu sur Andy Warhol et lui transperce plusieurs organes. L’artiste en réchappe mais se voit contraint de porter un corset pour le reste de sa vie. Dans I Believe, Lou Reed écrit au sujet de Solanas: “Je pense qu’elle ne devrait plus être en vie à l’heure qu’il est” (“I Believe that’s something wrong if she’s alive right now”).

C’est peut-être un détail pour vous: Bien que Warhol refuse de témoigner contre elle, Valerie Solanas écope de trois ans de prison pour sa tentative d’assassinat. À sa sortie, elle reniera le SCUM Manifesto.

Laurie Anderson

Son lien avec Lou Reed: Elle est sa dernière femme

Pionnière de la musique électronique, l’Américaine Laurie Anderson est une artiste performeuse. Diplômée de Columbia dans les années 70 en sculpture, elle se tourne vers la musique dès sa première performance, une symphonie pour klaxons de voitures. Au début des années 80, elle sort l’album Big Science, dont le single O Superman atteindra la deuxième place du top en Grande-Bretagne. Dès les années 90, elle collabore avec Lou Reed sur plusieurs morceaux. Ils finissent par se marier en 2008 dans le Colorado. L’année précédente, elle avait reçu le Gish Prize, qui récompense chaque année un artiste pour son “incroyable contribution à la beauté du monde, au plaisir de l’humanité et à sa compréhension de la vie”.

C’est peut-être un détail pour vous: L’une des grandes thématiques de son travail étant la science et la technologie, elle devient la première et dernière artiste à se voir offrir une résidence à la NASA entre 2003 et 2005.

 

Faustine Kopiejwski


1. Comment l’illustratrice Nicholle Kobi réinvente la Parisienne

Frustrée de voir les femmes noires sous-représentées dans les médias, l’illustratrice et entrepreneure Nicholle Kobi s’engage à les montrer dans leur diversité à travers ses dessins. Rencontre.
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons  - Cheek Magazine
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons

2. “Vita & Virginia”: Pourquoi les biopics lesbiens sont à la mode

Dans Vita & Virginia, en salles mercredi 10 juillet, les autrices Virginia Woolf et Vita Sackville-West sont amantes et muses. Ce film devient le sixième biopic à mettre en scène des femmes lesbiennes ou bis en moins d’un an. Une mode?  
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons  - Cheek Magazine
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons

3. Les 8 expos à ne pas manquer cet été

Pauses parfaites pour se rafraîchir (les idées) et voyager (intérieurement), les expositions estivales offrent un éventail de possibilités culturelles pour tous les goûts. Sélection.  
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons  - Cheek Magazine
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons

4. “Sueur”: le clip caniculaire de Safia Bahmed-Schwartz

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Sueur, de Safia Bahmed-Schwartz, c’est notre clip du jour.
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons  - Cheek Magazine
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons

5. 5 temps forts à ne pas manquer au festival Loud & Proud

De retour à la Gaîté Lyrique du 4 au 7 juillet, le festival queer Loud & Proud affiche une programmation riche et inclusive. 5 temps forts à ne pas manquer.
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons  - Cheek Magazine
Nico et Lou Reed en 1965 © Il Fatto Quotidiano / Flickr Creative Commons