culture

Musique

Mathilde Fernandez, Mayra Andrade, Lafawndah: 3 clips à ne pas rater cette semaine

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: les 3 clips qu’il faut voir cette semaine.
DR
DR

DR


Mathilde Fernandez – Chanteuse de guerre

Après son Ep Hyperstition et le clip gothique d’Oubliette, Mathilde Fernandez signe un morceau inédit, Chanteuse de guerre. Avec toute la folie créative qui la caractérise, la Française s’offre une vraie fantaisie militaire en plein Mexique, où elle a tourné ce nouvel épisode épique sous la direction de la réalisatrice Audrey Del Piccolo. Elle y est accompagnée par Los Cogelones, quatre frères de la ville de Nezahualcóyotl, un des plus grands bidonvilles de la banlieue de México. “Ils sont musiciens et mélangent instruments traditionnels, chants aztèques et punk rock anglais. Mais ils sont aussi professeurs de musique militaire en écoles primaires. La musique militaire, inspirée par la culture française et reprenant tambours, cornets et uniformes, est un enseignement populaire dans toutes les écoles publiques mexicaines depuis le début du XXème siècle”, apprend-on dans les crédits sur YouTube. Encore une œuvre infiniment personnelle, avec laquelle Mathilde Fernandez se démarque un peu plus de ses pair·e·s. Unique en son genre, et fière de l’être. 

 

Lafawndah – Daddy

Si son titre s’appelle Daddy, c’est pourtant sa propre mère que Lafawndah, alias Yasmine Dubois, met en scène dans son dernier clip. Pour accompagner ce titre sublime -à notre avis l’un des tubes les plus injustement confidentiels de ce premier semestre-, qui figure sur son album Ancestor Boy paru en mars 2019, la productrice et chanteuse a coréalisé ce clip et y explore sa relation avec celle qui l’a mise au monde. “Daddy est un coup de projecteur sur les talents de ma mère en tant que performeuse et danseuse. […] Quelque part entre la réalisation d’un film et la réconciliation, nous nous sommes retrouvées là pour déterrer certaines choses, en enterrer d’autres et pour être ensemble dans la lumière.” Courageux, beau et intense. 

 

Mayra Andrade – Pull Up 

Graphique et caniculaire, le dernier clip de Mayra Andrade annonce l’été dans des paysages urbains qui sentent le béton brûlant. La chanteuse cap-verdienne qui réside à Paris sera en concert le dimanche 23 juin à Solidays, et il y a fort à parier qu’elle y mettra le feu avec ce Pull Up incandescent. 


1. 7 BD Cheek à découvrir cet automne

La rentrée littéraire côté romans graphiques recèle de nombreuses pépites. Nous avons sélectionné pour vous quelques lectures incontournables.
DR - Cheek Magazine
DR

2. Pourquoi les femmes vampires font-elles aussi peur?

Alors que la Cinémathèque rend hommage au mythe des vampires avec son exposition Vampires, de Dracula à Buffy, on a voulu comprendre pourquoi cette figure effrayait particulièrement au féminin. Décryptage.
DR - Cheek Magazine
DR

5. “Newport Beach”, brûlot féministe et anti-capitaliste des années 2000?

Sororité, empouvoirement, masculinité non-toxique, déclassement social volontaire et militantisme écolo… Et si Newport Beach, dont on fête cette année les 15 ans de la diffusion française, était une critique du mode de vie des 1% californiens?
DR - Cheek Magazine
DR

6. Le porno du futur est éthique et vient de Berlin

A Berlin, on croque de la techno et du sexe chaque soir. 80% des clubs de la capitale de l’électro sont “sex positive” et, depuis 2006, s’ajoute à l’obligatoire pèlerinage au Berghain (la cathédrale techno de la ville), une visite au plus grand festival porno d’Europe: le Porn Film Festival.
DR - Cheek Magazine
DR

7. Avec “Les Testaments”, Margaret Atwood imagine la victoire des luttes féministes

Près de trente-cinq ans après la parution de La Servante écarlate, l’autrice canadienne Margaret Atwood publie Les Testaments (ed. Robert Laffont, traduit de l’anglais par Michèle Albaret-Maatsch), une suite qui explore la chute de la République de Galaad. Un appel à faire tomber le système établi.
DR - Cheek Magazine
DR