culture

La vidéo du jour

#MeToo, discrimination positive et Louis CK: le discours à double tranchant de Blanche Gardin aux Molières

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Blanche Gardin se remettant à elle-même le Molière de l’humour 2018. 
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions

Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions


Lors de la 30ème cérémonie des Molières, qui se tenait lundi 28 mai à la salle Pleyel à Paris, Blanche Gardin est montée sur scène pour délivrer le Molière de l’humour. Egalement nommée dans cette catégorie -et seule femme à l’être- pour son spectacle Je parle toute seule, l’humoriste connue pour ses blagues absurdes, politiquement incorrectes et pince-sans-rire, n’a pas hésité à mettre les pieds dans le plat dès le début de son sketch: faisant allusion à son speech de l’année précédente, dans lequel elle dénonçait les défenseurs de Roman Polanski, Blanche Gardin est revenue à sa manière sur le mouvement #MeToo avant de prévenir son auditoire: “Il ne faut pas me prendre au pied de la lettre, je dis beaucoup de conneries. Vous pouvez considérer que je dis principalement de la merde, en général”, a-t-elle expliqué. Manière de nous préparer à la suite de son discours? 

“On m’a dit qu’il y avait des juifs dans la salle”, poursuit-elle en citant Pierre Desproges, pour répondre au sempiternel “on ne peut plus rire de rien”, resservi en permanence par celles et ceux qui prétendent que le monde a basculé dans “le règne de la bienséance”. Taclant au passage l’animateur Tex, Blanche Gardin ne laisse pas de doute quant à sa position d’humoriste féministe, mais n’en malmène pas moins la discrimination positive, en pratiquant entre autres l’autodérision. Au moment de s’auto-remettre le Molière, alors qu’elle est la première femme de l’histoire de la cérémonie à le recevoir, elle s’exclame ainsi: “Je le savais. Je suis la seule femme nommée l’année de l’affaire Weinstein…Ça c’est tout moi, c’est l’histoire de ma vie: le jour où j’ai un prix, il a aucune valeur. J’ai l’impression d’être un rebeu du 9-3  qui vient d’être admis à Sciences-Po.” 

 

 

Après les remerciements de rigueur -son équipe, ses parents, sa psy-, Blanche Gardin rend hommage à Louis CK “pour l’inspiration”, sans un mot sur les accusations d’inconduite sexuelle qui lui sont reprochées. Hélas, aucune ironie dans ce passage-là a priori, puisque l’humoriste nous confiait dans une interview en 2014, bien avant que les faits ne fassent surface: “Je suis obsédée par Louis C.K. […] Pour moi, c’est une bible, un guide.” Une conclusion qui prête à débat: pourquoi Blanche Gardin continue-t-elle de prendre la défense de son idole, quand elle était la première à souligner, lors des Molières 2017, qu’il était absurde de séparer l’homme de l’artiste? Certes, les accusations qui pèsent sur Louis CK ne relèvent pas du viol comme c’est le cas pour Roman Polanski, et ce désir de nuance est à l’origine de la prise de position de Blanche Gardin, comme elle l’expliquait récemment à Télérama. Mais peut-on vraiment se permettre de soutenir l’homme en public de manière aussi univoque, lors de la première cérémonie des Molières post-MeToo? À la rédaction de Cheek le débat est ouvert mais une chose est sûre, Blanche Gardin n’a pas fini de nous faire rire, grincer des dents et réfléchir.     

Faustine Kopiejwski


1. 4 podcasts afroféministes à écouter sans modération

Créés par et pour des femmes noires, ces podcasts afroféministes offrent un espace de discussion sur les questions raciales et permettent une vraie prise de conscience sur ces sujets. À vos casques! 
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions

3. 6 séries à binger sous la couette cet hiver

On a sélectionné pour vous six séries à binger sous la couette ces prochaines semaines.
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions

4. “Les Chatouilles”: un film poétique et réaliste sur la reconstruction d'une femme violée dans son enfance

En salles le 14 novembre, Les Chatouilles raconte la reconstruction d’Odette, une trentenaire violée à plusieurs reprises par un ami de ses parents, à l’âge de huit ans. Le scénario est très inspiré du parcours d’Andréa Bescond, coréalisatrice du film avec Éric Métayer, qui y interprète son propre rôle, après avoir raconté son histoire sur les planches. Rencontre.
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions

5. 3 temps forts à ne pas manquer au festival Inrocks 2018

Retour du festival Inrocks dès le 21 novembre. De Lolo Zouaï à Oh Mu en passant par la conférence sur les nuits lesbiennes organisée par Cheek Magazine, 3 temps forts à ne pas manquer.    
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la cérémonie des Molières © France Télévisions