culture

Nicole Kidman, Julianne Moore et Uma Thurman sans maquillage pour le calendrier Pirelli

Le calendrier Pirelli 2017 surfe sur la vague du “no-make up” et ça nous fait bien plaisir.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

© Peter Lindbergh / Pirelli 2017


Après avoir surpris le monde entier en 2016 avec un calendrier à forte connotation féministe, qui mettait en avant des femmes comme Amy Schumer ou Serena Williams, la marque de pneus Pirelli continue de donner du sens à ses photos. Sous l’objectif de Peter Lindbergh, c’est cette fois-ci Nicole Kidman, Julianne Moore ou Uma Thurman qui posent au naturel et en noir et blanc.

 

Nicole Kidman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017

Nicole Kidman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017

 

Un calendrier 2017 qui surfe sur l’irrésistible vague du “no make-up”, donc, mais qui choisit en plus de mettre en avant des actrices quinquagénaires -même si des actrices plus jeunes, comme Jessica Chastain Léa Seydoux ou Lupita Nyong’o font aussi partie du casting-, voire septuagénaires -Helen Mirren est aussi de la partie. Cette dernière, lors de la conférence de presse qui a accompagné le lancement du calendrier, a déclaré que cette démarche reflétait son “espoir que les jeunes femmes puissent trouver du réconfort face aux pressions sociales dans le calendrier de cette année.” A toutes, merci et bravo.

 

Uma Thurman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017

Uma Thurman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017


1. Désirantes et endeuillées: quand les héroïnes cannoises naviguent entre sexe et mort

Journaliste, enseignante et autrice de l’essai Sex and the Series, Iris Brey interroge les représentations genrées dans les films du festival de Cannes 2019. Cette chronique est réalisée en partenariat avec Les Inrockuptibles.   
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

2. Céline Sciamma, Monia Chokri: à Cannes, l’avortement comme vous ne l’avez jamais vu

Céline Sciamma dans sa romance lesbienne de la fin du XVIIIème, Portrait de la jeune fille en feu, et Monia Chokri dans son Bridget Jones québécois La Femme de mon frère dépeignent toutes les deux l’avortement comme nous ne l’avons jamais vu.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

3. Cowboys femmes, cowboys noirs: Cannes réinvente une vieille figure de la virilité

Journaliste, enseignante et autrice de l’essai Sex and the Series, Iris Brey interroge les représentations genrées dans les films du festival de Cannes 2019. Cette chronique est réalisée en partenariat avec Les Inrockuptibles. 
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

5. Les 10 films les plus Cheek de Cannes 2019

Presque tous réalisés par des femmes, ces 10 films présentés au festival de Cannes 2019 nous font très, très envie. 
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

7. “Il fallait que je vous le dise”: Aude Mermilliod raconte son IVG en bande dessinée

Dans Il fallait que je vous le dise (éditions Casterman), l’autrice et dessinatrice Aude Mermilliod raconte avec honnêteté et sensibilité son expérience de l’IVG. Elle espère briser le silence qui règne toujours autour de ce sujet.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017