culture

Nicole Kidman, Julianne Moore et Uma Thurman sans maquillage pour le calendrier Pirelli

Le calendrier Pirelli 2017 surfe sur la vague du “no-make up” et ça nous fait bien plaisir.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

© Peter Lindbergh / Pirelli 2017


Après avoir surpris le monde entier en 2016 avec un calendrier à forte connotation féministe, qui mettait en avant des femmes comme Amy Schumer ou Serena Williams, la marque de pneus Pirelli continue de donner du sens à ses photos. Sous l’objectif de Peter Lindbergh, c’est cette fois-ci Nicole Kidman, Julianne Moore ou Uma Thurman qui posent au naturel et en noir et blanc.

 

Nicole Kidman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017

Nicole Kidman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017

 

Un calendrier 2017 qui surfe sur l’irrésistible vague du “no make-up”, donc, mais qui choisit en plus de mettre en avant des actrices quinquagénaires -même si des actrices plus jeunes, comme Jessica Chastain Léa Seydoux ou Lupita Nyong’o font aussi partie du casting-, voire septuagénaires -Helen Mirren est aussi de la partie. Cette dernière, lors de la conférence de presse qui a accompagné le lancement du calendrier, a déclaré que cette démarche reflétait son “espoir que les jeunes femmes puissent trouver du réconfort face aux pressions sociales dans le calendrier de cette année.” A toutes, merci et bravo.

 

Uma Thurman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017

Uma Thurman © Peter Lindbergh / Pirelli 2017


1. “Disobedient Daughters”, l'expo qui casse les stéréotypes autour des femmes asiatiques

“Objet sexuel”, “soumises”, “toutes pareilles”: au centre Metro Arts de Brisbane, en Australie, l’exposition Disobedient Daughters, organisée par la commissaire sino-australienne Sophie Cai, réunit neuf artistes et collectifs de photographes démantelant les stéréotypes de genre et d’ethnicité assignés aux femmes asiatiques.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

2. 10 illustratrices féministes à suivre sur Instagram

De l’Angleterre à l’Espagne en passant par l’Inde et la Suède, ces dessinatrices féministes prennent le crayon et le pinceau pour déconstruire les stéréotypes et lutter contre les inégalités.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

3. Pour ses 10 ans, la soirée lesbienne Wet For Me promet de mettre le feu

La soirée lesbienne et électro Wet For Me, organisée par le collectif Barbi(e)turix à la Machine du Moulin Rouge à Paris fête ses 10 ans samedi 21 avril. L’occasion de parler boobs, safe space et techno avec Rag, l’une des organisatrices.  
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

4. Pourquoi “Killing Eve” est l'une des meilleures séries que vous verrez en 2018

La nouvelle série de la créatrice de Fleabag est bien partie pour être l’une des meilleures séries de l’année. À la fois féministe, drôle, captivante et magnifiquement écrite, elle dépoussière complètement le genre du thriller psychologique.
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017

7. “Je ne suis pas un homme facile”: la réalisatrice Éléonore Pourriat inverse les genres et tape juste

Dans son premier long-métrage, Je ne suis pas un homme facile, la réalisatrice Éléonore Pourriat imagine une société matriarcale dans laquelle les hommes sont victimes de stéréotypes de genre. Un film politique qui trouble, perturbe et interroge. 
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017 - Cheek Magazine
© Peter Lindbergh / Pirelli 2017