culture

Les 5 femmes de sa vie / Para One

“J'admire l'intelligence et le courage de Virginie Despentes”

Jean-Baptiste de Laubier, alias Para One, vient de sortir son nouvel album, Club. En octobre, on le retrouvera au crédit de la BO de Bande de filles, le nouveau film de Céline Sciamma. En attendant, le producteur français rend hommage aux 5 femmes de sa vie.  
© Caroline Deloffre
© Caroline Deloffre

© Caroline Deloffre


1- Kate Bush

Je deviens irrationnel quand il s’agit de Kate Bush car c’est un premier amour. Sa voix, sur les 45 tours que collectionnaient mes grandes soeurs, a vraiment bercé mon enfance. Tout à propos d’elle est unique. J’aime qu’elle ait su conserver un certain mystère, un élément qui manque cruellement à la pop d’aujourd’hui.

 

2- Sheila E.

Il y a quelques années à Coachella, pendant le concert de Prince, on a vu cette silhouette se dresser en contre-jour et commencer un solo de percussions hallucinant. Un pote m’a crié “mais c’est Sheila E!”. Je pense qu’on était encore plus contents de la voir que de voir Prince.

 

3- Winona Ryder

Tout le monde a l’air de tomber amoureux des actrices tout le temps, mais ça ne m’arrive jamais. Sauf de Winona Ryder. Le fait qu’elle soit devenue une icône un peu sombre des années 90, puis carrément en marge et pointée du doigt, me la rend encore plus sympathique.

 

4- Chantal Akerman

Le cerveau de cette femme me fascine. J’écoutais l’autre jour une longue interview sur France Culture, j’aurais voulu que ça n’arrête jamais. A l’époque, La Captive m’avait totalement subjugué, notamment pour le travail de Chantal Akerman sur la lumière avec Sabine Lancelin. Pour moi, avec Agnès Varda, elle a ouvert la voie à plusieurs générations de réalisatrices que j’admire comme Noémie Lvovsky, Céline Sciamma ou Rebecca Zlotowski.

 

5- Virginie Despentes

Je suis lent à me faire une idée sur le monde qui m’entoure. Parfois j’attends de lire ce qu’en pensent des gens comme Virginie Despentes, ça m’aide. J’admire son intelligence et son courage pour affronter certains sujets. King Kong théorie a été un vrai choc. Avec les livres de Guillaume Dustan, Michel Houellebecq ou Philippe Muray, il m’a vraiment aidé à comprendre cette époque confuse.

 

Propos recueillis par Faustine Kopiejwski

Para One, Club (Marble/Because Music), disponible. 


1. Comment la série “Sex Education” met en scène une masculinité non toxique

Otis est le héros de la série Netflix Sex Education. Il a 16 ans, il est hétéro, s’habille assez banalement et plaît parfois aux filles. Ah, et il se déguise une fois par an en drag queen pour aller voir le film Hedwig and the Angry Inch.
© Caroline Deloffre  - Cheek Magazine
© Caroline Deloffre

2. Comment Violette Leduc est devenue une icône féministe et queer

Le 2 février prochain, la mairie du 11ème arrondissement de Paris inaugurera la nouvelle médiathèque Violette Leduc. Une reconnaissance tardive, pour une figure féministe du XXème siècle, protégée par Simone de Beauvoir. Enquête sur une écrivaine redécouverte par les jeunes féministes et queers.
© Caroline Deloffre  - Cheek Magazine
© Caroline Deloffre

3. Avec “Hunger”, Roxane Gay signe un récit féministe sur le traumatisme et la grossophobie

Un peu moins d’un an après la sortie en français de Bad Feminist, Denoël publie l’essai autobiographique de Roxane Gay Hunger, une histoire de mon corps. Dans ce récit puissant et nécessaire, elle aborde son agression sexuelle, son rapport à son corps, son féminisme et son expérience quotidienne de la grossophobie.
© Caroline Deloffre  - Cheek Magazine
© Caroline Deloffre

4. 3 films musicaux à découvrir au festival F.A.M.E

Pour sa cinquième édition, le festival de films musicaux F.A.M.E affiche une programmation ultra excitante, où les femmes tiennent le haut de l’affiche. 
© Caroline Deloffre  - Cheek Magazine
© Caroline Deloffre

6. Nicole Kidman méconnaissable dans “Destroyer”, un thriller en salles en février

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait la bande-annonce de Destroyer, un film réalisé par Karyn Kusama, dans lequel Nicole Kidman, méconnaissable, incarne une détective de police plus badass que jamais. 
© Caroline Deloffre  - Cheek Magazine
© Caroline Deloffre