culture

Le podcast du jour

“Mon Prince à la mer”, un podcast drôle et cru de Klaire fait Grr pour les vacances

On a écouté pour vous ce podcast d’Arte Radio où Klaire fait Grr part à la recherche de son prince à la mer et on vous le recommande.
“Mon Prince à la mer”, un podcast drôle et cru de Klaire fait Grr pour les vacances

Dans le premier épisode de Mon Prince à la mer publié sur Arte radio le 28 juin, la comédienne-Youtubeuse-podcasteuse-autrice Klaire fait Grr confirme son talent pour l’autodérision et l’humour décalé. Loin des clichés fleur bleue, sa quête de l’homme en vacances est un écho à sa série de podcasts Mon prince viendra publiée en février dernier.

Dans ce podcast fictif qui comptera en tout 5 épisodes, Klaire est lassée des vacances avec des amis qui ont des gosses, car “c’est pas pratique de pêcho si j’ai une pelle en plastique et un pot de bébé Dora l’exploratrice sous le bras”. Alors cette année, c’est toute seule qu’elle va sortir et faire la fête. Des souvenirs de ses précédents voyages avec les marmots à la lecture de “Tu te fous de ma gueule magazine”, qui lui conseille de faire boire Jules à même son nombril (“Ah bah à ce prix-là je lui fais l’happy hour avec du rab dans les bourrelets”), son périple semble assez mal parti. Un récit réjouissant à l’humour corrosif pour bien commencer l’été.

Alexandra Vépierre


2. “Mon Tissu préféré” fait souffler un vent de liberté sur le cinéma syrien

Repéré dans la sélection Un Certain Regard du dernier festival de Cannes, Mon Tissu préféré est un conte initiatique construit comme une invitation au voyage, dans l’intimité d’une jeune femme en quête de liberté individuelle, sur fond de guerre civile syrienne.
“Mon Tissu préféré” fait souffler un vent de liberté sur le cinéma syrien - Cheek Magazine

4. Samantha Bailly, la romancière en lutte pour défendre les auteur·rice·s

Autrice, scénariste et youtubeuse, Samantha Bailly est récemment devenue présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et vice-présidente du Conseil Permanent des Écrivains. Du haut de ses 29 ans, elle bouscule le très masculin monde de l’édition à coup de hashtags et d’agitprop.
Samantha Bailly, la romancière en lutte pour défendre les auteur·rice·s - Cheek Magazine