culture

Reese Witherspoon dénonce le sexisme à Hollywood

Ce week-end, en Californie, Reese Witherspoon a dit en avoir assez des “rôles ingrats” pour les femmes dans le cinéma américain.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon


Les choses doivent changer”, a déclaré Reese Witherspoon samedi 14 janvier à Pasadena, en Californie, à l’occasion d’une journée presse organisée pour la nouvelle série de la chaîne HBO, Big Little Lies.  Aux côtés de Nicole Kidman, Laura Dern et Shailene Woodley, la star et coproductrice de Big Little Lies a exprimé son ras-le-bol de voir des “femmes au talent incroyable” incarner des “épouses ou des petites amies avec des rôles ingrats”. 

 

Bande-annonce de Big Little Lies

Nous devons voir à l’écran les vraies expériences des femmes, qu’elles incluent la violence conjugale, les agressions sexuelles, la maternité, les histoires d’amour, les infidélités ou les divorces”, a insisté Reese Witherspoon.

Ce n’est pas la première fois que l’actrice s’engage pour les femmes: en novembre 2015, lors de la 25ème cérémonie des Glamour Awards, elle était revenue sur son combat pour contourner les obstacles auxquels sont les femmes sont confrontées dans l’industrie du cinéma. Reese Witherspoon a notamment créé sa propre société de production Pacific Standard Films, à l’origine de Gone Girl et Wild.

J.T.


1. Owlle, magicienne pop qui aime l'ombre et la lumière

Quatre ans après son premier album, Owlle revient avec Summer Crisis, un nouvel Ep qui annonce le virage pop de son nouvel album, Heavy Weather, à paraître dans les mois qui viennent. 
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

2. Christine and The Queens, c'est fini! Maintenant, c'est Chris

On a lu pour vous cet article de RTL sur Christine and The Queens et son changement de nom et on vous le conseille fortement. 
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

3. Elles ont crée Belleville, une maison d'édition consacrée aux littératures étrangères et engagées

Dorothy Aubert et Marie Trébaol, deux éditrices parisiennes, ont lancé la maison Belleville en 2015. Elles donnent ainsi la parole à des autrices et auteurs militant·e·s, venu·e·s de Turquie, d’Arménie ou encore d’Égypte, et nous entraîne à la découverte de nouvelles cultures. Entretien express.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

4. Whitney Houston aurait été sexuellement abusée enfant

Dans un documentaire évènement sur la vie de la chanteuse, le réalisateur Kevin Macdonald dévoile le témoignage du demi-frère de Whitney Houston qui accuse leur cousine Dee-Dee Warwick d’avoir abusé d’eux lorsqu’ils étaient enfants. 
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

5. Spirituel, drôle et queer: à la découverte du féminisme divinatoire de Camille Ducellier

La collection Sorcières des Éditions Cambourakis vient de rééditer en ce mois de mai le Guide pratique du féminisme divinatoire de Camille Ducellier. Un manuel aussi décalé que brillant pour toute sorcière en devenir.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

6. “Behind the Scars”: quand une photographe s'intéresse aux histoires derrière les cicatrices

Une opération, une chute ou des blessures auto-infligées: derrière les cicatrices se cache souvent une histoire. Pour son projet Behind the Scars, la photographe britannique Sophie Mayanne invite ses sujets à raconter la genèse de leurs marques et à examiner l’impact qu’elles ont eu sur la construction de leur identité. 
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

7. Adelaïde Bon signe un roman incroyable sur le viol qu'elle a subi enfant

Elle avait 9 ans quand elle a été violée dans la cage d’escalier de son immeuble. Le coupable ne sera retrouvé et inculpé que 23 ans plus tard. Entre-temps, Adélaïde Bon a souffert et surtout culpabilisé jusqu’à l’autodestruction. Aujourd’hui, elle raconte son parcours dans La Petite fille sur la banquise, un récit littéraire saisissant qui dénonce la culture du viol et la tendance à minimiser un crime que la société peine à définir, à comprendre et donc parfois à punir.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon