culture

Série / Masters Of Sex

5 séries américaines branchées cul

Aujourd’hui, les scènes de sexe à la télé sont incontournables. Ce sont souvent d’ailleurs elles qui créent le buzz ou la polémique. Surtout, elles sont emblématiques et révélatrices d’une  époque et d’un parti pris. Retour sur cinq séries dans lesquelles le sexe ne passe pas inaperçu. Et pour cause.
© Showtime Networks Inc.
© Showtime Networks Inc.

© Showtime Networks Inc.


Masters of Sex

Masters Of Sex, c’est la nouvelle pépite de la chaîne indépendante Showtime. Une série audacieuse, plutôt bien faite, qui n’est pas sans rappeler Mad Men pour la retranscription de l’époque et dont le pitch est presque révolutionnaire. Elle révèle l’histoire vraie et les travaux de William Masters et Virginia Johnson, des scientifiques qui ont observé des personnes faire l’amour dans les années 60, pour mieux comprendre les mystères de la sexualité féminine. Dans chaque épisode, les scènes de sexe sont donc essentielles. On y voit, entre autres, s’ébattre des couples et se masturber des jeunes femmes sous le regard de nos deux héros.

Masters Of Sex 2

 Lizzy Caplan et Michael Sheen © Showtime Networks Inc. 

Girls

La série de Lena Dunham, qui revient pour une troisième saison le 12 janvier prochain, s’est illustrée par ses scènes de sexe crues. Ce parti pris représente l’exploration parfois inconfortable de la sexualité des trentenaires. Un épisode de la deuxième saison a même fait polémique. On s’est demandé si la relation sexuelle entre Adam, l’ex de Hanna dans la série, et Natalia, sa nouvelle petite copine, était un viol ou simplement une mauvaise expérience au lit. Le débat fait encore rage sur la toile.

Girls saison 2 Adam Driver Lena Dunham

 Adam Driver et Lena Dunham © Home Box Office (HBO)

Game Of Thrones

La série phare de HBO est connue pour ses rebondissements, mais aussi ses scènes de sexe et de viol qui empruntent parfois au porno, au point que des voix se sont élevées pour protester contre leur pertinence dans la série. Elles n’apportent souvent pas grand-chose à l’intrigue, comme cette scène dans un bordel où le gérant apprend à deux prostituées, en pleine action, à mieux feindre leurs orgasmes. La célèbre émission américaine Saturday Night Live en a fait un sketch qui explique à sa façon l’abondance du sexe dans la série: la présence sur le show d’un ado de 13 ans en tant que consultant, dont l’unique fonction serait de rajouter des seins nus dans chaque scène.

Game Of Thrones

Emilia Clarke et Jason Momoa © Home Box Office (HBO) 

The L Word

Bien avant la sortie de La Vie d’Adèlela Palme d’or d’Abdellatif Kechiche, The L Word avait révolutionné la perception des lesbiennes sur le petit écran. Pendant six saisons et 70 épisodes, la série a déconstruit  tous les stéréotypes concernant cette communauté. Les scènes de sexe sont nombreuses et longues de presque 10 minutes dans chaque épisode. La plupart du temps, les superbes héroïnes prennent leur pied.  The L Word est presque un Kamasutra lesbien à elle seule.

The L World

 © Showtime Networks Inc.

Sex and the City

C’est la série phare des années 90, incontournable en matière de sexe. Pourtant, si elle aborde tout ou presque (annulingus, sperme au mauvais goût, épilation, sodomie, baiser après un cunnilingus, morpions, masturbation), Sex And The City montre peu. Les scènes sont courtes, glamour ou drôles, et la nudité est parcimonieuse (sauf peut-être dans le premier film, où dans les scènes non censurées, on aperçoit poils pubiens et pénis). Puisque Sarah Jessica Parker avait signé un contrat pour ne pas apparaître nue dans la série, ceci explique cela.

Sex and the city

Sarah Jessica Parker, DR

Charlotte Lazimi


1. Les BD Cheek à mettre sous le sapin à Noël

Tu pourrais me remercier, de Maria Stoian DR Ça raconte quoi: Pendant des mois, Maria Stoian a recueilli des témoignages d'anonymes en ligne et elle a dessiné leur histoire. Dans Tu pourrais me remercier, vingt personnes racontent leurs expériences des violences sexuelles et décrivent leur…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.

2. Tristan Lopin se demande à quoi sert Miss France (et nous aussi)

“Samedi soir, c’est l’élection de Miss France et je me demande: ça sert à quoi en fait?” Dans sa nouvelle vidéo, Tristan Lopin pose d'emblée la question qui nous hante toutes chaque année à l'approche de ce concours de beauté national dont on pronostique sans cesse la mort…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.

3. “Girls Trip”: Pourquoi le “Bridesmaids noir” va marquer l’histoire du cinéma

C’est l’histoire d’une bande de copines quadras qui, après des années passées chacune de son côté à faire sa vie, décident de se retrouver le temps d’un week-end et d’aller s’encanailler dans un festival organisé à la Nouvelle-Orléans. Il y a Ryan (Regina Hall), qui…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.

4. Le rappeur Vin'S fait un freestyle autour du hashtag #MeToo

Quelques jours après le #BalanceTonPorc de Chilla, c'est le rappeur montpelliérain Vin'S qui s'attaque aux violences faites aux femmes dans un freestyle engagé et inspiré, baptisé #MeToo. Dans un texte sans équivoque, très loin des clichés machistes qui collent à la peau des rappeurs, Vin'S…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.

5. Murielle Cohen, la grande prêtresse du graff à Tel Aviv

S’il est une chose que l’on ne sait pas sur Tel Aviv, c’est que c’est l’une des capitales mondiales du street art, une galerie à ciel ouvert. Dans le quartier hipster de Florentin se trouve la Mecque en la matière. Ici, une femme règne et fait…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.

6. Danse, cinéma, chanson: Aloïse Sauvage fait tout à fond

On l’a vue donner de la voix dans 120 Battements par minute de Robin Campillo, où elle animait les réunions hebdomadaires d’Act Up. Elle est actuellement en tournée avec la création 5èmes hurlants, de Raphaëlle Boitel, où elle fait de l’acro-danse, la spécialité avec laquelle…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.

7. Sexisme, harcèlement: les femmes du cinéma d'animation brisent le mythe

“C'est l'histoire d'un milieu professionnel qui se croyait épargné par le sexisme”. Ainsi ironisent les créateurs du Tumblr T'as pas d'humour, château des génériques Disney en arrière-plan. Ce n'est pas le film qu'on attendait. Pas plus que l'image de John Lasseter, jovial Winnie l'Ourson aux…
© Showtime Networks Inc. - Cheek Magazine
© Showtime Networks Inc.