culture

Newsletter

“Spell It Out”: les sorcières ont une nouvelle newsletter

Une nouvelle newsletter dédiée aux sorcières vient de voir le jour: on vous présente Spell It Out
Les sorcières d'Eastwick, DR
Les sorcières d'Eastwick, DR

Les sorcières d'Eastwick, DR


En 2018, je crois que la sorcière n’a jamais autant été sur le devant de la scène. On en parle comme d’une figure politique, symbole d’une société où les femmes sont encore et toujours opprimées. Elle incarne, par la pop culture notamment, l’image d’une femme qui brise les codes actuels et ose prendre et revendiquer son pouvoir d’action et de création”: c’est par ces mots qu’Arièle Bonte, à l’origine de la newsletter Spell It Out, introduit sa démarche. 

Envoyée pour la première fois ce mardi 20 novembre, Spell It Out, “la newsletter 100% witchy” qui paraîtra chaque mois “quelques jours avant la pleine lune”, met les sorcières à l’honneur à travers plusieurs rubriques: des liens d’actu, une collaboration avec une sorcière moderne et une recommandation culturelle. Ainsi, on trouve au menu de cette première édition des liens vers des articles qui traitent de sorcières dans le New York Times, Friction Magazine ou Cheek Magazine (merci!), un rituel de Pleine Lune prodigué par la sorcière Lilith, et un conseil de lecture, celui du livre Witches, Sluts, Feminists: Conjuring the Sex Positive de Kristen Sollee, publié en juillet 2017. 

Il me manquait, en tant que journaliste et passionnée de ces sujets, un outil pour suivre tout cela de plus près”, explique Arièle Bonte dans le numéro zéro. Pas besoin d’incantations ni de jeter un sort à l’Internet: en sorcellerie comme ailleurs, on n’est jamais mieux servie que par soi-même. 


1. Avec “Le Dérangeur”, ce collectif veut décoloniser la langue française

Le collectif Piment lâche le micro de son émission sur Radio Nova le temps d’écrire son premier livre Le Dérangeur, petit lexique en voie de décolonisation. Passionné de cultures noires, le quatuor signe un lexique d’un nouveau genre à la fois drôle et impertinent.
Les sorcières d'Eastwick, DR - Cheek Magazine
Les sorcières d'Eastwick, DR

5. 7 séries Cheek à regarder cet été

Nous avons sélectionné sept séries engagées à ne pas manquer cet été.
Les sorcières d'Eastwick, DR - Cheek Magazine
Les sorcières d'Eastwick, DR

7. Les femmes noires vont-elles enfin trouver leur place dans l'industrie musicale en France?

Alors que le racisme est redevenu une discussion mondiale, l’industrie musicale, à l’initiative de deux de ses cadres, Brianna Agyemang and Jamila Thomas, a décidé de faire son introspection, notamment sur la place des artistes noir·e·s. Les femmes noires y sont les moins visibles et les plus fragilisées, malgré leurs succès. 
Les sorcières d'Eastwick, DR - Cheek Magazine
Les sorcières d'Eastwick, DR