culture

La vidéo du jour

Time's Up: Natalie Portman, Shonda Rhimes et Reese Witherspoon veulent en finir avec la loi du silence

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait cette interview d’Oprah Winfrey de sept femmes qui pèsent à Hollywood et qui dénoncent culture du viol et loi du silence. 
Time's Up: Natalie Portman, Shonda Rhimes et Reese Witherspoon veulent en finir avec la loi du silence

Après son discours féministe déjà culte des Golden Globes 2018, Oprah Winfrey a enfoncé le clou ce week-end en recevant Natalie Portman, Shonda Rhimes, Reese Witherspoon, America Ferrara, Kathleen Kennedy et Nina Shaw dans l’émission CBS Sunday Morning. Ces poids lourds d’Hollywood ont réitéré leur volonté d’en finir avec la culture sexiste dominante dans l’industrie du cinéma et ailleurs via la fondation Time’s Up, lancée au début du mois pour soutenir toutes les victimes de harcèlement sexuel. Évoquant un “mouvement tectonique” de fond pour en finir avec la loi du silence et la culture du viol, ces personnalités ont encouragé tous les milieux professionnels à se saisir du moment pour repartir à zéro et faire entendre des voix que l’on ne pouvait pas entendre auparavant, alors que Sharon Stone fait justement le buzz avec son interview sur le harcèlement sexuel à Hollywood.

Sur CBS, Reese Witherspoon est revenue sur les agressions sexuelles qu’elle a subies et a insisté sur le fait que le silence protège toujours les agresseurs et jamais les victimes. Les invitées d’Oprah Winfrey ont également commenté les tweets de Dylan Farrow, la fille adoptive de Woody Allen qui l’accuse d’avoir abusé d’elle, et qui dénonce le décalage entre le lancement du mouvement Time’s Up et la bienveillance dont bénéficie toujours le réalisateur, actuellement en promo de son dernier film Wonder Wheel. Natalie Portman a ainsi déclaré “Je te crois Dylan”, au moment où l’actrice Greta Gerwig a déclaré regretter d’avoir travaillé avec lui et où Rebecca Hall a annoncé reverser à Time’s Up le cachet qu’elle a touché pour tourner dans son film suivant. Il semblerait que pour Woody Allen, le temps soit de plus en plus compté. 

 

Myriam Levain


4. Avec son roman, Sara Collins a imaginé une Jane Eyre noire

Quand elle était jeune, Sara Collins dévorait les romans des sœurs Brontë et de Mary Shelley. Aujourd’hui, elle vient de sortir son premier roman, Les Confessions de Frannie Langton, inspiré de ces classiques. Avec pour héroïne une ancienne esclave embarquée de la Jamaïque à Londres.
Avec son roman, Sara Collins a imaginé une Jane Eyre noire - Cheek Magazine

5. Avec “Hors la loi”, elles rejouent le procès de Bobigny sur l’IVG

La pièce Hors la loi de Pauline Bureau, met en scène à la Comédie Française l’histoire de l’ado Marie-Claire Chevalier, jugée pour avoir avorté en 1971 alors que c’était encore illégal en France. Trois bonnes raisons de prendre sa place avant le 7 juillet.
Avec “Hors la loi”, elles rejouent le procès de Bobigny sur l’IVG - Cheek Magazine

7. “Gentleman Jack”, le biopic lesbien qui révolutionne le genre

Actuellement diffusée sur OCS city, la série Gentleman Jack raconte l’histoire de la première “lesbienne moderne”, Anne Lister. Exploratrice en haut-de-forme, elle a ouvert la voie à des futurs féministes.
“Gentleman Jack”, le biopic lesbien qui révolutionne le genre - Cheek Magazine