culture

La vidéo du jour

Une vidéo répertorie les chansons populaires les plus sexistes

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Madame Rap qui compile 30 chansons totalement sexistes qui ne sont pas du rap.
Une vidéo répertorie les chansons populaires les plus sexistes

Le site Madame Rap, premier média en France dédié aux femmes dans le hip hop, a publié une vidéo, 30 chansons populaires bien sexistes qui ne sont pas du rap, qui épingle les chansons les plus sexistes jamais enregistrées en variété, rock, folk, et autres musiques socialement mieux acceptées en France que le rap. Le but de l’opération: démontrer que le hip hop ne détient pas la palme du sexisme, contrairement à que les polémiques autour des textes d’Orelsan ou de Damso pourraient laisser croire.

Derrière cette démarche, Madame Rap veut démontrer que malgré son énorme succès populaire, le rap reste dans l’inconscient collectif, par ses origines sociales et raciales, un coupable idéal en termes de sexisme: “Vous le savez, le rap serait la musique la plus sexiste qui ait jamais existé. Ah bon? Dans ce cas, expliquez-nous pourquoi George Brassens, Metallica et Robin Thicke traitent les femmes de salope ou pourquoi Guns N’ Roses, Johnny Cash et Hallyday racontent des féminicides en toute tranquillité…”, écrivent les journalistes de Madame Rap sur leur site. Des BB Brunes à Julien Clerc, en passant par Bruno Mars, voici un enchaînement sidérant de paroles sexistes, dont la violence va parfois jusqu’à friser l’absurde -mention spéciale à Korn et à son “gros clito vert”. Après visionnage de cette petite perle, n’hésitez pas à soutenir Madame Rap, qui est en pleine campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule

 


3. 7 BD Cheek incontournables de la rentrée

Si vous êtes perdu·e·s dans les sorties BD, pas de panique. Nous avons sélectionné sept romans graphiques 100% Cheek à dévorer.
7 BD Cheek incontournables de la rentrée - Cheek Magazine

6. Alexandra Badea: la metteuse en scène engagée pour qui tout est politique

En remuant les débris enfouis de notre histoire collective, Alexandra Badéa ravive une mémoire douloureuse, dans un effort salutaire pour donner la parole à celles et ceux que l’on n’entend pas. Sa dernière pièce, Points de non-retour [Thiaroye], premier volet d’une trilogie en représentation au théâtre national de la Colline du 19 septembre au 14 octobre prochain, revient sur le massacre des tirailleurs sénégalais de Thiaroye.
Alexandra Badea: la metteuse en scène engagée pour qui tout est politique - Cheek Magazine