culture

Le clip du jour

“Drôle d'époque”: la vidéo de Clara Luciani qui colle des frissons

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Drôle d’époque, de Clara Luciani, c’est notre clip du jour. 
“Drôle d'époque”: la vidéo de Clara Luciani qui colle des frissons

Une fois n’est pas coutume, notre clip du jour a été enregistré live. On ne s’étendra pas trop sur la réalisation, léchée mais minimale, puisque toute l’image est ici au service de l’essentiel: une Clara Luciani, en gros plan, qui avoue son échec et prend aux tripes avec trois fois rien. Un échec face aux injonctions contradictoires qui sont faites aux femmes, éternellement coincées entre la mère et la putain: “Moi, j’ai pas l’étoffe, pas les épaules, pour être une femme de mon époque.” 

Il n’y a pour toute présence sonore qu’une guitare électrique et cette voix, puissante et fragile, qui est l’instrument principal de Clara Luciani, chanteuse magnifique à la plume gracieuse et aiguisée. Difficile de ne pas frissonner devant un talent si criant, qui reflète parfaitement l’intensité des concerts de Clara Luciani. Laquelle est actuellement sur la route et pourra notamment être applaudie au Printemps de Bourges

 


2. “Mon Tissu préféré” fait souffler un vent de liberté sur le cinéma syrien

Repéré dans la sélection Un Certain Regard du dernier festival de Cannes, Mon Tissu préféré est un conte initiatique construit comme une invitation au voyage, dans l’intimité d’une jeune femme en quête de liberté individuelle, sur fond de guerre civile syrienne.
“Mon Tissu préféré” fait souffler un vent de liberté sur le cinéma syrien - Cheek Magazine

4. Samantha Bailly, la romancière en lutte pour défendre les auteur·rice·s

Autrice, scénariste et youtubeuse, Samantha Bailly est récemment devenue présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et vice-présidente du Conseil Permanent des Écrivains. Du haut de ses 29 ans, elle bouscule le très masculin monde de l’édition à coup de hashtags et d’agitprop.
Samantha Bailly, la romancière en lutte pour défendre les auteur·rice·s - Cheek Magazine