cheek_geek_habillage_desktop

geek

La vidéo du jour

Règles, seins, beauté: pourquoi les femmes ne savent pas coder

Si vous ne deviez voir qu’une seule série de vidéos aujourd’hui, ce serait celle de l’association Girls Who Code, une campagne contre les préjugés sexistes sur les femmes et leur capacité à coder. 
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code

Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code


Repérée par Brain Magazine, cette série de trois vidéos publiées il y a quelques jours par l’association Girls Who Code dévoile enfin les 3 raisons existentielles pour lesquelles les femmes ne savent pas coder: leurs règles -“Elles sont peut-être trop émotionnelles alors que le code, c’est rationnel”-, leurs seins -“Parce que leurs seins les gênent?”- et enfin, leurs cils et leurs ongles -“Parce que leurs cils les empêchent de voir l’écran de l’ordinateur?”. 

Objectif de cette campagne? Lutter contre les préjugés sexistes qui règnent dans le milieu des nouvelles technologies et notamment, celui du code. Et réaffirmer que, même si ces stéréotypes sont “ridicules”, “les filles sont tout le temps exclues des domaines dominés par les hommes, comme la technologie”, alors qu’elles “codent vraiment!”. 

 

Julia Tissier


2. Avec Babbler, elles ont inventé les relations presse 2.0

Hannah Oiknine et Sarah Azan sont sœurs et associées. Ensemble, elles ont monté la société Babbler, qui révolutionne les relations presse à l’heure des médias en ligne.
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code

5. Lucie Bacon, référence de la twittosphère foot

Lucie Bacon, rédactrice en chef de Football Stories, répond aux questions geek de Cheek.
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code

6. Avec HandsAway, Alma Guirao aide les femmes à dénoncer les agressions sexistes

“Celle-là, je lui contrôlerais bien son ticket de métro.” Tous les jours, les femmes sont confrontées à ce genre de petites phrases dans la rue ou les transports en commun. Quand ce n’est pas pire. Un sexisme ordinaire que les victimes peinent à dénoncer. C’est pour cette raison qu’Alma Guirao a lancé l’application HandsAway.
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code

7. Funky Veggie: les paniers recettes vegan et bio livrés chez vous

Lancée par un duo de jeunes entrepreneurs, Funky Veggie vous propose un repas bio, vegan et sans gluten à cuisiner vous même une fois par semaine. 
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code - Cheek Magazine
Capture d'écran de l'une des vidéos de Girls Who Code