click me

geek

Sur Inter, Sonia Devillers dénonce l’opportunisme de l’engagement féministe de Twitter

Dans son Édito M, la journaliste Sonia Devillers s’attaque à la dernière pub de Twitter qui se réapproprie le mouvement #MeToo de façon assez ironique.
Capture d'écran de la publicité de Twitter
Capture d'écran de la publicité de Twitter

Capture d'écran de la publicité de Twitter


Le ferment de l’émancipation féminine et de sa fierté réaffirmée, c’est Twitter.”  Dans l’Édito M de France Inter de ce mardi 6 mars, Sonia Devillers s’insurge contre l’appropriation faite par Twitter du féminisme à travers un spot de pub aperçu pendant la 90ème cérémonie des Oscars. Dans la vidéo diffusée par la chaîne ABC, on découvre une succession de portraits féminins en noir et blanc sur fond de poème dédié aux femmes et déclamé par l’américaine Denice Frohman. Le tout est accompagné du slogan #HereWeStand, traduit en français par “C’est ici que nous sommes”.

La journaliste dénonce l’ironie du réseau social qui se dédouane en général de toute responsabilité concernant son contenu, qu’il concerne la propagande djihadiste, le racisme ou le harcèlement. “Nous sommes le tableau noir, nous sommes la craie, nous ne sommes pas les mots. Mais quand il s’agit de se réapproprier les mouvements Balance ton porc et autres #MeToo, alors là, c’est eux !”, s’exclame Sonia Devillers. Et de conclure: “Cette pub […] est d’un opportunisme assez débectant, mais elle dit aussi que, profondément, un nouveau média c’est un monde qui change. C’est pas Gutenberg qui dirait le contraire.

Margot Cherrid


1. Ils ont lancé Yuka, l'appli qui révolutionne la façon de faire vos courses (pour mieux manger)

Avec les deux frères François et Benoît Martin, Julie Chapon, 30 ans, a lancé Yuka, une appli qui permet de scanner les produits alimentaires pour connaître leur composition et savoir s’ils sont bons ou non pour la santé avant de les mettre dans son panier. 
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter

2. Menstrutech: 5 bonnes raisons de s’intéresser aux applis dédiées aux règles

De plus en plus d’applications proposent aux femmes de surveiller leur cycle menstruel, d’alerter sur la période d’ovulation ou encore d’identifier le syndrome prémenstruel. Tout comprendre de la “Menstrutech” en cinq points.
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter

3. Miyö Van Stenis, artiste vénézuélienne en exil qui veut “hacker le pouvoir”

À 28 ans, Miyö Van Stenis a déjà bien vécu. Originaire du Venezuela, devenue réfugiée politique en France à cause de son art militant et provocateur, elle s’est intéressée au Net Art, à la réalité virtuelle et aux drones avec un but récurrent: hacker le pouvoir.
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter

4. Son appli HER permet aux femmes de rencontrer d’autres femmes

Robyn Exton, 32 ans, lance aujourd’hui la version française de HER à Paris, une appli de rencontres pour femmes qui cartonne aux États-Unis.
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter

5. Féminiser Wikipédia, le pari féministe de l'association les sans pagEs

Depuis sa création en 2001, Wikipédia est devenu l’un des sites les plus consultés d’Internet. Pourtant, on y trouve seulement 16,5% de biographies de femmes. L’association les sans pagEs s’est donné pour but de féminiser la version française de l’encyclopédie. Reportage dans l’un de ses ateliers.
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter

6. Grâce à elle, vous allez enfin comprendre ce qu'est la blockchain

La blockchain, un concept obscur? Pas pour Claire Balva, la start-uppeuse à la pointe de ce nouveau monde à la croisée de la tech, de l’énergie et de la finance. 
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter

7. Intelligence artificielle: les robots sont aussi victimes du sexisme

On a lu pour vous cet article du Huffington Post sur les biais sexistes subis et véhiculés par les intelligences artificielles et on vous le conseille fortement. 
Capture d'écran de la publicité de Twitter - Cheek Magazine
Capture d'écran de la publicité de Twitter