geek

La vidéo du jour

Ghostbusters 3 bat déjà des records de commentaires sexistes sur YouTube

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle-ci.


Mise en ligne au mois de mars, la bande-annonce de Ghostbusters 3 (SOS Fantômes en VF), qui sortira en salles cet été, vient de battre un record de dislikes sur Youtube en atteignant les 646000 pouces baissés. Un bad buzz qui, selon le site anglais Business Insider, pourrait être orchestré par les détracteurs sexistes du film, qui voient d’un mauvais œil le casting 100% féminin de ce reboot complètement déconnecté des deux précédents films -tournés dans les années 80 et devenus cultes.

Le comédien Ernie Hudson, qui jouait dedans, avait d’ailleurs annoncé la couleur en déclarant dès le début du tournage de ce troisième volet: “Si ça n’a rien à voir avec les deux films précédents, et qu’il n’y a que des femmes, pourquoi appeler cela SOS Fantômes? (…) Je pense que ce serait une erreur que de faire un nouveau film sans les gars.” Un argument repris massivement dans les commentaires publiés sur YouTube, et qui sont le reflet d’une misogynie traditionnellement banalisée dans le milieu des geeks, pour qui il est visiblement inenvisageable que quatre femmes, pourtant pas des moindres puisqu’on trouve Kristen Wiig et Melissa McCarthy au casting, partent à la chasse aux fantômes dans New York.


1. Menstrutech: 5 bonnes raisons de s’intéresser aux applis dédiées aux règles

De plus en plus d’applications proposent aux femmes de surveiller leur cycle menstruel, d’alerter sur la période d’ovulation ou encore d’identifier le syndrome prémenstruel. Tout comprendre de la “Menstrutech” en cinq points.
Menstrutech: 5 bonnes raisons de s’intéresser aux applis dédiées aux règles - Cheek Magazine

2. Miyö Van Stenis, artiste vénézuélienne en exil qui veut “hacker le pouvoir”

À 28 ans, Miyö Van Stenis a déjà bien vécu. Originaire du Venezuela, devenue réfugiée politique en France à cause de son art militant et provocateur, elle s’est intéressée au Net Art, à la réalité virtuelle et aux drones avec un but récurrent: hacker le pouvoir.
Miyö Van Stenis, artiste vénézuélienne en exil qui veut “hacker le pouvoir” - Cheek Magazine

4. Féminiser Wikipédia, le pari féministe de l'association les sans pagEs

Depuis sa création en 2001, Wikipédia est devenu l’un des sites les plus consultés d’Internet. Pourtant, on y trouve seulement 16,5% de biographies de femmes. L’association les sans pagEs s’est donné pour but de féminiser la version française de l’encyclopédie. Reportage dans l’un de ses ateliers.
Féminiser Wikipédia, le pari féministe de l'association les sans pagEs - Cheek Magazine

7. Inès Leonarduzzi fait rimer écologie, numérique et féminisme

Inès Leonarduzzi est la fondatrice et présidente de l’ONG Digital for The Planet, qui lutte contre la pollution digitale. Nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous explique en quoi le numérique est nocif pour la planète, pourquoi les femmes sont les premières impactées par le dérèglement climatique et quelles solutions sont envisageables.    
Inès Leonarduzzi fait rimer écologie, numérique et féminisme - Cheek Magazine