geek

A start-up is born / Igloo

Igloo, l'appli qui transforme votre appart en cabine d'essayage pour 1 euro

Finies les séances de shopping déprimantes, grâce à l’appli Igloo, on se fait livrer nos potentiels achats et on les essaye chez nous.
DR
DR

DR


S’il y a bien une chose qui peut faire passer une séance de shopping de moment de détente sympa à cauchemar intégral, c’est bien le fait d’aller essayer ses trouvailles dans les cabines d’essayages. Entre la queue à n’en plus finir les bras chargés de fringues -dont les deux tiers ne nous iront pas-, la chaleur étouffante des magasins qui fait reluire le nez et les lumières blafardes qui réussiraient à faire croire à n’importe quelle femme qu’elle a de la cellulite dans le cou, ce passage obligé est loin d’être agréable.

L’application fait la promesse d’“amener les boutiques chez vous”.

C’est là qu‘Igloo intervient. Cette application, aux airs de Tinder vestimentaire, permettait à l’origine de faire le tour des vêtements disponibles dans les boutiques de Paris tout en les likant. Aujourd’hui, en plus de pouvoir faire du repérage, Igloo livre les produits à l’adresse souhaitée dans la journée pour que l’on puisse les essayer. Chez soi, au bureau, l’appli fait la promesse d’“amener les boutiques chez vous”. Il vous suffit de choisir les vêtements qui vous font de l’œil, de sélectionner votre taille puis de choisir le lieu et l’horaire de la livraison. 

Lancée par trois potes qui aiment bien s’habiller mais ne sont pas assez patients pour faire les boutiques et trouvent le shopping sur Internet trop contraignant, l’appli Igloo veut révolutionner notre manière de réaliser nos achats. Victor Thomas, Réda Benatya et Edouard Remise qui travaillent déjà avec 70 marques pour femme et 30 marques pour homme ne comptent pas s’arrêter la, ils prévoient de s’attaquer à Londres et à New York d’ici peu de temps.

C’est quoi?

Une fois les fringues que vous voulez essayer sélectionnées sur l’application, un “gentleman livreur” enfourche son vélo et vous apporte les vêtements là ou vous l’avez décidé. La séance terminée, le livreur revient les chercher. Si aucun des vêtements ne vous va, Igloo récupère tout, et si vous décidez de garder quelque chose, le prix du ou des vêtement choisis est débité sur votre compte, comme quand on commande un Uber. Tout ça pour 1 euro, et pour la livraison de 5 à 10 articles. 

Pourquoi on y croit ?

C’est définitivement l’option shopping la plus pratique pour les gens pressés. Pas de temps perdu dans les magasins, pas de colis à renvoyer si ça ne va pas et un service disponible même le soir et à moindre frais.

Pourquoi vous allez aimer? 

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir essayer de nouvelles fringues avec l’intégralité de sa garde-robe à portée de main, pour se rendre compte si cette robe turquoise qui coûte un demi Smic matche vraiment avec nos chaussures où notre veste préférée? En plus, Igloo garantit les vêtements au meilleur prix, livrés par un mec en costume qui débarque avec de petites surprises. 

Anne-Charlotte Dancourt


5. Station F: on a passé une journée au cœur de la start-up nation

C’est le mois d’août, il fait beau, il n’y a plus grand monde dans les bureaux… On en a profité pour aller faire un tour à la Station F, le “plus grand incubateur de start-up au monde” qui a ouvert début juillet à Paris.
DR - Cheek Magazine
DR

7. Première ministre transgenre au monde, Audrey Tang est une hacktiviste à suivre

Audrey Tang est ce que l’on appelle une “hacktiviste” -contraction de hackeuse et activiste- engagée dans la lutte pour la transparence des données gouvernementales à Taïwan. Elle est devenue, l’année dernière, ministre du numérique de l’île chinoise mais également la première ministre transgenre au monde. Interview.
DR - Cheek Magazine
DR