geek

L'entretien connecté de Mathilde Lacombe

“J'ai arrêté de lire des blogs, je suis leur actu via Instagram”

Mathilde Lacombe, la blogueuse beauté et cofondatrice de Birchbox en France, a répondu aux questions geek de Cheek.
Autoportrait Mathilde Lacombe, DR
Autoportrait Mathilde Lacombe, DR

Autoportrait Mathilde Lacombe, DR


C’est l’une des success stories typiques de la génération Y: à 25  ans, Mathilde Lacombe est la directrice éditoriale de Birchbox en Europe, après s’être fait connaître dans le secteur de la beauté via son blog La Vie en Blonde, et avoir lancé JolieBox -qui a fusionné avec Birchbox l’année dernière. Sa box mensuelle, dans laquelle sont envoyés aux abonnés des mini-produits de beauté, et le e-shop qui va avec, continuent de se développer en Europe, puisqu’on les trouve maintenant en Espagne et au Royaume-Uni.

Geek de la première heure ou geek formée sur le tas?

Formée sur le tas, je dirais. Même si je suis très suivie sur les réseaux sociaux, je ne considère pas être “geek”. C’est une culture dont je ne maîtrise pas encore tous les codes… On vient justement de commencer les cours de code chez Birchbox, j’ai hâte d’apprendre.

iPhone ou BlackBerry?

iPhone, après avoir été une inconditionnelle de Blackberry pendant très longtemps. Ça fait maintenant deux ans que je suis passée du côté pomme, et je ne le regrette pas!

Plutôt Twitter ou Facebook?

Instagram! Plus qu’une appli, pour moi c’est un réseau à part entière. J’ai arrêté de lire des blogs par exemple, je suis leur actu via Instagram. Même moi qui ai ralenti le rythme sur mon blog perso, je suis davantage active sur Instagram. Facebook, je m’en sers en perso et aussi pour le boulot, notre page Birchbox a plus de 800 000 fans aujourd’hui!

Le tweet qui t’a le plus marquée?

Aucun. Je regarde mon fil Twitter à peu près une fois par mois, je  me contente des notifications que je reçois. Autant dire que je dois louper pas mal de choses…

Ton twitto/twitta préféré(e)?

Antoine de Caunes. Il utilise Twitter comme moi on dirait, uniquement en retweetant du contenu qui lui a plu ou l’a interpellé.

Ton compte fétiche sur Instagram?

@theeverygirl. Beauté, déco, food, les photos m’inspirent toujours!

Ton plus gros craquage shopping geek?

À part mon iPhone il y a deux ans, rien. Vous voyez, je ne suis vraiment pas geek! Mon mari m’avait offert un iPad qu’on a finalement revendu, tellement il nous faisait de la peine à prendre la poussière dans son étui… J’ai déjà du mal à couper et à déconnecter, donc mon ordi et mon téléphone me suffisent.

Ce que tu ne pourras jamais faire en ligne?

Lire. J’ai tenté aussi bien pour les livres que les magazines mais j’aime vraiment trop mon petit rituel hebdomadaire où je vais au kiosque acheter ma pile de magazines. Même si je peste une semaine après car ça me fait mal au cœur de les jeter -et en même temps, difficile de les garder vu la place que ça prend. Quant aux livres, j’aime pouvoir les glisser dans mon sac, les prêter, les ranger dans ma bibliothèque. Bref, les faire vivre.

Ce que tu ne peux plus faire autrement qu’en ligne?

Mes courses. Livres, petits pots pour mon fils, vêtements, déco, beauté, j’achète tout en ligne. Tellement pratique, un vrai gain de temps.  

Ce que le Web a le plus changé dans ta vie?

Tout. Mon blog, Joliebox puis Birchbox: c’est grâce au Web que j’ai pu créer le métier de mes rêves et en vivre aujourd’hui. 

Propos recueillis par Myriam Levain


3. Mai Hua, la blogueuse beauté qui ne fait pas de tuto

La blogueuse Mai Hua, qui termine un docu sur l’histoire de sa famille vietnamienne, répond aux questions geek de Cheek.
Autoportrait Mathilde Lacombe, DR - Cheek Magazine
Autoportrait Mathilde Lacombe, DR

4. Marietta Ren, la dessinatrice qui réinvente la BD sur smartphone

Dans Phallaina, on suit sur notre smartphone ou notre tablette les aventures d’Audrey, une jeune femme inventée par la dessinatrice Marietta Ren, qui publie sa première bande défilée. Interview.
Autoportrait Mathilde Lacombe, DR - Cheek Magazine
Autoportrait Mathilde Lacombe, DR