geek

Le podcast du jour

Comment s'aime-t-on à l’heure de Snapchat et Instagram?

On a écouté pour vous la série de podcasts Digital Love de Radio Nova et on vous la conseille fortement.
© Radio Nova
© Radio Nova

© Radio Nova


Colas est né en 1990. Colas est obsédé par Internet et les réseaux sociaux. Il croit dur comme fer à la révolution numérique. Il ne se sépare jamais de son smartphone, surtout quand il s’agit de love.” Voici le pitch de la nouvelle série de podcasts de Radio Nova, imaginée par Christophe Payet et réalisée par Charlène Nouyoux, à qui l’on doit également notre podcast sur la PMA.

À travers cinq épisodes mis en ligne lundi, les auditeurs découvrent le “digital love” tel que Colas, un jeune “nerd sensible”, accro aux réseaux sociaux, l’imagine. Il raconte et analyse par exemple la façon dont Snapchat a pu prendre les devants dans une relation entreprise sur la plateforme. “Le truc qui est fou, c’est que Snapchat analyse plein de choses comme le nombre de snaps envoyés à telle ou telle personne, et utilise des métadonnées ultra importantes pour catégoriser le type de relations que tu as avec les autres, témoigne-t-il.  Ils arrivent à savoir la vélocité avec laquelle on ouvre un snap après sa réception et la durée de rétention, si on le regarde jusqu’à son évaporation. Et donc assez rapidement, Snapchat a compris qu’il se passait un truc entre elle et moi. Il a accolé à côté de notre pseudo un emoji un peu abrupte pour le niveau de relation dans lequel on était de façon analogique. On s’était pas pécho encore et il a mis à côté de notre nom un cœur jaune.” Quelques jours plus tard, ce cœur devient rouge. “Là, je trouve que Snapchat est présomptueux”, commente Colas, qui a du mal à imaginer qu’une application puisse reconnaître un sentiment amoureux.

 

 

Avec une relation vécue à distance à l’aide de messages vocaux, son expérience d’OkCupid ou l’organisation d’un jeu de piste pour pimenter un date Tinder, le récit de Colas est le reflet du quotidien amoureux de bon nombre d’individus de la génération Y. On a hâte de découvrir la suite des épisodes qui devraient donner la parole à une femme. Pour continuer à suivre les témoignages de jeunes accros au numérique, rendez-vous sur Nova.frDeezer, l’ensemble des applications de podcasts sur smartphone et celle de Radio Nova.

Margot Cherrid


1. Menstrutech: 5 bonnes raisons de s’intéresser aux applis dédiées aux règles

De plus en plus d’applications proposent aux femmes de surveiller leur cycle menstruel, d’alerter sur la période d’ovulation ou encore d’identifier le syndrome prémenstruel. Tout comprendre de la “Menstrutech” en cinq points.
© Radio Nova - Cheek Magazine
© Radio Nova

2. Miyö Van Stenis, artiste vénézuélienne en exil qui veut “hacker le pouvoir”

À 28 ans, Miyö Van Stenis a déjà bien vécu. Originaire du Venezuela, devenue réfugiée politique en France à cause de son art militant et provocateur, elle s’est intéressée au Net Art, à la réalité virtuelle et aux drones avec un but récurrent: hacker le pouvoir.
© Radio Nova - Cheek Magazine
© Radio Nova

4. Féminiser Wikipédia, le pari féministe de l'association les sans pagEs

Depuis sa création en 2001, Wikipédia est devenu l’un des sites les plus consultés d’Internet. Pourtant, on y trouve seulement 16,5% de biographies de femmes. L’association les sans pagEs s’est donné pour but de féminiser la version française de l’encyclopédie. Reportage dans l’un de ses ateliers.
© Radio Nova - Cheek Magazine
© Radio Nova

7. Inès Leonarduzzi fait rimer écologie, numérique et féminisme

Inès Leonarduzzi est la fondatrice et présidente de l’ONG Digital for The Planet, qui lutte contre la pollution digitale. Nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous explique en quoi le numérique est nocif pour la planète, pourquoi les femmes sont les premières impactées par le dérèglement climatique et quelles solutions sont envisageables.    
© Radio Nova - Cheek Magazine
© Radio Nova