geek

L'entretien connecté de Tiffany Cooper

“Twitter m'a tellement ennuyée que j'ai fini par fermer mon compte”

L’illustratrice et blogueuse Tiffany Cooper répond aux questions geek de Cheek.
Tiffany Cooper, DR
Tiffany Cooper, DR

Tiffany Cooper, DR


À 29 ans, l’illustratrice Tiffany Cooper a réussi la meilleure pirouette possible: faire de ses moments de lose un succès. Son point de départ? Un blog, Le Meilleur des Mondes Possibles, qui n’avait qu’un but, rire de sa galère de chômeuse: “Je dessinais en m’inspirant des centaines de CV que j’envoyais sans réponse, des entretiens ratés, des trucs drôles que je trouvais sur le Net et des séries que j’avais le temps de mater.” Depuis, ont suivi des parutions dans la presse, la publication de deux livres dont Tout va pour le mieux sorti en août dernier, une vitrine chez Colette, une collection de vêtements illustrés de ses dessins de Karl Lagerfeld et de son chat Choupette et un compte Instagram qui comptabilise plus de 30 000 followers. 

Je suis partie en Chine. Et j’ai tenu 5 semaines avant de rentrer.

Cependant, tout n’a pas toujours été si simple. Après des études aux Arts Décoratifs, Tiffany Cooper est propulsée dans le milieu du travail à 21 ans, diplômée, paumée et stressée. Elle met alors de côté sa créativité pour devenir assistante dans une galerie “en attendant dans mon coin de voir ce que j’allais faire”. Puis elle commence à bosser dans le monde de la mode. Jusqu’au jour où la routine métro-boulot-dodo l’asphyxie: “J’ai tout vendu: mes fringues, mes bouquins, et j’ai rendu mon appart. Je suis partie en Chine. Et j’ai tenu 5 semaines avant de rentrer.” Un peu bredouille.

Le blog me permet de me foutre de ma propre gueule!

Après une proposition de CDI qui s’avère être un fiasco, retour à la case départ. “J’étais sonnée, je retournais aux Assedic, ma vie était pourrie”, raconte-t-elle aujourd’hui. Entre deux sanglots, sa mère lui souffle alors l’idée d’un blog: “Je me suis prise au jeu, j’envoyais des planches de BD à des magazines et quitte à y aller au culot, je faisais des choses drôles. À un moment, on a fini par me répondre!” Depuis, la spontanéité a regagné son quotidien. “En plus, le blog me permet de me foutre de ma propre gueule, et quand t’arrives à rire de toi, c’est déjà ça! Puis, si demain je n’arrive plus à en vivre, je continuerai toujours à en rire de mon côté!” Nous avons soumis la jeune illustratrice à notre entretien connecté. 

Plutôt Twitter ou Facebook?

Facebook! Twitter m’a tellement ennuyée que j’ai fini par fermer mon compte.

iPhone ou BlackBerry?

iPhone. On est en 2014, voyons! Cela dit, ils ont encore du boulot pour que la batterie dure réellement 5 heures.

Ton site préféré?

Rien à voir avec ce que je fais mais j’adore Freunde von Freunden, un site de portraits d’intérieurs de personnes créatives (ou non), venant des quatre coins de la planète.

Ta référence geek?

Je suis ultra fan de la série The IT Crowd et j’ai récemment découvert la géniale Halt and Catch Fire.

Ton appli culte?

Je suis un peu trop addict à Instagram. Misère.

Ton compte fétiche sur Instagram?

Celui de mon pote Arnold. Il fait toujours 30 photos aussi ratées les unes que les autres de ses soirées alcoolisées. Plus la photo est floue, plus on imagine son état. Il n’ajoute jamais de commentaires. Je ne m’en lasse pas. 

Ton appli la plus débile?

L’appli My Heritage a une option intitulée “My Celeb” qui te dit à quelle célébrité tu ressembles le plus. Moi, je suis tombée sur Monica Lewinsky et Nicole Richie. Magique.

Combien d’heures tiens-tu sans smartphone?

Huit heures, c’est-à-dire la nuit quand je dors.

As-tu des périodes detox?

J’essaie mais je n’y arrive pas. Ma seule chance, c’est quand je suis en vacances depuis un moment, ce qui arrive rarement ces temps-ci.

Propos recueillis par Laura Soret


2. Menstrutech: 5 bonnes raisons de s’intéresser aux applis dédiées aux règles

Elles s’appellent Clue, Glow, Flo ou Maya. Elles se glissent discrètement dans les smartphones, entre Instagram et Youtube, et proposent de tracker les menstruations. Longtemps délaissées par la Silicon Valley, les règles représentent pourtant un marché en pleine expansion pour la tech. On compte aujourd’hui…
Tiffany Cooper, DR - Cheek Magazine
Tiffany Cooper, DR

3. Miyö Van Stenis, artiste vénézuélienne en exil qui veut “hacker le pouvoir”

C’est presque par défaut que Miyö Van Stenis est devenue artiste numérique: née à Caracas au Venezuela, elle apprend à coder “vers 8-10 ans” mais se révèle vite “pas très douée en dessin”, confie-t-elle. “Dès que j’ai visité l’école d’art, ma mère a choisi pour…
Tiffany Cooper, DR - Cheek Magazine
Tiffany Cooper, DR

4. Son appli HER permet aux femmes de rencontrer d’autres femmes

Déçue de ne jamais trouver d’appli de dating pensée par et pour les femmes, la Canadienne Robyn Exton a décidé un beau jour de 2012 de se jeter à l’eau et de créer la sienne. Alors employée dans une agence marketing à Londres, elle a…
Tiffany Cooper, DR - Cheek Magazine
Tiffany Cooper, DR

5. Féminiser Wikipédia, le pari féministe de l'association les sans pagEs

“Sur Wikipédia, il y a la liste de tous les Pokémon et de tous les joueurs d’équipes de foot de ligues complètement obscures.” C’est par ces mots que Natacha Rault, 48 ans, fondatrice genevoise des sans pagEs, explique l’enjeu de son association. “Et  c’est très…
Tiffany Cooper, DR - Cheek Magazine
Tiffany Cooper, DR

6. Grâce à elle, vous allez enfin comprendre ce qu'est la blockchain

Depuis plusieurs mois, on assiste à une véritable “bitcoinmania”, pas toujours facile à saisir quand on est imperméable à l’enthousiasme que génèrent les nouvelles crypto-monnaies. Derrière ce phénomène, se trouve une technologie révolutionnaire qui promet de bouleverser les échanges de valeur et nos rapports aux…
Tiffany Cooper, DR - Cheek Magazine
Tiffany Cooper, DR

7. Intelligence artificielle: les robots sont aussi victimes du sexisme

“Si vous allumez votre iPhone et traitez Siri de ‘salope’, l'assistante numérique vous répondra peut-être: ‘Pas besoin d'être impoli.’ Si vous employez un mot vulgaire pour vous adresser à elle, elle répliquera calmement: ‘On ne parle pas comme ça!’ Mais si vous lui demandez ensuite de prendre un rendez-vous ou d'écrire…
Tiffany Cooper, DR - Cheek Magazine
Tiffany Cooper, DR