instagram

Coeur de Pirate se confie sur la perception de son corps et sa dysmorphophobie

Instagram/@beatricepirate
Instagram/@beatricepirate

Instagram/@beatricepirate


Il est important de donner de la visibilité aux comptes [sur Instagram] et aux projets qui mettent en avant la diversité et s’appuient sur le féminisme pour combattre la manière dont le patriarcat représente le corps des femmes. Ce n’est pas facile de poster cette photo: elle n’est pas retouchée mais je dois être fière de mon corps.” Voilà le message bodypositive posté par la chanteuse québécoise Béatrice Martin, alias Coeur de Pirate, sous une photo d’elle en lingerie non retouchée dans le cadre du projet féministe The Womanhood Project.

L’artiste raconte le rapport difficile qu’elle entretient avec son corps, du fait notamment de sa dysmorphophobie (Ndlr: une obsession pour un ou plusieurs défauts “imaginaires”): “Mon corps n’était rien pour moi, c’était juste un outil qui me permettait de faire mes tâches du quotidien”, a-t-elle confié au site The Womanhood Project. Aujourd’hui, Coeur de Pirate s’est rendu compte de ce que ce dernier “avait traversé”: “Mon corps a connu des abus physiques et émotionnels, il a aussi donné la vie. […] Mon corps était mon héros quand mon esprit ne pouvait pas l’être.” Un beau message bodypositive sur l’acceptation de soi. 

 

Wendy Le Neillon 

 Voir les Instagram précédents