cheek_instagram_habillage_desktop

instagram

Emily Ratajkowski “extrêmement déçue” d’avoir été photoshopée

Instagram / @emrata
Instagram / @emrata

Instagram / @emrata


La Une du dernier numéro de Madame Figaro s’intitule Le phénomène Emily Ratajkowski. Problème: la mannequin et actrice de 26 ans a vu sa poitrine et ses lèvres diminuées par une retouche numérique. L’Américaine, qui n’avait visiblement pas été mise au courant des modifications apportées, a exprimé ce week-end sa déception sur Instagram, dénonçant les injonctions de l’industrie de la mode: “Chacun est unique et beau à sa manière. Nous avons tous des complexes à cause de ce qui nous distingue d’un idéal de beauté consacré. Comme beaucoup d’entre nous, j’essaie chaque jour de travailler sur ce manque de confiance. J’ai été extrêmement déçue de voir que mes lèvres et mes seins ont été retouchés via Photoshop sur cette couverture. J’espère que l’industrie de la mode apprendra à arrêter de vouloir étouffer ce qui nous rend unique, et commencera au contraire à célébrer l’individualité.” Dans le même post, elle publie les photos avant et après retouches. 

Une retouche d’autant plus inattendue que l’article revient dès les premières lignes sur le handicap qu’a pu constituer sa poitrine pour Emily Ratajkowski, qui a eu du mal à décrocher les rôles qu’elle souhaitait à cause de son physique jugé trop sexy. 

Le 1er octobre prochain, la loi française rendra obligatoire la mention “photographie retouchée” pour les photos à usage commercial, “lorsque l’apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d’image, pour affiner ou épaissir leur silhouette” comme le rappelle 20 minutes. Une décision du ministère de la Santé qui permettra, on l’espère, de réduire l’utilisation de Photoshop pour soumettre le corps des femmes à des diktats déconnectés de la réalité.

Margot Cherrid

 Voir les Instagram précédents

6. Manifs pro-IVG à Paris: jeter de cintres et clash entre les mouvements féministes présents

Le 28 septembre, à l’occasion de la Journée mondiale du droit à l’avortement, des rassemblements se sont tenus dans toute la France pour défendre l’accès à l’IVG dans tous les pays. Sur la place de la République à Paris, la manif a été marquée par des altercations entre le Witch Bloc et les Femen.
Instagram / @emrata  - Cheek Magazine
Instagram / @emrata