cheek_instagram_habillage_desktop

instagram

Les Glorieuses fixent une date qui symbolise les inégalités de salaires

Les Glorieuses fixent une date qui symbolise les inégalités de salaires

On a beau savoir que les femmes gagnent en moyenne 15% de moins que les hommes, cette inégalité devient beaucoup plus concrète quand on comprend qu’à partir de lundi prochain 7 novembre à 16h34, et ce jusqu’à la fin de l’année, le travail féminin équivaudrait à du travail bénévole s’il était rémunéré à hauteur du travail masculin. Sauf que pour gagner la même somme que les hommes, les femmes doivent travailler 52 jours de plus. C’est ce que dénonce la newsletter Les Glorieuses en choisissant cette date symbolique du le 7 novembre à 16h34, emboîtant le pas aux Islandaises, qui, elles, ont élu le 24 octobre et ont fait grève ce jour-là pour manifester leur mécontentement.

Une initiative inspirée de l’Equal Pay Day, de l’association Business Professional Women, qui, depuis 2004, établit le même constat en fixant au printemps la date jusqu’à laquelle les femmes devraient travailler pour gagner le même salaire que les hommes sur l’année civile précédente. En 2016, Barack Obama himself a relevé que cette date avait été fixée au 12 avril aux États-Unis. Vous avez dit déprimant?

Myriam Levain

 Voir les Instagram précédents