cheek_instagram_habillage_desktop

instagram

Le coup de gueule anti-Photoshop de Lena Dunham

Le coup de gueule anti-Photoshop de Lena Dunham

Dans sa newsletter Lenny envoyée mardi et assortie d’un post Instagram, Lena Dunham raconte via un long témoignage sa récente révélation sur le pouvoir de Photoshop de l’éloigner de son propre corps et pourquoi elle va désormais refuser d’être retouchée. La créatrice de la série Girls, qui n’a pourtant jamais eu de complexes à l’écran, devenant l’emblème de la rébellion contre les diktats subis par les femmes, confie qu’elle a longtemps accepté de se voir retouchée dans les magazines, voyant Photoshop comme un passage inévitable du star system à notre époque.

Et puis, une récente publication dans une revue espagnole l’a confrontée au fossé qui séparait ses convictions et ce qu’elle acceptait, et la jeune femme a décidé qu’il était temps de suivre la voie tracée par Kate Winslet et de refuser à présent que son corps soit déformé. “Ce corps est le seul que j’aie. Je l’aime pour ce qu’il m’a offert. Je le déteste pour ce qu’il m’a refusé. Mais je veux pouvoir reconnaître ma propre cuisse.” Big up.

instagram.com/lennyletter

 

 Voir les Instagram précédents

5. Les “Nasty Women” font de l'art une arme contre la misogynie

Le mouvement artistique “Nasty Women”, né au début de l’année à New York pour protester contre la misogynie de Donald Trump, débarque à Londres en invitant des artistes féministes de tous bords à participer.
Les “Nasty Women” font de l'art une arme contre la misogynie - Cheek Magazine