cheek_instagram_habillage_desktop

instagram

Les “nanas qui pissent” dénoncent le sexisme des toilettes publiques néerlandaises

Les “nanas qui pissent” dénoncent le sexisme des toilettes publiques néerlandaises

Samedi dernier, une centaine de femmes ont défilé dans les rues d’Amsterdam, Eindhoven, Haarlem, Rotterdam et Utrecht, aux Pays-Bas, pour contester la condamnation de Geerte Piening, jugée pour avoir uriné dans la rue. En 2015, alors qu’il fait nuit, que les bars et restaurants sont fermés, cette jeune femme de 23 ans fait ses besoins dans une ruelle d’Amsterdam. Un geste anodin qui lui a valu, après jugement lundi 18 septembre dernier, une amende de 90 euros. Pendant le procès, le juge n’a pas manqué d’expliquer à l’accusée qu’elle aurait dû utiliser les urinoirs à disposition dans les rues d’Amsterdam, pourtant dessinés pour une anatomie masculine: “Ce n’est peut-être pas agréable, mais cela pourrait être possible, a-t-il déclaré d’après le site de la radio Deutsche Welle.

En réponse à cette décision de justice, Geerte Piening a organisé samedi dernier le “premier jour national du pipi dans les urinoirs publics”. Quelques néerlandaises ont donc manifesté, s’arrêtant de temps à autre pour prendre des photos de leurs tentatives d’utilisation des urinoirs publics, de façon souvent très acrobatique et parfois ingénieuse, à l’aide de tuyaux. 

Plusieurs manifestantes ont également uriné sur une copie de la décision de justice rendue lundi 18 septembre dernier. En utilisant le slogan “Pouvoir au pipi!” et le hashtag #zeikwijen (Ndlr: en français, les nanas qui pissent), elles ont voulu montrer “qu’il est impossible pour les femmes d’uriner de façon décente, hygiénique et digne dans des toilettes publiques adaptées uniquement aux hommes” comme l’explique Geerte Piening.

Quelques-uns des clichés publiés sur Instagram ainsi qu’une pétition intitulée Égalité de l’urine aux Pays-Bas seront remis à Jet Bussemaker, ministre néerlandaise de l’Éducation, de la Culture et de la Science, pour tenter de convaincre les pouvoirs publics de la nécessité d’installer des toilettes publiques adaptées aux femmes.

instagram.com/peppikins_/

Margot Cherrid

 Voir les Instagram précédents

6. Manifs pro-IVG à Paris: jeter de cintres et clash entre les mouvements féministes présents

Le 28 septembre, à l’occasion de la Journée mondiale du droit à l’avortement, des rassemblements se sont tenus dans toute la France pour défendre l’accès à l’IVG dans tous les pays. Sur la place de la République à Paris, la manif a été marquée par des altercations entre le Witch Bloc et les Femen.
Manifs pro-IVG à Paris: jeter de cintres et clash entre les mouvements féministes présents - Cheek Magazine