instagram

Avec la naissance de leur premier enfant, Meghan Markle et le prince Harry cassent les codes

Instagram/bordel.de.meres
Instagram/bordel.de.meres

Instagram/bordel.de.meres


Meghan Markle-Sussex, le prince Harry et leur fils Archie, ou la version iOs19 d’un conte de fées inclusif qui continue après ‘ils se marièrent et eurent un petit garçon métisse à qui ils ne donnèrent pas un prénom de roi et présentèrent à la presse dans les bras de son père tandis que sa mère se tenait à côté d’eux dans une robe blanche qui ne cachait pas ses rondeurs post-partum avant de repartir ensemble vers de nouvelles aventures’.” Sur le compte Instagram Bordel de mères –dont on vous parlait sur Cheek il y a peu– la journaliste et autrice Fiona Schmidt revient sur la naissance d’Archie Mountbatten-Windsor, le fils de Meghan Markle et du prince Harry, dont la présentation a bousculé, pour notre plus grande joie, les codes traditionnels. 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Meghan Markle-Sussex, le prince Harry et leur fils Archie (Archie ^^), ou la version iOs19 d’un conte de fées inclusif qui continue après « ils se marièrent et eurent un petit garçon métisse à qui ils ne donnèrent pas un prénom de roi et présentèrent à la presse dans les bras de son père tandis que sa mère se tenait à côté d’eux dans une robe blanche qui ne cachait pas ses rondeurs post-partum avant de repartir ensemble vers de nouvelles aventures. » C’est peut-être un détail pour vous mais pour l’inconscient collectif ça veut dire beaucoup, du moins je l’espère. 🌟 Ca veut dire que la parentalité n’est pas qu’une affaire de femme. Ca veut dire que les femmes n’accouchent pas par la bouche et que toutes ne retrouvent pas leur silhouette de sirène 2h après avoir accouché, si tant est qu’elles aient eu une silhouette de sirène à l’origine, ce qui n’est pas obligatoire ni pour être mère, ni pour être femme, surtout quand on a besoin de se déplacer ailleurs que dans un bocal (allez prendre le métro avec une queue de poisson rouge… Bref). 🧜🏽‍♀️ Ca veut surtout dire qu’il n’y a pas une seule façon d’accoucher, même quand on est une princesse. Ce qui ne justifie pas qu’on Mom Shame les princesses qui ont jusqu’à présent présenté leur bébé brushées, maquillées et sur talons de 12. Aux médias et aux quidams qui ont immédiatement comparé Meghan Markle et Kate Middleton en lapidant la deuxième avec les louanges sur la première, j’adresse solennellement deux majeurs bien tendus. En faisant et défaisant les normes quasi quotidiennement, c’est vous qui faites de la grossesse, de l’accouchement et de la maternité en général une compétition anxiogène et toxique pour toutes les femmes, qu’elles soient mères ou pas. 🤯 Princesses et gueuses, il est temps que l’on puisse avoir l’air de ce qu’on veut après avoir accouché. Il est temps qu’on puisse afficher son corps ou le cacher, enfiler une robe de bal ou une housse de bagnole, des Birkenstock ou des talons de douze, se faire des tresses, une iroquoise, un contouring ou sortir cheveux et visage en friche sans que le monde entier nous casse les ovaires avec ses avis contradictoires. 👯‍♀️ #lâcheznouslutérus

Une publication partagée par 🆓Lâchez-nous l’utérus🆓 (@bordel.de.meres) le

J.T.

 Voir les Instagram précédents