instagram

Violée à 14 ans, cette blogueuse rappelle qu'une tenue sexy n'est pas un appel au viol

Instagram / @ulap
Instagram / @ulap

Instagram / @ulap


J’ai été violée quand j’étais plus jeune. C’est la première et dernière fois que j’en parle. J’étais jeune et je n’étais pas nue comme sur cette photo. Pourtant, cet homme a pris ma tenue comme un appel et a considéré qu’il pouvait violer une jeune fille de 14 ans. Comme tout le monde, je dois faire face à des problèmes, et quand je publie une photo en bikini, certains d’entre vous le prennent comme un signal et se permettent de m’envoyer des photos déplacées ou des messages vulgaires. Je les supprime de suite mais je suis obligée de les subir. J’espère qu’un jour, la loi sera vraiment du côté des victimes. Je continuerai à montrer mon corps parce que c’est mon choix et parce que je l’aime.” Voici le message poignant qui légende la photo publiée le 10 novembre sur Instagram par la blogueuse libanaise Samar Seraqui de Buttafoco. Elle pose à moitié nue, son chapeau de paille cachant son sein gauche, et un emoji cœur du côté droit de sa poitrine pour déjouer la censure des tétons féminins du réseau social. 

Suivie par plus de 100 000 abonné·e·s, les nombreux messages de soutien et de remerciement pour son témoignage ne se sont pas fait attendre. Egalement journaliste, la jeune femme est aussi connue pour son engagement féministe

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

I was raped when I was young. It’s the first and the last time I talk about that. I was young, and I was not naked like this picture. But this man consider the way I dressed was a signal to him to come and rape a young girl 14 years old. Every day I have to deal like every human being with my daily life problems and when I post a picture with bikini some of you consider is a signal to send me a private picture with them anatomy or vulgar messages, I directly erase but I have to deal with it. Hope one day the law will be really with the victims. I will continue to show my body cause it’s my choice and i love it. And you should do more sex, happy sex to have less frustration and please read books ! ❤️ #مين_الفلتان #ShameonWho

Une publication partagée par Samar Seraqui de Buttafoco (@ulap) le

Wendy Le Neillon

 Voir les Instagram précédents