instagram

The Curl Talk Project, l'initiative photo qui décomplexe les femmes aux cheveux bouclés et crépus

The Curl Talk Project, l'initiative photo qui décomplexe les femmes aux cheveux bouclés et crépus

J’ai passé tout mon lycée à me lisser mes boucles, considérant les cheveux lisses comme l’unique et seul critère de beauté et de féminité”, témoigne Roxanne, l’une des 100 participantes du Curl Talk Project, imaginé précisément par l’artiste française Johanna Yaovi pour déconstruire ce diktat de beauté et libérer de nombreuses femmes de leurs complexes. Un projet photographique mené aux quatre coins de la planète qui vise à “remettre en question cette hiérarchie des types de cheveux”. 

Bouclés, frisés, crépus… toutes les chevelures sont à l’honneur sous l’objectif de Johanna Yaovi, 28 ans, qui explique à Buzzfeed France avoir débuté ce projet en mémoire de sa mère qui se défrisait souvent les cheveux. Aujourd’hui, alors que des dizaines de femmes posent fièrement, cheveux au naturel, sur le compte Instagram du Curl Talk Project et que la presse s’empare du phénomène, Johanna Yaovi entend bien profiter de cette médiatisation grandissante pour faire passer son discours féministe et intersectionnel: “Je suis partie du principe qu’une femme noire aux cheveux crépus ne vit pas la même expérience qu’une femme blanche aux cheveux blonds et bouclés, déclare-t-elle au magazine Into the chic. La diversité va plus loin que l’héritage culturel. Elle passe par l’expérience, la perception et l’ouverture d’esprit.

https://www.instagram.com/thecurltalkproject/

Audrey Renault

 Voir les Instagram précédents