mode

Portfolio / Rafael Yaghobzadeh

La face cachée de la Fashion Week de Paris

Rafael Yaghobzadeh, 22 ans, est l’un des plus jeunes photojournalistes de sa génération. Durant la Fashion Week parisienne qui vient de se terminer, il a décidé de se concentrer sur les à-côtés et de mettre en images ce que, d’habitude, on ne voit pas. Portfolio. 

Rafael Yaghobzadeh avait tout juste neuf ans lorsqu’il a tenu son premier appareil photo. C’est son père, Alfred Yaghobzadeh, grand photojournaliste iranien pour l’agence Sipa Press, qui le lui avait offert. Souvent, il emmenait son fils avec lui et c’est ainsi, du moins on l’imagine, que le petit est tombé dedans. À l’âge de douze ans, l’enfant-photographe travaille déjà lui aussi pour l’agence Sipa Press. Trois ans plus tard, il est même invité sur le plateau du Grand Journal et y est présenté comme le plus jeune photoreporter du monde. Rien que ça. Depuis, Rafael Yaghobzadeh, né à Paris en 1991, a, entre autres, suivi des études d’histoire, couvert la “révolution du jasmin” en Tunisie, tâté la colère des salariés de Goodyear mais aussi assisté à des dizaines de défilés de mode. Et si le “news” lui plaît, il a envie, aujourd’hui, de se concentrer sur des sujets plus documentaires. 

Rafael Yaghobzadeh enfant phot-journaliste

Rafael Yaghobzadeh à 13 ans, © Emmanuel Ortiz

J’ai décidé de faire la rue, de flâner loin des projecteurs, de raconter les à-côtés.”

 

Las de photographier les podiums, il a décidé l’année dernière, durant la Semaine de la mode parisienne, de s’intéresser à ce que, d’habitude, on ne voit pas: “J’ai décidé de faire la rue, de flâner loin des projecteurs, de raconter les à-côtés, tout en me rapprochant des passionnés de la mode, qui sont toujours là, bien habillés et bien parfumés.” Tout ça avec une modestie extrêmement touchante puisque la première fois qu’on l’a rencontré et qu’on a lui demandé quel était son métier, il a bredouillé un: “Je fais un peu de photo…” À la Fashion Week prêt-à-porter printemps-été 2014 qui s’est déroulée à Paris du 24 septembre au 2 octobre dernier, Rafael Yaghobzadeh a donc fait “un peu de photo” et ça a donné ça. 

Julia Tissier

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013 

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

Rafael Yaghobzadeh Fashion Week octobre 2013

© Rafael Yaghobzadeh


2. 3 bonnes raisons d’aller voir l’expo Back Side / Dos à la mode

C’est la partie de notre corps qu’on ne voit jamais, et le Musée Bourdelle propose d’y remédier avec son expo Back Side / Dos à la Mode. Trois bonnes raisons d’y aller.
© Rafael Yaghobzadeh - Cheek Magazine
© Rafael Yaghobzadeh

5. Sous les jupes des hommes: quand la masculinité se réécrit par le style

Que trouve-t-on Sous les jupes des hommes? De l’audace, assurément. Cette marque nantaise propose des jupes pour hommes à la fois chics et éthiques. Une manière pour son créateur Romain Granger de redéfinir la masculinité avec style.  
© Rafael Yaghobzadeh - Cheek Magazine
© Rafael Yaghobzadeh