mode

Elles ont lancé Manifeste011, une boutique de mode responsable et végane

Judith et Maud Pouzin ont ouvert Manifeste011 en décembre, la première boutique végane et responsable parisienne. Elles nous expliquent leur démarche. 
Judith et maud Pouzin, DR
Judith et maud Pouzin, DR

Judith et maud Pouzin, DR


Vous n’y trouverez ni cuir, ni fourrure, ni soie, ni laine. Depuis décembre, le 11ème arrondissement de Paris accueille la première boutique dédiée à la mode responsable végane de la capitale. Lancé par Maud et Judith Pouzin, deux jumelles de 35 ans que nous avions déjà rencontrées alors que le projet était en cours de financement, ce concept-store qui se décline aussi en e-shop propose des articles de mode pour les femmes et les hommes, “conçus de manière responsable et sans aucun produit d’origine animale”

Plus qu’un simple magasin, l’espace occupé par Manifeste011 est envisagé comme un laboratoire où sont expérimentés et utilisés des modes de fonctionnement -lumière, gestion des déchets, consommation énergétique…- et des matériaux -packaging, agencements…- innovants et écologiques”, expliquent les deux cofondatrices. Une démarche totale et innovante, que Maud et Judith Pouzin nous ont expliquée, à quelques jours du lancement de leur collaboration avec la marque denim Façon Jacmin. 

 

À quoi le nom “Manifeste011” fait-il référence?

Au manifeste ANTI_FASHION publié en 2015 par Lidewij Edelkoort, dans lequel la défricheuse de tendances hollandaise alerte le public sur les abus humains et environnementaux d’un système qui ne fonctionne plus. Pour elle, “la mode est devenue démodée, elle ne correspond plus à la jeunesse, qui aspire à d’autres manières de travailler et de consommer”. Le O illustre le commencement de quelque chose de nouveau, puisque Manifeste011 est la première boutique de mode responsable végane à Paris. Quant au 11, il fait référence au mois de novembre: la journée internationale du véganisme est célébrée chaque année ce mois-là, en écho à date de la création de la Vegan Society, en novembre 1944.

 

Manifeste 011 DR

DR

Comment choisissez-vous les marques et les modèles de votre sélection?

Nous souhaitons que les valeurs de Manifeste011 -Style, Responsable, Transparent, Végane- se reflètent dans notre offre produit. Nous choisissons donc de travailler avec des marques dont le style et la direction artistique sont en adéquation avec ceux de Manifeste011, qui s’inscrivent dans une démarche de production éco-responsable -choix et provenance des matériaux,  conditions de fabrication-, et qui font preuve de transparence sur les conditions de fabrication de leurs produits. Nous travaillons non seulement avec des marques 100% véganes, mais aussi avec des marques simplement engagées, pour lesquelles nous ne distribuons que les pièces véganes.

À quel point êtes-vous sûres de la démarché éthique des marques que vous sélectionnez ?

Nous avons réalisé un gros travail de sourcing pour sélectionner les marques avec lesquelles nous travaillons. Nous avons commencé à nous renseigner sur Internet, puis nous avons pris contact directement avec les marques. Nous avons la plupart du temps rencontré les créateurs des marques avec lesquelles nous collaborons, car la dimension humaine et la confiance est très importante pour nous. Nous avons envoyé un questionnaire à toutes les marques avec lesquelles nous travaillons pour leur demander des informations sur leurs conditions de fabrication, d’un point de vue environnemental mais aussi social. Leurs réponses sont visibles sur notre boutique en ligne via les onglets “infos”, sur chaque fiche produit, mais également à la boutique, sur une tablette à disposition des clients. Ainsi, nous leur demandons de s’engager, d’informer le consommateur. Certaines marques sont très transparentes, d’autres moins. Nous savons très bien que la marque parfaite n’existe pas, et nous préférons qu’une marque soit capable de pointer ses axes de progrès plutôt qu’elle soit opaque. Nous nous inscrivons dans une démarche où nous allons être de plus en plus exigeantes sur ce point.

“Au-delà de la mode végane, la mode responsable est en plein essor.”

À quand remonte votre prise de conscience? 

Nous sommes concernées par les problématiques environnementales depuis de nombreuses années, tout en étant sensibles à la mode. Le visionnage du documentaire The True Cost d’Andrew Morgan il y a deux ans nous a fait prendre conscience des conséquences de l’industrie de la mode sur l’environnement, le respect des droits de l’homme et la société elle-même. Cela nous a donné envie d’agir pour changer les choses. Dans le même temps, nous avons commencé une transition vers le véganisme. Nous nous sommes alors rendu compte qu’il n’existait pas de boutique de mode responsable et végane à Paris, et qu’il était compliqué de trouver les articles de mode qui nous plaisent tout en respectant des critères d’éco-responsabilité. C’est aussi pour répondre à ce besoin, qui nous concerne en premier lieu, que nous avons décidé de créer Manifeste011.

Après six mois d’ouverture, arrivez-vous à déterminer les profils de vos client·e·s? Que viennent-ils ou elles chercher chez vous? 

Nos client·e·s sont assez varié·e·s, ce sont de jeunes filles comme des femmes plus matures et également beaucoup d’hommes. Nous travaillons justement à développer une offre mixte plus large. Des personnes véganes viennent bien sûr acheter chez Manifeste011, mais aussi des personnes qui travaillent dans le secteur de la mode. Nous avons d’ailleurs le plaisir de constater que la plupart de nos clients viennent simplement parce qu’ils trouvent notre sélection attractive et qu’ils souhaitent consommer la mode différemment.

 

Manifeste011 DR

DR

Pensez-vous qu’à terme, la mode végane deviendra la norme?

Au-delà de la mode végane, la mode responsable est en plein essor. De grandes enseignes en parlent de plus en plus et, même si cela s’apparente parfois à du greenwashing, ces prises de positions montrent bien que les problèmes sont posés. Les grandes écoles de mode commencent à proposer des cours sur le sujet, les medias évoquent le sujet de manière récurrente. Les consommateur·rice·s veulent savoir comment sont fabriqués leurs vêtements, dans quelles conditions, et avec quel impact sur l’environnement. De l’autre côté, les jeunes designers se posent la question de leur responsabilité sociale et environnementale, et de la transparence, de manière presque systématique. Les grandes marques de luxe, qui influencent toute les sphères de la mode, renoncent d’ailleurs une à une à l’utilisation de la fourrure -Gucci, ou plus récemment John Galliano pour ne citer qu’elles- tout en développant des stratégies de production et des matières premières plus responsables et plus durables. Nous pouvons enfin citer Fashion for good, une coalition de marques, designers, distributeurs et ONG, créée dans le but de changer positivement l’industrie de la mode, et dont certain·e·s intervenant·e·s travaillent activement à la création de nouvelles matières écologiques en substitut aux matières animales.

Où vous voyez-vous dans 10 ans? 

Dans 10 ans, nous aimerions non seulement avoir ouvert une autre boutique, sans doute dédiée au luxe, responsable et végane, mais aussi développé plusieurs collaborations avec des marques et des artistes. Nous aimerions que Manifeste011 devienne un acteur qui compte dans le développement d’une mode nouvelle, positive, engagée et attractive!

Propos recueillis par Faustine Kopiejwski 


1. MaisonCléo, la petite entreprise familiale créée grâce à Instagram

Cette petite marque lilloise, imaginée par une mère et sa fille, s’est fait connaître via le réseau social. Reconnue par les modeuses, elle propose du fait main dans des tissus de luxe de récupération et assure une transparence totale sur les prix.
Judith et maud Pouzin, DR - Cheek Magazine
Judith et maud Pouzin, DR

2. Elles ont lancé Daughters of Witches, un concept store féministe en ligne

Natacha Bastiat, 26 ans, et Marta Szmyd, 34 ans, ont lancé Daughters of Witches, un e-shop féministe qui propose sweats, casquettes, maillots de bain ou mugs aux messages engagés et des posters à l’effigie de femmes qui brisent les stéréotypes. 
Judith et maud Pouzin, DR - Cheek Magazine
Judith et maud Pouzin, DR

3. Rencontre avec Brujas, collectif de New-Yorkaises skateuses et féministes

Découvert lors du Red Bull Music Festival à New York, Brujas, collectif de skateuses, mêle mode streetwear, engagement et culture underground. Rencontre avec Arianna Gil, une de ses têtes pensantes.
Judith et maud Pouzin, DR - Cheek Magazine
Judith et maud Pouzin, DR

4. La mode fièrement “grande taille” de la créatrice Ester Manas

Finaliste du concours mode du 33e Festival de Hyères, rencontre avec la créatrice française Ester Manas, qui s’est fait remarquer pour sa collection “Big Again” cherchant à célébrer la beauté de la chair et des formes.
Judith et maud Pouzin, DR - Cheek Magazine
Judith et maud Pouzin, DR