mode

Monkifesto: Monki fête ses 10 ans avec une campagne féministe

Monki, la jeune marque du groupe H&M, mise sur le féminisme pour fêter ses 10 ans. 
Monkifesto: Monki fête ses 10 ans avec une campagne féministe

On savait que le féminisme avait le vent en poupe et, s’il en était encore besoin, le groupe H&M vient d’en apporter une nouvelle preuve avec la campagne féministe imaginée pour les 10 ans de sa marque Monki.

Si H&M avait déjà publié une vidéo féministe début septembre, qui mettait en scène des personnages de femmes fortes et une diversité de corps affirmée, le groupe suédois va encore plus loin avec Monki, sa marque aux collections pointues pour jeunes femmes et adolescentes.

Pour fêter ses dix ans, Monki a en effet mis en place un “Monkifesto”, soit 10 déclarations mises en images et diffusées sur les réseaux sociaux, réalisées en partenariat avec des artistes ou blogueuses engagées. “Avec le Monkifesto, nous voulons mettre en lumière des questions qui sont centrales pour les jeunes femmes (et pour tout le monde) […] Parce que, 10 ans après l’ouverture de notre première boutique, les problèmes que nous avons remarqués, eh bien, la plupart d’entre eux existent toujours. Et en tant que compagnie majoritairement féminine, dirigée par des femmes, qui fait de la mode avant tout pour les femmes (on aime bien tout le monde quand même), on en a, pour rester polies, un peu ras le bol”, explique la marque dans un communiqué qui vise clairement à asseoir sa légitimité sur le terrain du féminisme. 

Parmi les sujets abordés pendant cette campagne, on trouve par exemple les règles, une thématique que la marque a traitée en invitant la musicienne et activiste Kiran Gandhi, qui a “couru le marathon de Londres 2015 alors qu’elle avait ses règles, en saignant librement.” Elle explique sa démarche dans cette vidéo:

 

 

Les autres thématiques incluent l’homosexualité, les normes physiques, la diversité ou la sororité. Et même la masturbation, dernier sujet abordé en date sous la bannière “Please yo’self” (“faites-vous plaisir”), avec la participation de la journaliste spécialisée sexe Karley Sciortino, fondatrice du blog Slutever, qui est un peu aux Etats-Unis l’équivalent de notre Camille Emmanuelle:

 

 

Même si l’objectif de Monki reste avant tout de faire de l’image et de vendre des fringues, on est évidemment favorables à ce type de messages. 

Olga Rigue


2. L’habit fait-il la féministe?

De Dior à Topshop en passant par Asos et Zadig & Voltaire, c’est à qui lancera son t-shirt au message girl power. L’opportunisme commercial est-il compatible avec l’engagement politique? Alerte spoiler: heu, c’est plus compliqué que ça…
L’habit fait-il la féministe? - Cheek Magazine

3. Paris Hilton, papesse de la mode 2017

On a lu ce post à propos de l’influence de Paris Hilton sur les podiums 2017, et on vous le recommande.
Paris Hilton, papesse de la mode 2017 - Cheek Magazine

5. On a enfin la liste des 150 personnes qui font la mode africaine

Laura Eboa Songue et Paola Audrey Ndengue, les cofondatrices du magazine Fashizblack, publient un livre, Global Africa, qui recense les 150 personnes qui font la mode africaine aujourd’hui.
On a enfin la liste des 150 personnes qui font la mode africaine - Cheek Magazine

6. Avec Breakfast Club, elle a lancé une marque de culottes cool et engagée

Lancée début novembre, la marque de culottes Breakfast Club prône l’empowerment et le made in France dans un coton 100% bio. À l’occasion d’une collaboration entre le jeune label et Médecins Sans Frontières, rencontre avec sa créatrice, Amandine Romero. 
Avec Breakfast Club, elle a lancé une marque de culottes cool et engagée - Cheek Magazine