société

10 choses que vous auriez préféré ne jamais savoir sur Rachida Dati

Dans un livre intitulé Rachida ne meurt jamais, la journaliste Élisabeth Chavelet dresse un portrait peu flatteur de la maire du 7ème arrondissement. Méthodes politiques douteuses, manigances, menaces et sextos, tour de piste totalement subjectif des pires travers de Rachida Dati.
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons

Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons


Elle est la plus grosse erreur de recrutement que j’ai commise.” Voilà comment Nicolas Sarkozy parle de Rachida Dati. Dans son livre Rachida ne meurt jamais, la journaliste Élisabeth Chavelet revient sur le parcours de l’ancienne garde des sceaux à travers les témoignages de ceux qui l’ont côtoyée ces dernières années. Résultat? Ce sont surtout les tares de l’ancienne ministre qui nous restent en tête. Voici 10 choses que vous auriez préféré ignorer sur Rachida Dati.    

Elle est SMS addict

Selon sa chef de cabinet, Rachida Dati serait capable d’envoyer plus de 500 textos par jour. Pas étonnant lorsqu’on sait que la députée reste scotchée à son téléphone. Y compris dans l’avion, sans réseau: elle en profite pour écrire ses messages en brouillon pour gagner du temps et les envoyer une fois qu’elle est arrivée. Résultat: Henri de Castries, le patron d’Axa, a été obligé de changer de numéro tant il était harcelé. Même constat pour son numérologue, Daniel Fermier: “Elle m’envoyait des textos en permanence. Je n’en pouvais plus. (…) J’avais beau lui dire que je n’étais pas voyant, que je ne pouvais que lui parler stratégie, c’est tout, elle ne me lâchait pas.

Elle traque les concierges du VIIème arrondissement

Si les patrons du CAC 40 sont les cibles privilégiées de Rachida Dati, femme de réseaux assumée, elle ne délaisse pas pour autant celles qu’elle surnomme les “pipelettes”. Peu appréciée des notables du quartier, la femme politique compte, au sein du 7ème arrondissement, sur les concierges d’immeubles. Chaque mois, elle les reçoit à la mairie pour ne rien rater de ce qui se dit dans les halls. Une technique qui ne passe pas inaperçue puisque Nathalie Kosciusko-Morizet l’en aurait même félicitée: “Ma gardienne va chez toi tous les mois. Elle est fan.

Brice Hortefeux serait effrayé à l’idée de s’asseoir à côté de Rachida Dati et son garde du corps lui servirait de bouclier.

Elle terrorise Brice Hortefeux

Rachida Dati a tout fait pour devenir amie avec Brice Hortefeux. Elle offrait des babouches à ses enfants, il disait qu’elle “était la seule à [lui] envoyer un cadeau pour [s]a fête”. Mais finalement ça n’a rien donné. Tous deux vice-présidents de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) et eurodéputés, ils ne s’adressent plus jamais la parole. L’ex-ministre de l’Intérieur serait effrayé à l’idée de s’asseoir à côté d’elle et son garde du corps lui servirait de bouclier aussi bien dans le Thalys -qui les emmène à Bruxelles- que dans la navette -qui les transporte à la Commission européenne. D’après un proche, Brice Hortefeux craint que Rachida Dati ne tente “un contact violent”.

Elle a rendu jalouse madame Fillon

À plusieurs reprises, François Fillon serait revenu du Conseil des ministres avec des petits papiers griffonnés par l’ancienne garde des sceaux à son attention. Ces mots laissent songeur: “Pourquoi tu ne m’aimes pas?” Pénélope Fillon n’aurait pas apprécié. Pour rattraper le coup, son mari aurait tout balancé en riant lors d’un dîner à Matignon. Mais la bataille pour la mairie du 7ème arrondissement les a définitivement éloignés l’un de l’autre. Obstinée, Rachida Dati a voulu se réconcilier mais s’y est mal prise. En débarquant par exemple en pleine nuit dans la cour de Matignon après un coup de fil évasif: “Je voudrais te voir.” Fail again.

Tu veux que je t’en colle une (…) pauvre fille!”: Rachida Dati à sa première adjointe, à l’occasion d’une réception du chef cuisinier du Lutetia.

Elle a été nommée contre un pain au chocolat

C’est devenu “l’affaire du pain au chocolat”. Durant des mois, Jean-François Copé est accusé de favoriser l’islamophobie lorsqu’il raconte (le 5 octobre 2012 à Draguignan) l’histoire d’un jeune garçon qui se serait fait racketter son pain au chocolat “sous prétexte qu’on ne mange pas pendant le ramadan”. Tollé général, le président de l’UMP ne parvient pas à reprendre la main, le Conseil français du culte musulman (CFCM) porte plainte. Rachida Dati, musulmane respectueuse des traditions, se propose alors comme soutien au maire de Meaux… mais pas gratuitement. Elle obtient le poste de vice-présidente de l’UMP.

Rachida Dati Flickr Creative Commons

© UMP Flickr Creative Commons

On la surnomme “Rachida la Terreur”

Rachida Dati fait peur. Sa méthode: l’intimidation. Après un “Tu veux que je te casse les tibias?” lancé à Brice Hortefeux sur le parvis de l’Élysée, il se méfie. La première adjointe de Dati en a déjà fait les frais aussi: devant une foule de témoins à l’occasion d’une réception du chef cuisinier du Lutetia, l’ancienne garde des sceaux balance: “Tu veux que je t’en colle une (…) pauvre fille!” Et quand Rachida Dati s’ennuie, elle s’attaque à ses collègues. Comme au conseil de Paris où Philippe Goujon a eu droit à quelques piques en règle: “Tu pourrais applaudir espèce de nul!”, “Voyou, minable, j’aurai ta peau!” En dehors de ses collègues, Rachida Dati se défoule aussi sur le ring. Trois fois par semaine, elle pratique la boxe et souvent, alors que tout le monde est exsangue, elle en redemande. Inépuisable, on vous dit. 

Un jour, elle a chouré le portable de François Fillon pour envoyer un texto explicite à plusieurs femmes députés.

Elle a voulu faire capoter le Women’s Forum

Rachida Dati n’aime pas le Women’s Forum. Une semaine avant le rassemblement organisé par Véronique Morali, la députée européenne dégaine son portable et envoie un message à plus de 100 destinataires: “J’organise un forum pour les femmes, les vraies, et pas pour les bourgeoises et les femmes du monde qui paient une fortune pour se regarder le nombril à Deauville. Je vous demande de m’aider financièrement.” Bon, ça n’a évidemment pas marché mais elle n’a pas hésité à le tenter.

Elle fait des blagues dignes d’une gamine de 10 ans

Véritable boute-en-train, Rachida Dati aime blaguer. Elle est capable d’imiter Carla Bruni: “Il faut la voir cacher ses yeux avec une mèche de cheveux pour minauder à la manière de Carla Bruni.” Le tout en susurrant: “Mon amoureux, il est vraiment super mon amoureux.” Elle n’a rien non plus contre des blagues plus potaches. Un jour, elle a chouré le portable de François Fillon pour envoyer un texto explicite à plusieurs femmes députés: “Tu es désirable, signé François.

Coucou mon Clau-Clau, dès que je termine ma guerre, je te rejoins dans ta caverne pour un repos du guerrier bien mérité.”: Rachida Dati à Claude Goasguen.

Elle “vampirise” ses interlocuteurs

On le sait, quand Rachida recevait place Vendôme, ça traînait en longueur.  Mais pas seulement pour parler de ses dossiers ou de ses réformes. Il lui arrivait de passer une heure à raconter sa vie et à pleurer devant le journaliste venu la rencontrer. Certains parlaient même de “vampirisation”. Avec ses collègues, le chantage serait l’un de ses passe-temps favoris. Jean-Paul Gauzès, député européen, confirme: “J’ai sur moi une fatwa de Dati.” Un camarade de l’UMP renchérit: “C’est comme ça qu’elle tient Sarkozy.” Quant à François Fillon, il ne peut qu’acquiescer: “Bienvenue au Club!

Elle pratique le sexto

Rachida Dati est une séductrice. Ses cibles? PDG du CAC 40 et hommes politiques. Elle maîtrise le sexto. La preuve avec ce SMS adressé au député-maire Claude Goasguen le 13 décembre 2012: “Coucou mon Clau-Clau, dès que je termine ma guerre, je te rejoins dans ta caverne pour un repos du guerrier bien mérité.” “Clau-Clau” a fini par en avoir assez et a balancé la perle au Canard Enchaî

Laura Soret

Rachida ne meurt jamais, Élisabeth Chavelet, Éditions du moment. 


1. Ces femmes bisexuelles qui n'arrivent pas à sortir avec une femme

Ces femmes bi aimeraient avoir des relations avec des femmes, mais elles ont bien du mal à se débarrasser des codes de la drague hétéro pour concrétiser.
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons

2. Eva Sadoun veut faire de la finance un monde plus féminin, écolo et inclusif

Co-fondatrice d’une plateforme d’investissement durable, Eva Sadoun s’est frayé une place dans le monde ultra masculin de la finance et de l’entrepreneuriat avec l’objectif de le transformer en profondeur. Rencontre avec une entrepreneuse aux antipodes de la “start-up nation”.
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons

3. Covid-19: comment la livraison prend le relai des sorties au restaurant

Alors que les restaurants connaissent de nouvelles restrictions, et que les Français·e·s de plusieurs métropoles sont appelé·e·s à rester à la maison le soir, la livraison de repas apparaît comme l’une des solutions pour sauver la restauration. À certaines conditions.
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons

4. Pourquoi il faut en finir avec le silence autour des fausses couches

En publiant des photos de son couple au moment de l’interruption de sa grossesse, Chrissy Teigen a levé le voile sur le tabou qui entoure encore les fausses couches, pourtant fréquentes.  
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons

5. Emmanuelle Périé-Bardout est exploratrice et plongeuse dans les Pôles

Emmanuelle Périé-Bardout a co-fondé Under The Pole, une série d’expéditions sous-marines pour parvenir à une meilleure compréhension des océans. On a discuté du métier d’exploratrice, des défis de demain et d’humilité avec cette baroudeuse engagée. Interview.
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons

7. Comment la pandémie de Covid-19 met nos amitiés à l’épreuve

En période de sociabilité réduite, les moins de 35 ans n’hésitent pas à faire le tri dans leurs relations sociales et à se recentrer sur leur cercle proche.
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons - Cheek Magazine
Rachida Dati, © UMP Flickr Creative Commons