société

Le Cheek Point

15 femmes parlent de leur contraception en toute intimité

On a lu ça pour vous et on vous le conseille. 
© Damon Dahlen / Huffington Post
© Damon Dahlen / Huffington Post

© Damon Dahlen / Huffington Post


“Au cours des 10 dernières années, j’ai utilisé cinq types de contraception différents: deux sortes de pilules, des préservatifs, la pilule du lendemain et, plus récemment, un stérilet. Vu que j’ai 28 ans, la contraception est une chose à laquelle je vais devoir penser activement pendant les deux prochaines décennies, et je ne suis pas la seule dans ce cas-là. Pourtant, nous parlons rarement en profondeur des “épopées” que traversent les femmes pour trouver la contraception adaptée à leur vie et à leur corps. 

Décider comment contrôler sa reproduction implique beaucoup de facteurs: l’accessibilité aux moyens de contraception en question, les finances, le côté pratique, le cycle menstruel, à quel point votre corps est sensible aux hormones et/ou au latex… la liste est longue. Trouver le bon moyen de contraception implique beaucoup de tests physiques et d’erreurs. 

Il y a aux Etats-Unis 43 millions de femmes actives sexuellement mais qui ne veulent pas tomber enceintes.

Prendre possession de vos choix reproductifs peut rendre incroyablement plus forte. Cela peut être aussi épuisant, puisque certains politiciens travaillent activement à restreindre l’accès à la contraception et pratiquent le slut-shaming sur les femmes qui l’utilisent. Et ça représente un paquet de femmes. 

Selon le Guttmacher Institute, il y a aux Etats-Unis 43 millions de femmes actives sexuellement mais qui ne veulent pas tomber enceintes. Et en ce qui concerne les femmes âgées de 15 à 44 ans qui ont des rapports sexuels, plus de 99% utilisent au moins une méthode de contraception. 62% de femmes en âge de se reproduire utilisent une méthode de contraception.”

La journaliste Emma Gray et le photographe Damon Dahlen sont partis à la rencontre des femmes, dans l’intimité de leur chambre, pour parler de leurs moyens de contraception. Une série aussi intimiste qu’instructive.

À lire  le plus vite possible en version originale sur le Huffington Post


2. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
© Damon Dahlen / Huffington Post - Cheek Magazine
© Damon Dahlen / Huffington Post

3. Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l'élimination de toute une partie des journalistes”

Horrifiée mais “pas étonnée” par les révélations concernant la Ligue du LOL, la journaliste engagée Alice Coffin a accepté de se prêter au jeu des 3 questions et de nous livrer son point de vue sur l’affaire. On a parlé discrimination, journalisme et féminisme.  
© Damon Dahlen / Huffington Post - Cheek Magazine
© Damon Dahlen / Huffington Post

4. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
© Damon Dahlen / Huffington Post - Cheek Magazine
© Damon Dahlen / Huffington Post

7. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
© Damon Dahlen / Huffington Post - Cheek Magazine
© Damon Dahlen / Huffington Post